UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Urbanisme - Page 5

  • Optimisation

    affichage rd934.jpgPassant moins souvent par la rd934 (ex Nationale 34, Route Thibaud de Champagne) ce n'est qu'assez récemment que j'avais entre-aperçu un panneau dans le talus. Comme cette route n'est pas accessible à pied, faute de trottoir, et la circulation ne facilitant pas l'arrêt, ce panneau ne cessait de m'intriguer.

    La vue d'engin de forage en action m'a convaincu de faire les efforts indispensables pour me mettre au courant. L'accès est possible même si non pratique (et dangereux) par un arrêt coté départementale sur le bas coté, mais plus aisé coté boulevard circulaire au fond d'une voie menant au CAMPS (ancienne antenne hospitalière, mais dont l'activité a cessé et désormais désertée). (Remarque sur l'étude d'impact de 2014).

    L'espace en chantier (10 000m) se trouve le long de la station de surpression, il s'agit selon le permis affiché de la construction par ERDF de transformateurs pour l'alimentation du futur quartier urbain de la ZAD des trois ormes. Quatre bâtiments pour environ 5000 m2! Situées dans cette zone étroite entre bassins, accueil gens du voyage, route, boulevard circulaire, tranchée TGV, il est déjà heureux que ce ne soient que des activités techniques et sûrement sans présence de personnel, mais gérées à distance. Et face au grand pylône qui y apporte l'énergie par la ligne à haute tension.

    PA042850 droit.jpgEn détaillant le permis, on remarque qu'il est signé le 29 juin, affiché probablement dès cette date, dans un talus inaccessible, à peine visible depuis une chaussée impraticable. Donc tranquille pour laisser passer les deux mois (Juillet et Août) qui autorisent la contestation, si tant est que quelqu'un s'y intéresse, et puisse trouver à redire dans cette construction. En fait ce n'est probablement pas dans la construction que l'on peut trouver une anomalie, mais dans le fait que le démarrage de cette installation compte comme acquis la validation de la procédure d'urbanisation des ZAC sur Coupvray. Ignorées les procédures judiciaires pour la suspension, alors même que les volumes, le nombre de logements ne sont pas complètement validées.

    forage micropieux.jpgCe que je relève le plus dans cette construction, c'est que pour implanter une construction devant résister dans le temps (on peut l'espérer pour les investissements d'ERDF), il est nécessaire de créer des pieux sur un sol connu pour son épaisseur d'argiles. Sans être d'immenses bâtiments puisque la hauteur est indiquée de 9m, le coût de construction en subira les conséquences. Mais que dire de ce que devrons subir ainsi toutes les constructions des ZAC de Coupvray si elles veulent être de qualité?

    L'inauguration "première pierre" fit l'objet d'un discours du maire de Coupvray, invitation de dernière minute relayée sur le site de la mairie:

     

    Extrait de la page "actualités" de la Mairie. (je me permets de recopier car les infos du site ne sont par consultables une fois archivées).

     

    Le mercredi 9 septembre, a été posée la première pierre du poste source de transformateurs qui sera implanté au sud de la D934 à proximité de l'aire des gens du voyage. Ce projet a fait l'objet d'une enquête publique en 2014 et sa gestion est assurée par ErDF. Il répond aux besoins futurs du Val d'Europe en énergie et devrait être opérationnel en 2017.                     

     

    Monsieur le Maire a prononcé le discours suivant :

     

    discours pose première pierre poste source (pdf - 99 Ko)

     Ajout du 5 Octobre:

     Bien qu'indiqué "ce projet a fait l'objet d'une enquête publique en 2014", il nous a complètement échappé. Après quelques recherches nous avons trouvé l'appel d'offre par EDF lancé le 26 avril 2013 pour l'Assistance à Maitrise d'Œuvre de Construction d’un poste source HTB/HTA de Coupvray (77) pour RTE et ERDF.. et un avis  de l'autorité environnementale le 25 mars 2014.

     

  • Dessine moi une ... maison

    1140639_dessine-moi-un-carton-web-tete-021232206580.jpgLa sortie du film inspiré par le livre mythique de notre enfance, ne pouvait que me faire penser à cette façon de s'exprimer des enfants. 

