Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Coupvray-unofficiel - Page 7

  • Aie!

     20h20 06 déc. 2017

    Ce mercredi est un grand tournant dans la vie de générations de Français.

    Des attentats? une menace de guerre?

    Un nouveau président? Un changement de gouvernement?

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Blog, Musique 0 commentaire
  • Comptez sur moi.

     10h48 05 nov. 2017

    Lu sur la ville de Laon (dans l'Aisne nouvelle) j'ai rapproché cette info au refus par le conseil municipal d'Esbly (notre voisine) de la pose de ces compteurs.

    Société créée en 2006 en Seine-et-Marne, Agiscom a été retenue par Enedis (anciennement ERDF) afin d’installer chez ses clients les nouveaux compteurs Linky. C’est un compteur dit «communicant», c’est-à-dire qu’il peut recevoir des ordres et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien. En France, la pose de ces compteurs a commencé le 1er décembre 2015. L’objectif est de remplacer 90% des anciens compteurs dans 35 millions de foyers en France d’ici 2021.

    La question des facturations de consommation se pose à tous les "distributeurs", pour l'électricité, mais aussi pour le gaz, pour l'eau. Pour les services "connectés" il va de soi que le comptage est dans la nature même du service distribué: téléphonie, internet, télévision passant par les box.

    Le gouvernement a choisi ERDF en 2011 pour imposer un mode particulier, s'affranchir du passage du releveur de compteurs, adresser les informations à travers le câble conducteur du courant distribué était la plus simple des étapes. Que peut-on reprocher? Qu'y gagne t'on? Quelles raisons justifient les refus comme à Esbly? Quelle sera notre position quand le tour viendra sur le Val d'Europe, à Coupvray?  

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Finances, Politique Nationale 0 commentaire
  • Glyphosate

     12h10 29 oct. 2017

    Belle couleur des champs qui nous entourent, c'est l'effet du glyphosate alors que la commission européenne bataille pour savoir s'il faut ou non renouveler l'autorisation d'utilisation. Roundup à diffusion règlementée pour les particuliers, ou les établissements publics, mais toujours grande liberté pour les principaux utilisateurs: les agriculteurs. Les coopératives qui achètent leurs productions: colza, blé, orge, maïs, sont aussi celles qui leurs vendent engrais et pesticides.

    L'article du Figaro du 25 octobre, détaille les discussions au sommet européen, les conflits d'intérêt entre entreprises, influenceurs, fonctionnaires et élus. Le Canard enchaîné reprend les résultats d'études montrant que la baisse de rendement entrainée par la restriction de pesticides et engrais, est largement compensée par l'économie de dépenses d'achat de ces traitements. L'autre aspect qu'il convient de prendre en compte est l'augmentation globale du besoin de nourriture liée à la population mondiale, donc quadrature du cercle: économie, investissement et temps de travail, production et santé-environnement. Le seul débat syndicats agricoles, gouvernements d'état ou européen peut-il aboutir à ce que le grenelle avait envisagé mais n'a pas produit en dix ans.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 0 commentaire
  • Porte ouverte

     07h55 14 juin 2017

    Ce qui me surprend c'est la façon particulière dont s'exprime Emmanuel Macron.

    Est-ce ma compréhension qui n'est pas adaptée à un langage d'une nouvelle génération de politique, est-ce un langage "international" mal traduit, pourtant à l'entendre dans ses discours, l'ambiguïté et la nécessité d'un décryptage semblent toujours laisser un doute.

    La relation de l'entretien avec Theresa May au sujet du Brexit me confirme dans cette impression. Annoncer que la "porte reste ouverte" pour que la Grande Bretagne ne persiste pas dans son intention de sortir de l'Union Européenne m'interpelle.

    Cela va t'il dans le même sens au sujet du gouvernement? La porte reste-elle ouverte? Et dans quel sens faut-il alors l'interpréter? est-ce pour y entrer ou pour en sortir?

    Des députés élus car "épargnés" par les candidatures des marcheurs, venant du PS ou de la droite, seront -ils encore utiles? Peut-on imaginer Franck Riester élu sur Coulommiers mais aussi Serris, prendre le secrétariat au tourisme?

    Dans l'autre sens, cette porte ouverte laisserait-elle sortir un Richard Ferrand ou François Bayrou, chacun s'enfonçant dans des affaires qu'ils cachaient depuis de longues années de cheminement dans les marigots de la politique, revendiquant une liberté de citoyen mais usant de l'influence du dominant. 

    Ce mercredi, le conseil des ministres devrait livrer le premier texte du nouveau mandat, celui qui doit rassurer les électeurs avant la dernière étape du vote de remplacement de cette présidentielle, dimanche. A partir du lundi 19 juin les choses sérieuses vont commencer, la nouvelle assemblée rassemblera ses membres, le premier ministre révisera son casting, et la réalité des chiffres s'affichera.

    Quel langage sera alors adopté? Un plus clair qu'ici?

    Celui qui représente une porte ouverte pour permettre l'entrée et en même temps la sortie?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Locale 0 commentaire
  • La règle de trois

     08h13 11 juin 2017

    Nous connaissons l'effet épurateur de la règle majoritaire dans les élections.

    Celui qui dépasse la moitié des votes est élu comme notre représentant. Si deux partis présentent leurs candidats, celui qui obtient la majorité de représentants devient majoritaire, il s'attribut toutes les places, prend tous les pouvoirs, n'a plus de contestations possible il peut "diriger" à sa guise. Si d'autres n'ont que quelques élus, ils n'existent plus, ils ont même pu être éliminés par un seuil de voix non atteint (les 12,5% des inscrits aux élections législatives) pour rester en lice.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 0 commentaire