UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coupvray unofficiel

  • Et finalement, si on allait voter dimanche.

    C'est la réflexion qui fut la plus entendue dans les réunions de famille ce week-end pascal.

    Car les raisons de l'abstention ne résistent pas à une analyse sérieuse dans la situation où se trouve la France.

    Peut-on se permettre une errance dans l'inconnu dans le contexte européen et mondial?

    Finalement je voterai pour un ....ON  et pas pour la ...N

     

     

    Lire la suite

  • Quadriétude

    On reproche aux dirigeants sortant de grandes sociétés leurs "retraites chapeau". Qu'en sera-t-il pour le président une fois la présidentielle passée? Des moyens de la République sont attribués aux anciens présidents, peu de la Vème ont été en mesure de les exploiter puisque souvent le décès fut proche: De Gaulle, Pompidou, Mitterrand, Chirac est mal en point, restent donc Giscard et Sarkozy.

    Ces avantages seront-ils amenés à évoluer en proportion de la durée du mandat exercé, voire de la satisfaction apportée comme on reproche aux patrons les résultats de leur gestion.  Ces moyens permettront-ils pour Hollande à tenir un rôle de "sage" dans la vie politique future? Son rôle au conseil constitutionnel lui garantit, son habitude de conversations avec les journalistes aussi, ses commentaires sur les actions de ses successeurs seront probablement attendus par la presse.

     

    L'intervention dans la campagne ce jour à partir de l'interview du Point, point fh p26.pdf montre que le jeu politique est sa motivation première, mais son soutien porte t-il bénéfice ou préjudice au candidat indirectement soutenu, l'examen d'un sondage à partir d'aujourd'hui sera intéressant.

    Lire la suite

  • Scénarios sectoriels.

    A 17 jours du premier tour des élections présidentielles, on pourrait espérer connaître suffisamment clairement des hypothèses pour choisir notre avenir ou au moins le rêver.

    Mais rien n'est si simple et ce n'est pas en écoutant nos élus de proximité que nous trouverons une aide.

    Nous devrions être prudents avec les indications des sondages, comme nous le sommes devenus sur le respect des engagements de réalisation des propositions des candidats. Et même s'il en a la forte intention un président une fois élu sera t-il en capacité de les réaliser? C'est mon tour d'horizon très personnel que je m'efforce de décrire dans cet article.

    Lire la suite

  • Des impôts pour l'expo

    Dans la frénésie de la campagne pour les présidentielles, nous en oublions les projets.

    Car souvenons-nous que notre secteur est une terre à construire.

    Si l'appétit de Marne la vallée a failli s'arrêter au milieu des années 80 en oubliant le secteur 4, l'arrivée de l'opération Disney, dont la World Company célèbre cette année le trentième anniversaire de son installation, (et le 25eme de l'ouverture du parc) fut le signe d'un transfert de souveraineté de 1800 hectares de territoire national aux lois américaines. Cette "convention de 87" est finalement très proche de celle que le territoire de Panama détaché de la Colombie a dénoncé pendant 93 ans pour récupérer la "zone du canal".

    Lire la suite

  • Rififi à Magny

    Bien discret l'entrefilet du Parisien du 28 février au sujet du changement au sein du Conseil Municipal de Magny-le-Hongre.

    L'absence de présentation des procès-verbaux sur le site depuis la fin d'année 2016, laissait comme un signe de flottement dans la gestion municipale. Déjà les démissions s'égrainent dans les différentes listes issues des élections de mars 2014. A mi-mandat, il y a visiblement fatigue et divergences, cela aura t-il une conséquence dans la conduite des projets dans l'agglo? Les concitoyens qu'ils soient de Magny ou de l'ensemble des communes du Val d'Europe auront ils en dehors des bruits de couloir, droit à une explication sur les raisons des clivages?

     

     

    Lire la suite