Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coupvray-unofficiel - Page 8

  • Les novices

     14h05 08 juin 2017

    La déferlante annoncée par les sondages devient un "tsunami" dans les titres des journalistes.

    Le vote de dimanche confirmera-t-il cette prévision? Les Français sont ils séduits par un jeune président qui nous entraîne à lui donner les moyens de gouverner sans opposition du parlement, ou les candidats seront-ils en capacité réelle de nous représenter?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique, Politique Nationale 0 commentaire
  • Campagne tradi

     12h05 04 juin 2017

    Comme je le craignais dans mon article sur la préparation de campagne législative, le débat n'existe que très peu sur le secteur.

    Dans la 8eme circonscription du 77.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Locale, Politique Nationale 0 commentaire
  • L'éthique retoquée

    Qu'y a t'il eu de si "chamboule tout" dans cette élection présidentielle?

    Une campagne particulièrement longue avec un début par les primaires, et des défections avec les "traitres" du gouvernement (Macron, Valls, après Hamon et Montebourg)  qui deviennent des opposants.

    Les primaires, où les leaders se sont trouvés écartés, les oppositions étant trop profondes pour que les éliminés participent à la campagne des gagnants.

    Des candidatures hors système, hors primaires si elles devenaient symbole du système des partis.

    Et le summum du "dégagisme" terme hérité des manifestations des printemps arabes: le président sortant ne défend pas son mandat et ne se représente pas. Enfin poursuivi par une campagne de presse sur son comportement d'élu se servant largement de ses avantages, le candidat de la droite est discrédité. 

     C'est particulièrement cette élimination du vainqueur annoncé par les sondages et les médias, qui a porté l'éthique morale en politique comme la mesure essentielle attendue par les Français.

    Premières élections législatives a appliquer la nouvelle règle de non cumul des mandats, dénoncé comme source des situations acquises et des mauvaises habitudes des élus. Entre maire, conseiller local, élu parlementaire, le carriérisme devait être éliminé à tout jamais par cette règle de non cumul, dans les projets majeurs et prioritaires de la feuille de route du nouveau président.

     

    Cette campagne qui suit la présidentielle avec l'enjeu de porter une majorité au président à l'image de la diversité constituée par la "team" d'En Marche, reprend le même chemin sur les pas du Canard Enchainé et s'enlise dans la polémique.  C'est dans le Canard Enchainé que le "loup" a été dévoilé: le cas Richard Ferrand. 

    Pourquoi ce cas est-il significatif de "l'exaspération" des Français? Cacique du Parti-Socialiste auquel il doit tout, la page Wikipédia le rappelle à qui s'y intéresse. Dès 1991 il est "attaché au cabinet du secrétaire d'Etat, puis de Marylise Lebranchu sous le gouvernement Bérégovoy. A la fin des gouvernements socialistes, il est remercié par ses parrains Kofi Yamgname et Le Drian avec en compensation le poste de Directeur des Mutuelles de Bretagne.

    On peut donc logiquement soupçonner que l'engagement militant sert l'emploi politique et au delà, dans les cercles "privés" mais associatifs ou mutualistes en dépendance artificielle des organes de contrôles dont sont issues les subventions d'équilibre indispensables.   

    Candidat au conseil général du Finistère dès 1998, ses nombreuses réélections de 2001,2004, 2010, 2015(*) sur des listes départementales et régionales, finalement aux législatives de 2012, en font également un exemple de cumul et de continuité dont il a personnellement tenu à dénoncer la nuisance pendant sa gestion du mouvement "En Marche", ce qui en fait un sujet excitant de polémique. Face à ce qui est perçu par un parcours de privilégié, on comprend alors l’exigence d’exemplarité des citoyens.

