UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique locale

  • Coupvray: vacances studieuses

    Petit billet de curiosité. Dans le planning sur la page d'accueil du site de la commune:

    • Un rappel du début des vacances scolaires le samedi 14 avril.
    • La fermeture du bureau postal municipal pendant la 1ere semaine de ces vacances.
    • Et le lundi une réunion du CCAS pour une réflexion sur le portage des repas à domicile .... par La Poste !!!

    Lire la suite

  • PLUI encore en révision

    Allégée ou non   la révision du PLUI du Val d'Europe semble une permanence.

    Peut-on raisonnablement intéresser les habitants à leur territoire en modifiant ou corrigeant ce qui se planifie si mal?  On ne nous explique rien, ce n'est pas d'aujourd'hui que cette décision de révision est prise, puisque décidée alors même que la précédente n'est pas mise en application.

     

    Lire la suite

  • Service Public

    On parle beaucoup de délégation de service public. La suite de l'émission Cash Investigation du mardi 13 mars laisse un arrière goût de suspicion sur les élus qui représentent les intérêts des usagers.

    La stratification des organismes de regroupement des élus n'est pas idéale pour la transparence et la responsabilisation.

    Au départ des groupements de communes et de leurs conseillers municipaux au contact des habitants, mais rapidement les délégués communautaires qui élisent parmi eux des délégués dans les diverses instances: "établissements publics" pour l'eau, l'assainissement, les déchets, les transports, voire les gestions de bassins des rivières et de leurs affluents. Par délégations de services, globalisation des marchés, personne n'a plus la main sur des dépenses et des frais éloignés de l'objet initial de ces organismes.

    Dans l'émission d'Elise Lucet sur les désordres dans les marchés de l'eau en Ile de France et à Nîmes, les Val d'Européens pouvaient y voir deux raisons d'être concernés: la société Veolia pour l'approvisionnement en eau et le transport des déchets à travers l'Agglo et le SMITOM, le traitement de l'assainissement par le SIAM de St Thibault, la société SAUR pour la distribution d'eau.

     

    Lire la suite

  • Au Cas par Cas, quel Impact?

    Les procédures de projets sur notre secteur sont parfois discrètes. Même si la législation exige des diffusions par affichage sur les sites, une veille est nécessaire car l'usage n'est pas habituel de prévenir directement les personnes intéressées.

    Ainsi en environnement, en est-il des consultations de l'autorité environnementale. Nous pourrions peut-être espérer un changement sur le territoire du Val d'Europe, puisque l'élargissement du périmètre en incluant Villeneuve-Saint-Denis et Villeneuve-Le-Comte à fait ajouter enfin un vice-président à l'écologie, en la personne du maire de Villeneuve-Le-Comte.

    Il convient donc aux associations locales concernées par l'environnement d'être vigilantes et de soumettre leurs inquiétudes, et de relayer ces informations. Nous sommes toujours en attente sur les conséquences des examens au Cas par Cas, de l'autorité environnementale au sujet du Compost (signalé dans un commentaire d'un de nos lecteurs en Janvier).

     

    Lire la suite

  • L'image sans le son.

    Comme les éditions de magazines sont plus lentes que la diffusion numérique, ce n'est que progressivement que les habitants du Val d'Europe connaitront les couleurs du drapeau derrière lequel ils affronteront l'avenir.

    Si un mur des variantes devait garnir les couloirs du siège de l'institution on devrait songer à son agrandissement. Des Portes de la Brie, à VEA les images se suivent.

    Lire la suite