    Et si on leur demande qu'est-ce qu'une maison, qu'est-ce qu'une usine, qu'est qu'un collectif? Et si notre architecture contemporaine, notre choix d'urbanisme se faisait un malin plaisir de casser les codes? casser les repères?P8042809.JPG

     

    Il suffit pour s'en convaincre de voir pousser les maisons cubes de Chessy, en continuité des boites qui ne sont plus des usines mais des "zones d'activité", quand sur les "HLM", ces collectifs que l'on fuit, on s'amuse a rappeler la tradition comme à Montévrain.

    Chessy "Activité"  

    moderne

    Chessy "Résidentiel" quartier des cubes                    

    lafreminette

      

    Montévrain, R+4+"maison" moderne

     

     

  • Projet Transport en Site Propre.

    Encore 2 jours pour donner son avis dans l'enquête sur le projet de Transports par cars en voies réservées entre Esbly et Chessy. Il est encore temps de retourner le questionnaire, ou laisser un message sur le site du syndicat des transports (STIF) Ile de France.  (Enquête jusqu'au vendredi 26 juin 2015).

    Lire la suite

  • Des infos en Comité

    Les réunions des conseillers intercommunaux donnent avec un certain décalage parfois des informations à lire entre les lignes.

    Le prochain comité (réunion des délégués intercommunaux), ce soir 11 juin se tient non pas au "Château" intercommunal mais dans la salle polyvalente de Coupvray à 20h30.  (Zone non desservie par les transports collectifs à cette heure et encore moins à l'heure de fin probable). Son ordre du jour n'apporte pas de grande nouvelle, mais si l'on en juge entre le planning du précédent à Bailly et finalement le compte rendu affiché, l'ajout de deux questions "urgentes" fait regretter de ne pas y avoir assisté pour entendre les arguments et les commentaires des délégués.

    Le 13 mai ont été ajoutés deux sujets: les conséquences de la dérogation dans le cadre de la suppression des SAN prévue dans la loi NOTRe, et une motion sur la déviation A4-RN36 de la circulation qui tente d'échapper au péage de Coutevroult.

    Après des années de réclamations, de protestations dont un blocage du péage par les élus, rien n'y fait. On a beau protester contre l’abandon de l'intérêt des usagers dans le cadre des contrats État Lobbying autoroutier (on l'a vu récemment au sujet du coût des péages).

    Les appuis des députés, des élus départements et régionaux, aboutissent aux décisions annoncées pour 2008 telles qu'en mars 2006 dans le magazine du SAN: num 48 de VE info page 4 et même une confirmation en 2010 avec prévision en 2014.

    Le concessionnaire, La Sanef, se fait fort, probablement parce que par ailleurs Epafrance lui demande les aménagements nécessaires pour Village Nature et l'extension de la zone urbaine, de faire jouer sa contrepartie : le maintien du péage, et une lutte permanente pour conserver sa position dominante et son chiffre d'affaire du péage. Ainsi le lancement de l'appel d'offre des travaux correspond précisément au rejet de la construction du contournement.

    Seul recours du SAN, au Comité du 13 mai 2015 voter une « motion » de protestation qui n'a malheureusement pas eu l'air d’intéresser les médias restés silencieux, aucun appel dans La Marne ni Le Parisien. Pourtant peu de temps après l'information sur la satisfaction annoncée précédemment en octobre 2014, est-ce en fait une première conséquence des nouvelles priorité départementales?

    opération d'interet national,san,val d'europeDans l'appel à marché publié le 9 juin 2015 on lit la description par la SANEF:

     

