UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

inondations

  • Orages

    Les conditions climatiques sur l'Ile de France ne sont pas alignées sur le calendrier des saisons. On s'en aperçoit encore ces derniers jours, en particulier vendredi soir, encore! avec un orage violent sur Coupvray vers 19h30. Les dégâts sont moindres, mais l'ignorance des cas et la non intervention sur des réseaux dégradés par l'absence d'entretien puisque les services techniques sont mobilisés pour la fête du parc du château, laissent des habitants dans l'angoisse et le désespoir.

    Lire la suite

  • Pluie: un record

    L'orage de vendredi (27 mai 2016 19h30), les pluies continues depuis ce week-end, l'île de France et particulièrement la Seine-et-Marne passent les records de précipitations.

    Lire la suite

  • Les forts

    Convoi exeptionnel dans la nuit de lundi à mardi, (hier 12 Août) arrivée vers 4h30 dans le bout de "l'impasse" rue du Canal à Coupvray. Les travaux se sont immédiatement enchaînés, il faut dire que les engins étaient quelque peu larges et encombrants. Une grue géante (environ 50 tonnes), son camion accompagnateur environ 40 tonnes, et le camion de livraison d'une buse béton de 4,20 mètres de diamètre extérieur et son couvercle 20 plus 5 tonnes!

    conduite, transpCelà pour la descente des engins pour la suite des opérations de réalisation du réseau de la "chaîne des eaux pluviales" du nord du Val d'Europe qui transitent par le rû de Coupvray et le bassin de l'Aulnoye pour rejoindre la rue des près et le futur bassin de l'écluse.

    Cette buse immense sera descendue encore (1m40 taille d'un anneau d'acier qui la supporte actuellement) puis le tunnelier sera amené et creusera le passage dans lequel des buses seront glissées. Une série de photos est ajoutée en fin de l'album "chantier bassins". Vous constaterez la taille de la grue, de la buse, les puissances en jeu, puisque la grue de 48 tonnes, est complétée par les "contrepoids" de 30 tonnes, et quand elle fait décoler la buse elle porte encore 20 tonnes, tout cela déplacé au millimètre pour "glisser" la buse dans l'excavation préparée, et ajuster l'alignement des trous prépercés dans la direction exacte du départ du tunnelier.

    Dans quelques mois il ne restera qu'un "trou de visite" dans la chaussée, mais cet engin a laissé dans le bitume du trottoir quelques petits souvenirs du passage de ses quelques 120 tonnes!!! conduite, transporCela valait bien un petit reportage matinal. Les camions repartaient vers 9h30 mission accomplie.