UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

démocratie

  • Des impôts pour l'expo

    Dans la frénésie de la campagne pour les présidentielles, nous en oublions les projets.

    Car souvenons-nous que notre secteur est une terre à construire.

    Si l'appétit de Marne la vallée a failli s'arrêter au milieu des années 80 en oubliant le secteur 4, l'arrivée de l'opération Disney, dont la World Company célèbre cette année le trentième anniversaire de son installation, (et le 25eme de l'ouverture du parc) fut le signe d'un transfert de souveraineté de 1800 hectares de territoire national aux lois américaines. Cette "convention de 87" est finalement très proche de celle que le territoire de Panama détaché de la Colombie a dénoncé pendant 93 ans pour récupérer la "zone du canal".

    Lire la suite

  • Dernière chance pour la Commune Nouvelle

    La campagne du SAN, et des 4 maires des communes volontaires pour la transformation en "Commune Nouvelle", est commencée dès ce lundi de prérentrée.

    Avec l'annonce par le Préfet Jean-Luc Marx du choix du 27 septembre pour le référendum, il n'y a qu'un mois pour mener campagne, décider une majorité d'électeurs dans chaque commune pour le choix de la fusion. On sait que ce sera difficile dans la commune de Serris, puisque les élus sont fondamentalement contre, étant persuadés que leurs moyens seront suffisants pour l'avenir, passé le cap des premières années du SAN où l'aide intercommunale était indispensable.

    Le magazine du SAN est distribué dès cette semaine avec comme thème principal le référendum, et une prévision de conseil communautaire du 10 septembre qui promet des débats tendus.

    Ajout du 29/Août

    La création d'une association du OUI émet la pose d'autocollants, un peu partout , mais c'est surtout les Serrissiens qu'il faudra convaincre. Il est d'ailleurs étonnant que la loi prévoit l'accord de TOUTES les communes à la majorité, alors que pour les régions ou pour les intercommunalités il n'y a aucune consultation, ni des élus ni des habitants, la raison des uns n'est pas la même pour d'autres.

     

    Ajout du 18 Septembre:

    Les arguments du non, seul défendu à Serris, dans le journal de la commune en éditorial, en page 11 et en page 12. Mais aussi les instructions et la nouvelle échéance donnée aux Préfets pour établir les périmètres des futures Intercommunalités, la dérogation tiendra-t-elle dans ce cas? Et interviewé sur 77FM.

    Ajout du 21 septembre: interview par 77FM suite à la conférence de presse.

  • T'habites où?

    C'est bientôt la question à laquelle nous ne pourrons plus répondre.

    Déjà reconnaître l'origine d'une voiture, ce qui nous faisait voyager plus loin que notre quartier, est devenu avec les nouvelles plaques quelque chose de compliqué, puisque même le numéro de département est incertain, beaucoup même n'affichent pas de plaque du pays, seuls encore les Allemands et les Suisses se distinguent quelque peu...

    Lire la suite

  • Remaniement

    Si on cherche dans le Larousse  ... comme première définition on trouve

    • Action de remanier, fait d'être remanié : Le remaniement du gouvernement se fait attendre

     

    Ceci probablement en référence aux discussions fréquentes et interminables des changements de présidents du conseil (des ministres) des 3eme  et 4eme République. Mais pourquoi chercher dans le larousse alors qu'en ligne on a la définition "citoyenne et partagée" du :Wiktionnaire où est privilégié le remaniement du pavage (68 est-il encore dans l'esprit de l'auteur) ou en 3eme du remaniement d'un texte.

    C'est à cette définition à l'aquelle je pensais en retenant le titre de cette rubrique.

    En effet c'est hier 28 Août que le préfet de Région présentait la nouvelle proposition de fusion des intercommunalités d'ile de France dans la partie concernée par le tsunami du "Grand Paris" l'unité urbaine de Paris, dont seul Chessy fait partie.

