Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Révision allégée du PLUI VEA, Concertation

Petit rappel: une nouvelle concertation (num 6) sur une suppression de protections (cœurs d'îlots) à Coupvray et Serris.

le dossier est en ligne sur le site de l'Agglomération, observations recueillies du 4 au 16 octobre. 

Ensuite il y aura Enquête Publique.

Cette révision très "allégée" porte le numéro 6.

Il est admirable de trouver comment les services urbanisme de l'Agglomération Val d'Europe arrivent à s'y retrouver dans les diverses couches de modification que les élus leur demandent d'empiler.

Oser nous dire par exemple que le cœur d’Îlot conservé en espace vert privé de Coupvray n'a pas de raison d'être, c'est oublier bien vite son origine. Car c'est bien la rue de Rohan a "percé et détruit" pour la construction d'une opération de 100 logements ce qui n'était au départ qu'une opération à l'emplacement de l'ancienne école. Terrain reçu par la commune en donation du très ancien maire Camille Robert pour l'éducation des enfants comme il a fait don à l'église de sa propriété "Les Tamaris" et de son parc. Ces cœurs d’Îlots en complément du bâti pavillonnaire avaient bien comme but de conserver une possibilité à la faune de traverser les jardins de s'y abriter et nourrir, donc conserver la biodiversité tant prônée de nos jours.

Le fait que le percement d'une nouvelle voie puisse rendre accessible certains jardins, n'est pas une raison en soi pour ne plus la garder naturelle. Bien évidemment que les "lois" sur la densification permettent d'occuper tant en surface qu'en hauteur de nouvelles parcelles, n'évite pas les réserves au sujet du tissu des circulations de la petite faune. C'est la base de l'esprit "village" comme le désiraient les initiateurs de ces zonages parcellaires, et se traduisait dans le PADD.

On peut aussi se poser la question des conséquences financières dans les évolutions de ces zonages: on peut imaginer qu'un jardin devenu urbanisable doit largement compenser l'acquisition d'un zonage équivalent dans les fours à chaux, dans le cadre de l'extension de la Zac de Coupvray -Fosse Saint-Étienne. La Taxe d’Équipement est-elle ajustée en proportion? Mais on est ici probablement sur un débat qui n'entre pas dans une "concertation".

Pour en revenir aux contorsions inévitables pour ne pas commettre d'erreur, il doit être bien difficile d'expliquer la rédaction du Rapport de présentation (tome2) dans une écriture qui ménage ces modifications de protection autant que des modifications comme celles déjà annoncées par d'autres changements comme la rédaction en pages 72-73 sur les OAP y compris les Chauds Soleils concernés par le projet de port. Mais contrôler ce qui est changé dans ce document de 343 pages devient vite une épreuve où 15 jours de concertation ne suffiront pas.

participation,conflit int.En consultant le cadastre, par rapport à l'extrait du plan de la révision, on peut s'interroger sur le sort des autres parcelles, déjà construites mais où sont imposés les autres prescriptions du cœur d'îlot, de même que des demandes de riverains situés sente de la glaise, restées elles sans réponse.

Commentaires

  • Attention: les observations ne sont enregistrables que par visite sur place dans les mairies ou au siège de l'Agglo VE. (cette révision ne concerne que les 5 communes "de base") mais on peut probablement aussi les adresser par mail au service de l'urbanisme.

    revisionallegeeplui@vdeagglo.fr

    On pourrait demander par la même occasion à connaitre le contenu des observations citées dans la Modification n3 approuvée en février 2021 : "De prendre en compte les observations formulées par le service du contrôle de légalité de la Préfecture de Seine et Marne, suite à l’approbation de la modification n°2 du PLUI en date du 12/12/2019. "

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel