Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique Locale - Page 2

  • 2021 Année de confiance ou de doute?

    Ce premier article de la nouvelle année ne peut échapper au partage de souhaits les meilleurs pour tous nos lecteurs.

     

    Quels sont ceux que nous pouvons espérer voir réaliser?
    Une bonne santé, évidemment, plein d'amour et plein de joie dans nos relations?

     

    Lire la suite

  • Pour l'animation touristique du port de Coupvray, testons les joutes.

    Oui c'est probablement à la pensée des futurs jeux sur l'eau que nos élus se lancent les défis qui font la joie de nos rapporteurs des gazettes. Loin encore des futures élections régionales et départementales, futur nid de dispersion comme "cluster" de la Covid-19, mais en pleines négociations des listes, chacun tentant d'y bien placer ses "pions". Dans cette période "critique" où toutes les promesses sont bonnes et les croque en jambe maitres du stade. Quel dommage que nous fassions Tintin pour le talent des reporters, réduits par les publicitaires au rôle de scribouilleurs des communiqués de presse des collectivités locales.

    Lire la suite

  • Les Initiés

    C'est surprenant comme les mots prononcés lors d'un évènement préparé, peuvent encore laisser filtrer les intentions cachées, le caractère réel du personnage qui les prononce.

    A la tête de la Nation, on voit ainsi un président qui a fait ses preuves comme acteur dans sa jeunesse avec une maitresse attentive, dépasser son texte appris par cœur, pour se laisser emporter par l'enthousiasme qu'il a déclenché dans une foule fascinée. Garder sa voix maitrisée, puis s’exclamer des mots venant spontanément et finir entrainé les cris hystériques par lâcher une bourde à mettre le feu dans l'assistance.

    Maintenant, figé devant la caméra, fixant le prompteur, comme dans les théâtres d’antan on saisissait le souffleur, ne plus faire un écart avec le texte soigneusement élaboré avec son équipe de spécialistes en communication.

    Car les journalistes, les psychologues, des linguistes, les statisticiens, ... sont avides des mouvements de lèvres, des regards en coin, des rides de sourires ou de fatigue, qui entourent la parole de l'édile au supplice de la confrontation.

    A ce niveau nous avons les experts, mais plus proche de nous, dans nos territoires délocalisés, au petit niveau de la déclinaison locale, des petites affaires, c'est comment?

     

    Lire la suite

  • Le temps des arsouilles

    Les soubresauts, les algarades arrivent tant bien que mal à nos oreilles.

    C'est ainsi que les mots s'échangent, aussi nocifs pour les uns et les autres, la machine politique grippée par une succession  de mécomptes: les grèves, les attentats, les gilets jaunes, les manifestations des  retraites, les black-blocs puis finalement le Covid19, puis surtout les confinements  qui favorisent les jeux politiques en sourdine.

    Lire la suite

  • Fini le port, Tournez manèges

    Le mois de "Concertation" s'est achevé hier soir, donc les dossiers (témoins des positions avancées) les cahiers d'acteurs, les cahiers d'observations, la liste des commentaires FB, vouiiit !!....  ce matin tout est passé à la trappe. Du projet de port de plaisance qui ne nous plaisait pas, seriné en tête des actualités depuis des années sur la page d'accueil de Val d'Europe (Agglomération) il ne reste plus rien à l'affiche.

    Sauf, si on cherche bien, en arborescence Urbanisme, une vieille liste de prétentions conçue probablement un premier avril 2017 et affichée le 3 et que je reproduis ici, pas certain qu'elle y soit encore demain.

    Et si on prenait la Marne depuis Coupvray pour rejoindre la Champagne ?

    Un port fluvial à Coupvray

    En se promenant sur les rives de la Marne, on se met à rêver d’une offre de plaisance et touristique fluviale implantée sur la commune de Coupvray.

    À mi-chemin entre Paris et Reims (ville désormais inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO), ce projet deviendra une halte incontournable à tout un territoire.

    Cette nouvelle offre touristique, proche de la nature, s’inscrira dans un modèle de développement plus durable, offrant aux Valeuropéens, mais aussi aux touristes et usagers, un écrin de verdure privilégié et propice aux balades autour du canal de Chalifert et de la Marne.

    Le projet, dont la superficie devrait atteindre 25 000 m², proposera une centaine d’anneaux. Il répondra à la nécessité d’un véritable port de plaisance ainsi qu’à la demande croissante d’emplacements pour bateaux de croisières et mariniers.

    Cette nouvelle halte de tourisme fluvial, qui intégrera les grands flux allant de Reims à Paris, nous permettra, par une offre différenciée, d’affirmer et de renouveler le modèle de développement de notre territoire.
    Un beau projet pour un grand territoire touristique !

    A relire cette annonce si optimiste, on peut se demander si on a affaire à des élus gestionnaires d'un établissement (EPCI) au service des populations ou à une agence de voyages aux dents longues. - en fait plus d'agence immobilière bien maitrisée.

    La page originale et ambitieuse se trouve encore, accompagnant les Villages Nature, au grand sud du territoire et l'Arena on ne sait plus trop où, résidu du projet Roland-Garros mais sans gros enthousiasme, son président porteur ayant préféré garder son refuge de Sénateur, qu'un poste de minoritaire en commune.

    *ajout 20 h 45 *** Le lien sur les documents n'était plus actif dans la journée sur le site de VEA, par contre il perdure sur celui de la commune, la même nouvelle version est désormais remise en ligne sur les deux sites.
    Il n'a pas été précisé qui établissait le rapport de concertation, (MO ou MO déléguée? avec quel budget).
    A partir de quand serait arrêté sa dernière écriture, et à partir de quand (vote en conseil communal ou conseil d'agglomération et les délais et procédures de contestation possibles).

    Ajout du Dimanche 6 décembre 2020: Ce n'était bien qu'une illusion:  la volonté de transparence, contraire à l'affichage en délibération en février 2020, contraire au planning de réalisation dans la concertation "durée de 15 jours à 3 mois" se concrétise ici:      

         
     
    Désolé... Le lien a expiré.
     
    Le lien a été configuré pour expirer après un certain laps de temps. Contactez la personne qui a partagé ce lien avec vous.

     
         

    Lire la suite

  • VEA Petits cachotiers

    Cette petite note juste pour afficher un bilan.

    Vous le savez nous sommes confinés, les sorties doivent être "motivées" donc passer chaque jour devant les affiches pour voir ce qui avance est plutôt à éviter.

    Et puisque nous vivons une époque moderne, consulter les sites sur le WEB est plus rapide et plus sûr.

     

    Mais le VEA n'est pas de cet avis: ainsi le compte-rendu du conseil communautaire du 17 octobre est soigneusement retenu secret (celui du 9 juillet seul consultable en ligne).

     

    Donc on apprend que n'étant qu'une information par mise à disposition du public, la Modification Simplifiée N3 du PLUI a été entérinée, (les pièces ne sont plus visibles depuis le soir même de la clôture le 7 août), mais réponses au PAA et adoption réalisées en délibération du 17 octobre, le manque de transparence est décidément une caractéristique de la nouvelle équipe de gouvernance, tous les élus communautaires l'acceptent-ils. Silence signifie-t-il complicité ou écœurement?

     

     

     

    Lire la suite

  • Un port ou une porcherie à Coupvray?

    Bizarre ces rumeurs. 

     

    Au Café-Tabac du commerce (vous savez les cancans dans les petits villages) même en période de confinement. Dans les immenses queues du Market, dans les allées fraiches du germain bon marché d'Esbly, sous les masques les langues se délient. Alors quand une bribe de nouvelle se colporte, elle s’amplifie vite, peut se déformer finalement elle diffuse et l'un de nos correspondants ne manque pas de nous mettre sur la piste, avec la puce à l'oreille.

     

    Par principe (bien que non journaliste) je ne rapporte pas, il me faut des preuves et non des racontars de ceux qui ont aussi une mauvaise odeurs, donc je passe. On peut vous assurer ici que même avec des éléments flagrants, écrits démontrés constatés. Parfois par avocat prétextant ne pouvoir s'en occuper sans devoir par déontologie transmettre au Procureur, mais finalement accepter de facturer ses conseils à la commune. D'un Sous-Préfet statuant sur le silence sous prétexte de sauvegarde de l'ordre public, ça c'est magique!

    C'est Guy Béart qui chantait "celui qui dit la vérité".

     

    Lire la suite

  • Vous avez dit Concertation?

    Note complétée le 13/11 14h.

    Si le terme dans la compréhension générale du public reste bien proche de la définition du dictionnaire (Le Larousse)   action de "se concerter"  soit pour plusieurs personnes (physiques ou morales) d'assembler leurs idées pour tendre à une réalisation commune, il semble que son interprétation dans le cadre administratif soit bien différente.
    L'analyse qui en est faite dans le cadre de la participation des citoyens à la gouvernance de leur cité est détaillée sous la plume de Jean-Eudes Beuret *. J'en extrais la comparaison suivante entre Consultation et Concertation:

    "Certains auteurs n’établissent pas de distinction nette entre consultation et concertation et situent ces deux opérations sur un continuum. Ainsi, pour Mermet (1998), la  concertation ne diffère de la consultation que par le fait qu’elle « va plus loin qu’une simple consultation en cela qu’elle tente d’adapter les décisions aux besoins des acteurs en ajustant les intérêts de chacun ». Nous retrouvons cette absence de distinction dans la façon dont certains acteurs utilisent le terme de concertation, à commencer en France par la Commission nationale du débat public, selon laquelle « la concertation est une attitude globale de demande d’avis sur un projet, par la consultation de personnes intéressées par une décision avant qu’elle ne soit prise ». D’autres auteurs séparent très clairement la concertation de la consultation, la première étant marquée par des rapprochements, la traduction du langage des uns et des autres pour aller vers un langage commun et une construction collective, autant de choses qui ne figurent pas dans les objectifs d’une consultation. C’est avant tout l’existence ou non d’une construction collective qui permet d’établir une distinction claire entre consultation et concertation. Cette distinction semble importante, pour éviter la frustration ressentie par des acteurs invités à une concertation, qui s’attendent à être associés à un processus de construction collective, et ne sont invités qu’à exprimer un avis, souvent de façon très ponctuelle."

     L'organisation du Débat Public suit dans le même ouvrage * :

    "Les conflits d’aménagement ont ainsi fixé les trois grands enjeux que les textes instituant le débat public ont eu à traiter : ouvrir l’élaboration des projets suffisamment en amont pour que le public puisse avoir une influence sur la décision, créer un tiers organisateur du débat pour garantir la possibilité d’un dialogue dans une situation d’asymétrie des expertises et des pouvoirs, équilibrer le dialogue en desserrant le monopole d’expertise des maîtres d’ouvrage."

     

     

    Lire la suite