     Le projet de loi sur la moralisation de la vie publique sera présenté au Conseil des ministres entre les deux tours des législatives. (On apprend qu'il devrait être présenté à la presse dès aujourd'hui par François Bayrou). Il ne concerne pas directement la situation qui a déclenché le "cas Ferrand" qui est un classique du délit d'initié et de conflit d'intérêt dans l'opération de la SCI de la mère de sa fille née en 2004, mais touche à l'esprit du bien public et de la façon d'en profiter. Une prise de conscience non règlementaire (Ferrand ayant fait du droit y est sensible) mais purement morale d'où l'intitulé de la loi.

     

    Pour résumer: La bravoure du militant PS, (et son implication dans les marchés de communication), les liens de l'attaché du conseiller régional, lui permettent de convoiter le canton de Carhaix (festival des vieilles charrues) et siéger au Conseil Général du Finistère dont il obtient une vice-présidence en 2004. Avec sa position dans le parti il est placé en position éligible aux élections régionales de 2010, il siège à la commission des finances de la région Bretagne avec les relations qui vont de pair en particulier avec les Caisses locales du Crédit Agricole mutuel qui seront sollicités pour l'achat du local en 2011.  Les Mutuelles de Bretagne est un organisme de santé privé qui bénéficie du cadre fiscal particulier de code mutualiste, il fait bénéficier ses adhérents de centres de soins et d'aide à domicile et maison médicalisée et qui pour leur équilibre sollicitent des subventions des départements (qui financent les APA) et de la Région (pour les investissements), les relations avec les élus sont donc permanentes. Alors quand se présente le besoin de déplacer dans Brest un nouveau centre de soins une occasion était à saisir puisqu'un propriétaire en difficulté avait la nécessiter de céder son local. Le directeur signe une promesse d'achat, il propose la location à un tarif attractif compte tenu de son état, en sachant que la mutuelle aura des travaux a effectuer pour l'adapter à ses besoins. C'est sa compagne avocate pour 99% des parts et un ami pour 1 part de 1 euro qui fondent une SCI, cette société représentée par Mlle Sandrine Doucen fait l'acquisition pour 402 000€ et contracte un emprunt en deux tranches de 10 ans et 5 ans les premières 10 années couverts par les 10 années de loyer de 42 000€ des Mutuelles. Il aurait été surprenant que les mutuelles ne conservent pas ce local pour environ au moins 15 ans sachant qu'elles auront dépensé 185 000€ de travaux. Comment ne pas comprendre que si les Mutuelles, même si ce n'était pas dans leur nature d'être propriétaires de locaux auraient pu solliciter le département ou la région pour "porter" l'immobilier, et non un particulier plutôt opportuniste sinon "initié" à une bonne affaire.

     

    Voilà le cheminement de ma compréhension de l'entregent du principal organisateur de la campagne de notre nouveau président et que le porte-parole du gouvernement lui aussi député PS Christophe Castaner a jugé faisant preuve d'une "probité exceptionnelle".  J'ai bien noté qu'il n'a surtout pas dit "exemplaire". 

    On apprend avant que je mette cet article en ligne, que le procureur de Brest, un temps soupçonné d'être influencé par les acteurs politiques locaux, sur plainte de l'association Anticor, vient de décider ce jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire et saisi la police judiciaire de Rennes.

     Ajout 2 juin 2017: Dans le nouveau gouvernement son expertise sociale et immobilière semblait même un atout. C'est du moins l'avis du site professionnel immoweek qui s'en félicite.

     Toujours élu conseiller régional en décembre 2015, il siège à la commission des finances et affaires générales.

    Ajout du 4 juin: Message partagé sur Twitter. Aussi communiqué du président de la fédération des petites mutuelles.

    Ajout du 8 juin: Enfin le cœur du problème dévoilé dans l'article de l'Obs: les liens politiques dans la gestion des Mutuelles. "... Par ailleurs, en mars dernier, le département a validé près de 2 millions de dotation budgétaire de "frais de siège" payés par les Mutuelles pour ses différents établissements et services. A ce titre, figurent 23.458 euros pour le fameux centre de soins installé dans les murs loués à la SCI de la compagne de Richard Ferrand." ...

    Diffusion complément mairie sur BFMTV, reste l'aide du Conseil Régional ...  

    Ajout sur signalement Anticor lien sur un article de Marianne: Comment Richard Ferrand qui n'était pas député inscrit dans la commission des affaires sociales a pu par "intérêt" y prendre part. Ainsi qu'à la commission spéciale pour la loi Macron! en présentant la possibilité aux Mutuelles de s'affranchir du monopole bancaire.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 0 commentaire
  • Val d'Europe tente de s'étendre

     08h15 22 mai 2017

    Nouvelles conséquences des changements intervenus avec l'évolution de la carte intercommunale de la loi NOTRE qui ont mené au 1er janvier 2016 à transformer le SAN en Communauté d'Agglomération.

    Certaines propositions n'ont pas été acceptées par les communes qui ont fait des démarches différentes, c'est le cas de Villeneuve-le-Comte et Villeneuve-Saint-Denis qui ont fait la demande d'intégration au Val d'Europe.

    Après une acceptation d'étude du principe, puisque ces communes sont impactées par l'extension de Disney avec Villages Nature, nous en arrivons à la phase de validation. Une première tentative de présentation en communes en début d'année fut un échec (report de la discussion pour manque d'évaluation des conséquences financières dans certaines communes comme Magny). Le Conseil d'Agglomération a fait procéder à une estimation dont la remise du document mentionné en conseil du 30 mars devait intervenir à mi mai. La délibération du 11 mai, bien qu'aucune information n'ait été diffusée aux habitants, engage un court délai de validation par les communes, pour la présentation et l'acceptation de cette extension.

    La généralisation des Conseils Municipaux dans la soirée du 29 mai (sauf Chessy le 2 juin) avec quasiment ce seul point à l'ordre du jour, confirme que les habitants ne seront pas consultés, qu'ils n'auront pas accès aux clauses défendues dans le rapport d'étude. La simultanéité ne permet pas d'assister à plusieurs conseils, ce qui pourrait informer sur les points critiques soulevés par des conseillers des diverses communes.

    C'est une nouvelle fois la preuve que les élus de nos communes en 2014, se considèrent détenteurs d'un blanc-seing, nous l'avons déjà remarqué par la proposition de Commune Unique, pourtant cet agrandissement n'est pas sans conséquences à plusieurs niveaux de considération.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Locale 0 commentaire
  • Campagnes au Val d'Europe

     16h50 18 mai 2017

    La Communauté d'Agglomération du Val d'Europe, qui est composée encore actuellement des cinq communes initialement réunies en 1987 en SAN, se prépare discrètement à un affrontement de ses élus dans les campagnes électorales des législatives.

     

    LES campagnes puisque la simplification n'est toujours pas de mise dans notre marqueterie électorale.

    Partagées dans le passé entre les cantons de Lagny et de Thorigny, regroupées depuis 2014 dans le canton de Serris. Les communes sont toujours éparpillées sur les circonscriptions Torcy au nord qui comprend Thorigny, Roissy-en-brie et Bussy-st-Georges, et Coulommiers au sud incluant Esbly, Crécy, La ferté Sous-Jouarre.

    D'autres divisions existent comme l'Unité Urbaine de Paris pour Chessy mais pas pour les 4 autres communes, cela concerne certaines règles et partages financiers, mais non les élections. La consultation des cartes INSEE est pour cela nécessaire.

    Les habitants qui se retrouvent dans certaines occasions comme observateurs des conseils communautaires, ou dans les fêtes communes organisées par l'intercommunalité, ignorent parfois qu'ils ne pèseront pas dans les mêmes groupes et ne voterons pas pour les mêmes candidats portant parfois les mêmes étiquettes.

    Où en sommes nous, à la veille du dernier jour avant le dépôt des listes fixé à vendredi 19 au soir? 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Locale 0 commentaire