    En résumé, alors que nous avons les plus grandes incertitudes sur les moyens financiers dont disposera l'Etat pour accompagner de nouvelles infrastructures, alors que les derniers soubressauts gouvernementaux ont donné en gage d'abandonner la suppression des départements des régions de province, alors que la gauche va probablement perdre la majorité au Sénat et  la gouvernance du Grand Paris, le Préfet de Paris et sa région, présente en fait le glissement des départements parisiens dans une sorte de groupements départementaux, intercommunalités géantes autour de la Capitale, sans écoute de la volonté des habitants, sans respect démocratique de leurs représentants. Est-ce celà la décentralisation? En tout cas c'est un texte et une carte qui s'offrent largement au remaniement. La révolte gronde, saurons-nous nous faire entendre et demander pour le moins un référendum?

    Le SAN du Val d'Europe n'ayant pas de représentant au sein de la commission (CRCI), ne devrait-il pas se rapprocher de membres proches pour présenter ses propositions (le maire d'Annet, le maire de Crécy, ...)?

  • Jeu de piste

     

    La démocratie de la Maire de Coupvray "qui ne se représente pas en 2014" mais "passe la main" se trouve bien représentée par la variation des contenus des comptes-rendus de Conseils Municipaux, présentés sur le site de la Mairie.

     

    Un avis de la rédaction du Parisien du 19 courant, précise (comme un droit de réponse) que madame Dogit n'a jamais adhéré à l'UMP, et corrige ainsi la seule initiative du journaliste dans cette information transmise par la mairie comme l'a confirmée la Maire à la fin du conseil de lundi.

     

    Donc il s'agit pour comprendre la politique municipale, non seulement de lire les CR sur le site, mais de les comparer lors des changements de version, probablement après contestation interne.

     

    Entre la version du PV présent sur le site quelques jours après le conseil du 23 septembre et l'actuel (est-il définitif?) lisible le 20 novembre, on note 3 changements essentiels:

    Le compte-rendu du précédent n'est plus voté "sans remarques" à la majorité mais

    "Monsieur Barbier indique que le compte rendu ne reprend pas les termes de ce qui avait été dit lors du conseil."

    Remarque minimum, sans autres explications, ce qui en dit long puisque cette observation est parfaitement approuvée par l'intégralité des conseillers, sauf l'auteur lui même, au conseil qui approuve ce PV le 18 novembre.

    Ce qui avait été dit c'est probablement en premier que le compte-rendu précédent était déjà contesté, et cela remonte ainsi de compte rendu en compte rendu, donc que la majorité des conseillers, depuis de nombreuses années, approuvent des diffusions de CR de conseils qui sont édulcorés, déformés, que l'équipe qui dirige cette mairie, agit sinon dans le mensonge au moins dans le masquage des contradictions.

    Deuxième changement: est ajouté sur la question du lancement de la procédure de ZAC de la DHUIS (Zac non de logements mais d'activités) l'échange suivant:

    "Gérard Barbier demande si le travail sur la ZAC a été évoqué lors de la commission d’urbanisme.   Fernand Verdellet : Oui à la dernière commission d’urbanisme "

    En fait , si je m'en souviens bien, la question était générale, et concernait le regret sur tous les sujets, (Budget supplémentaire, ZAC, PLUI, ..)  d'avoir la position des membres de la commission concernée (urbanisme, finances, ..), où il n'était pas présent, et les questions qui avaient fait l'objet d'un débat, donc le regret de ne pas avoir trouvé les comptes-rendus joints à la convocation au conseil. Par contre point plus important le périmètre en projet de cette ZAC aurait put être décrit, il a été dit qu'il comprenait la surface occupée par l'entreprise de compost, et Gérard Barbier faisait surtout remarquer le risque de pérennisation et de normalisation de cette activité.

     

    Enfin, puisque dans ce jeu de piste, il y a trois "différences", au sujet du débat du PLUI.

    De ce fameux débat il ne filtrera rien de négatif, mais est rajouté au PV la liste des points présentés par le SAN pour justifier cette étape supplémentaire dans l'uniformisation du secteur et la fusion des modes de vie et conditions urbaines, futur nivellement dans l'intégration dans la mégalopole de Marne la Vallée.

    La position des élus? y a t'il eu des divergences? les habitants n'en sauront rien, le PV est muet. Et regret encore de compte rendu de la commission d'urbanisme qui s'était tenue préalablement à ce conseil sur ce sujet, et qui a été réclamé.