      1. Description
        II.1.1) Intitulé attribué au marché par le pouvoir adjudicateur  : A4 - Complément du diffuseur n°14 de Bailly-Romainvilliers - Travaux d'ouvrages d'art
        II.1.2) Type de marché et lieu d'exécution, de livraison ou de prestation : Travaux
        Exécution
        Lieu principal d'exécution : A4 Dpt de la Seine et Marne - Commune de Bailly Romainvilliers,
        Code NUTS : FR102
        II.1.3) L'avis implique  : un marché public
        II.1.4) Informations sur l'accord-cadre  :
        II.1.5) Description succincte du marché ou de l'achat / des achats : Les travaux concernent les travaux d'exécution de 2 passages supérieurs pour l'aménagement du complément du diffuseur de Bailly-Romainvilliers, sur l'A4, avec leurs équipements associés (étanchéité, dispositifs de retenue, ..).
        Les travaux de ces 2 passages supérieurs sont à réaliser sous circulation avec maintien en service du diffuseur.
        Le marché comportera également une tranche conditionnelle concernant la réalisation d'un passage inférieur.
        II.1.6) Classification CPV (Vocabulaire Commun pour les marchés publics) : 45220000, 45221111, 45111230, 45112000, 45112500
        II.1.7) Marché couvert par l'accord sur les marchés publics (AMP)  : Non
        II.1.8) Division en lots  : Non
        II.1.9) Des variantes seront prises en considération  : Oui
        II.2) Quantité ou étendue du marché
        II.2.1) Quantité ou étendue globale  : Ps6 (tranche ferme) : passage supérieur au-dessus de l'a4, type pont poussé, à réaliser par demi-chaussée d'a4, à proximité immédiate d'un ouvrage existant. Longueur totale d'environ 77m, avec 4 travées de longueurs variant de 14 à 24m environ. Largeur d'ouvrage de 11m environ.
        Ps8 (tranche ferme) : passage supérieur au-dessus d'une bretelle de l'a4 sous circulation, type prad. Longueur d'environ 18m. Largeur d'ouvrage de 18m environ.
        Pi10 (tranche conditionnelle) : passage inférieur sous 4 voies de circulation (à réaliser hors circulation), type cadre pour modes doux. Longueur de 25m à 55m. Largeur intérieure d'ouvrage de 3.50 m environ et hauteur intérieure de 2.75m environ. Ouvrage à réaliser dans la nappe (lest éventuel, étanchéité provisoire et définitive à réaliser). Rampes d'accès en « u » d'environ 80m de part et d'autre (dans la nappe également).
        Ces quantités sont données à titre indicatif, elles ne lient pas sanef.
        II.2.2) Informations sur les options
        Options : Oui
        Description de ces options : Le marché comprend une tranche ferme et une tranche conditionnelle.
        Par ailleurs, des marchés négociés de travaux ayant pour objet la réalisation de travaux similaires à ceux confiés au titulaire du marché pourront être passés.

    En matière d'informations tenues discrètes, on peut aussi signaler le retard pris par la diffusion sur le site du SAN des compte-rendus des comités des 9 avril et 15 avril, malgré la publicité largement diffusée du report du vote du budget. Se sont donc glissées de légères augmentations dans l'adoption des taux le 15 avril. Celui de la taxe des Ordures ménagères passe de 4,50 à 4,70  nous rappelons nos réflexions sur le pourcentage d'augmentation en PDB.  (La taxe d'habitation instaurée en 2010 est maintenue à 7,74%).

    Les débats sur le budget et les contributions des habitants des 5 communes (pour le peu rapporté) valent également la lecture.

  • Transport à la demande

     Le journal La Marne du 13 Mai , titrait en page 15 "Une voie réservée aux Bus entre Esbly et le Val d'Europe". C'était l'annonce de la concertation avec tous ceux qui voudraient répondre au questionnaire, lancée par le STIF sur demande du SAN du Val d'Europe et de l'Epafrance, sur la possible liaison en transport en commun entre La ligne SNCF Paris-Meaux et le RER A  à Serris-Val d'Europe. Présentée dans les projets d'urbanisme du Secteur IV comme indispensable à l'extension de l'urbanisation à l'est de Coupvray, et vu plus concrètement par le Département comme le lien majeur Meaux Marne la Vallée, cette infrastructure moderne évoquée sous le vocable TCSP et imagée sous forme de TZen, voire de tramway, est inscrite dans le Schéma Directeur Régional (SDRIF).

      

    (Image sous réserve d'autorisation du Stif)

    L'étude est donc désormais activée, non sur une demande des usagers, mais sur une vision idéaliste d'élus qui pour eux-mêmes ne pratiquent que le déplacement en véhicule individuel. Cette liaison est-elle plus prioritaire qu'un TCSP sur la 231 entre Lagny et Serris, en passant par l'hôpital de Jossigny, et la zone commerciale de Montévrain? non pour l'utilité aux usagers actuels des réseaux de bus, mais oui en ce qui concerne la facilité future de croissance urbaine, en particulier pour donner une véritable valeur marchande aux logements programmés par Eurodisney dans la zac des Trois Ormes. Avantage pour Disney encore, la quasi privatisation de l'accès à la gare de Chessy.

