Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour l'animation touristique du port de Coupvray, testons les joutes.

Oui c'est probablement à la pensée des futurs jeux sur l'eau que nos élus se lancent les défis qui font la joie de nos rapporteurs des gazettes. Loin encore des futures élections régionales et départementales, futur nid de dispersion comme "cluster" de la Covid-19, mais en pleines négociations des listes, chacun tentant d'y bien placer ses "pions". Dans cette période "critique" où toutes les promesses sont bonnes et les croque en jambe maitres du stade. Quel dommage que nous fassions Tintin pour le talent des reporters, réduits par les publicitaires au rôle de scribouilleurs des communiqués de presse des collectivités locales.

Alors quelques éclaboussures, sont rafraichissantes dans ce lendemain de vendredi plus noir que jamais, et face à la morne plaine qui se présente en guise de trêve des confiseurs, pour la transition de nouvelle année.

Sur le plateau de Brie tendu pour accueillir la souris yankee affamée de nos sillons, c'est donc dans le brouhaha des réunions festives dénoncées par les voisins de BNB émetteurs de pétitions ardentes., que se font entendre quelques chocs des acteurs empanachés de leurs écharpes d'édiles locales. 

Usant des conseils des cellules d'experts en "ComPol" nos hérauts, peaufinés voire huilés, les déclamations astiquées par les diplômés fonctionnaires directeurs de cabinet du maire ou président, que leur payent les spectateurs pour se faire embobiner, nous assistons aux premières joutes de la saison. 

Animée heureusement par une minorité opposante présente encore à Montévrain, la révolte des petites gens s'est manifestée. Piégés dans les mailles d'un filet lancé au-dessus d'eux par l'aménageur public, sous le doux nom d’égo-quartier déjà sur-densifié. Puisque l'appétit du dernier directeur de l'établissement bicéphale est encore de doubler les populations, la surface venant déjà à manquer, pointer un doigt vers le ciel au centre d'un plateau venté était pour les élus dans le paysage un immense signal, où ils imaginaient déjà y planter leur fanal.

C'était l'occasion rêvée de se refaire pour le voisin titillé par la pétition sur réseau social  des "Stop-BNB" qui touche toutes les communes en développement et Serris particulièrement. Des spéculateurs amateurs en investissement locatif, rabattus pour survivre en précaires loueurs à l'occasion de  garçonnières, trouvaient là une juteuse issue en l'absence des touristes économes covidisés.  
,

C'est en interview à la jeune Julia qu'il tendit sa lance pour la jeter un mercredi dans la Marne à la vue des manants.
Égratigné sur son flanc droit, le gaulois du Mont se munit du bouclier, réagit et s'abrita promptement en une vidéo flatteuse pour nous Youtuber. 

Ainsi sans quitter leurs esquifs protecteurs d'élus du peuple, rassemblant leurs toujours haletants affidés c'est finalement le petit du Parisien qui relate les coups portés et les derniers assauts Val Européens.  

Mais qu'à t-il manqué de réplique ou de trahison de ses ouailles du conseil partagés probablement par la sémillante et cumularde directrice du Cabinet du Maire de Coupvray, qui a fièrement "aimé" le projet en live Facebook, pour ne répliquer que, l’attitude présidentielle racoleuse de voix dans le portage du projet porcin du futur marais cupressien de leurs conflits nautiques n'est pas davantage transparent que la tour symbolique dénoncée. 

Ce sont désormais des bouées, qui sont attendues, peut être les menaces de coupure des subventions régionales de Dame Pécresse fortement sollicitées dont les finances des bardes qui portent Disney sur un plateau sont dépendantes pour ne pas couler, les taxes de séjour, et emplois enchantés envolés.

Peut-être le nouvel épisode paraitra-il mercredi,  le député en marche viendrait-il policer ou arbitrer ces combats, la course d'obstacle n'en finit pas et malheureusement, Julia et Alexandre n'ont pas l'entrainement de Guy Drut pour les suivre de près.

 

Ajout   lundi 14/12    Oui,   merci pour ce commentaire,   ce monde est fou..       

 

 

 

 

 

Commentaires

  • On aimerait bien connaitre le nom de la cumularde directrice de cabinet ? comme de non-transparence à Coupvray, on n'a pas été informés de cette nomination sur la petite gazette municipale.
    Merci

  • Bientôt une analyse des participants au projet que d'autres que les Cupressiens ont aimé. Surtout les élus et les fonctionnaires cumulards (habitants d'une commune où ils sont élus et même souvent en poste d'adjoints, dans une EPCI, et employés dans une commune du même EPCI ou non, parfois "penseurs" politiques, dir Cab ... donc les habitants en général sont manipulés par des agents des collectivités locales et ou de l'enseignement. Notre pays est fou. Et les autres sont des agents immobiliers ... qu'est-ce qui reste? voyez https://www.facebook.com/sandra.hakoun

  • Curieux, vous n'êtes pas au courant, mais le stock de champ lui doit savoir. ...
    En fait cette charmante communicante formée à HEC, (elle l'a inscrit sur son profil public Facebook), c'est bien pourquoi je dis que c'est très "gnouf" d'utiliser ce truc indiscret pour une communication dans le cadre d'une enquête publique. Mais ignorer cela quand on sort d'une grande école, et qu'on prétend donner des conseils ... on peut se demander en quoi? Elle n'était non plus obligée d'essayer d'influencer les participants en marquant "j'aime" sur le projet et ainsi attirer l'attention sur son CV. regardez les "aimes " sur la conf projet-port.

  • Petit texte de Noël pour notre Maire.!
    Le Mairisme est-il un système de gestion laissant tous les pouvoirs au maire , ou n'est-il qu'une déviance tolérée de la Démocratie locale?
    Est-ce que l'opinion s'interroge sur les mœurs de ses édiles?
    Faut-il restaurer en mairie les valeurs de la République?
    Pourquoi n'y a t'il pas de contrôles sur la gouvernance locale?
    Pourquoi autant de passivité et d'indifférence de la part de nos élus de Coupvray?
    Pour en finir je rajoute que la Commune avec un grand C... appartient à ses habitants, elle nous concerne tous: élus, candidats et citoyens.

  • No comment. La déviance elle vient surtout du scrutin de liste. De l'immense tâche de formation et de temps à passer. Aussi du manque d'ambition de certains et du trop d'autres. Donc la baisse de la jauge à 1000 au lieu de 3500 pour le scrutin de liste à porté ses fruits pour la "professionnalisation", ça conduit à inexorablement au tout pouvoir des intercommunalités, voilà ce qu'un mandat d'arsouille de second rang à la tête de notre pays à conduit. Il nous reste à imposer le Référendum Populaire, mais pas sans former ici aussi nos jeunes après tant d'années de négligences.

Les commentaires sont fermés.