    Le document distribué dans toutes les communes traversées ou concernées ne nous donne que peu d'éléments. Le 26 mai une première présentation était faite à la salle polyvalente d'Esbly, les questions se sont montrées vagues faute de capacité d'étude des habitants, nous ne manquerons pas les réponses attendues à la prochaine à la Médiathèque du SAN le Mardi 16 juin à 19h. Nous consulterons le site en ligne afin de glaner d'autres informations. En première approche nous pouvons constater que la notion tramway est oubliée, le seul exemple mentionné comme prototype est l'ébauche devant l'Hôpital de Jossigny. Des bus classiques, pas même électriques, des voies compliquées qui sont bien difficiles à éviter pour les automobilistes. Sur la plaquette difficile de comprendre (peut être du fait du choix de la couleur bleue pour l'encadrement des zoom de variantes) que ce qui peut vous séduire dans l'option A, risque d'être modifié par la retenue de l'option B.

    Surtout un bus en site propre présenté en "complément de raboutage" au maximum de liens actuels pour ramasser le plus d'usagers afin de justifier de son intérêt, complément au RER, complément aux lignes de bus qui seront transformées en "lignes de rabattement", toujours dans la plaquette aucune notion de gares intermédiaires avec stationnement par exemple de modes doux (vélos, place de stationnement véhicules électriques, ...) il faut lire le site pour comprendre qu'il y aura des phases intermédiaires avec multiplication des feux (à la charge des communes).

    Dans ce premier article, nous ne faisons qu'un survol du dossier, mais annoncer un départ toutes les huit minutes aux heures de pointe avec un trajet estimé de 1h aller-retour n'est-ce pas anticiper beaucoup en sous-estimant les investissements matériels? Et dans les variantes, n'y a-t-il pas de lourds oublis d'information sur les conditions à respecter par les usagers actuels (des correspondances en plus) et les acteurs locaux de réalisation des voiries (contournement gare Esbly, remplacement ligne Crécy)? Ce qui risque de faire naître des espoirs et donc déformer les expressions des citoyens appelés à s'exprimer? Ce que l'on risque ensuite de nous présenter comme "le désir d'éventuels futurs usagers" (dans les futurs logements). 

    Les questions que j'aimerais poser: que devient ma ligne dans les 5 ans? que restera t-il comme voie ouverte à la circulation? Et la SNCF quelles lignes va t-elle transformer? Pourquoi ne pas donner dès à présent une priorité aux feux rouges aux bus existants? Pourquoi ne pas unifier les gares RER Val-d'Europe et Chessy? Pourquoi dans le questionnaire n'est-il fait état que du lieu de travail?

    Comme on le sait ce qui compte pour motiver l'utilisation des transports collectifs, c'est le temps total, aussi si de terminus à terminus il faut 30 minutes, si on compte l'éloignement des stations et donc leur temps d'accès, les correspondances avec les temps d'attente, et les jonctions entre moyens, a quand un test de faisabilité sur le site comme quand on choisit un moyen de transport avec par exemple via Mappy.

     http://transports.blog.lemonde.fr/2015/03/18/lintermodalite-ce-concept-que-les-ingenieurs-adorent-mais-que-les-voyageurs-detestent/

     Pour ceux qui veulent s'informer vraiment, consulter le site de la concertation et charger les 146 pages du document principal de l'étude DOCP, dans "en savoir plus" documents. C'est sur lui que l'avis de la concertation est sensé être porté par le public.

    https://www.tripndrive.com/fr

     (Les liens sur le site de l'enquête sont mis pour faciliter et imager le débat et l'information, il est difficile de contacter le site pour autorisation comme précisé aux mentions légales puisque n'y est joint aucune adresse mail).

     Ajout du 19 juin suite au commentaire, lien sur l'article "promotionnel" de La Marne.

    Mais davantage d'explications sur le site de la commune de Montévrain.

    Dans La Marne du 17 juin diffusion sans critique du message de Mireille Munch, qui n'a pas consulté son voisin de Bailly, ni aucun dossier avant de se rendre ridicule dans sa réclamation.