Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vidéosurveillance de rue

 07h15 23 sept. 2018

Les projets de Télésurveillance, (télé-protection selon certaines langues de bois) sont généralisés sur le secteur du Val d'Europe. Les informations aux concitoyens sont plus ou moins claires selon les communes. Poussés par des subventions d'Etat distribuées par les services de la préfecture, les élus font financer ces aides aux forces de police pour les enquêtes après accidents ou agressions. Mais les communes n'ont visiblement pas les mêmes objectifs, ni les mêmes orientations et les compétences de choix des systèmes et moyens à mettre en place ne sont pas identiques chez tous les élus qui opèrent et lancent ces équipements

Ne serait-il pas temps d'effectuer au sein de l'intercommunalité du Val d'Europe, voire de Marne la Vallée, une synthèse et un comparatif des solutions, une étude de "rendement" et d'efficacité au moment où une accélération des mesures d'automatisation, et de banalisation des techniques de l'Intelligence Artificielle sont prônées au plus haut niveau de notre exécutif national?

(Rappel du sujet présenté au Conseil municipal de Coupvray le 2 juillet 2012.)

 

 

L'article sur la réflexion de la CNIL (après la règle européenne sur l'usage des données personnelles par l'internet) devrait donner de nouvelles sources de débats. Vidéosurveillance et Big-Data.

Ajout du 1 novembre 2018: interventions d'Eric Landot sur la sécurité de proximité, et l' "intercommunalisation" des polices, la vidéo-protection n'y aurait-elle pas sa place en priorité?

Ajout du 19/12/2018 Tout juste paru l'article du Monde:

Comment des villes « hyper connectées » contrôlent l’espace public

A Nice, Marseille ou Nîmes, on travaille avec des plates-formes numériques, quitte à repousser les frontières des libertés.  Le monde du 20 décembre. "... Sur un mur d’écrans, vous suivez les individus au comportement « anormal », ..." "A Nice, les passagers du tramway sont filmés par un système qui lit les émotions sur leur visage pour détecter toute situation anormale |"

Ajout : Commentaire sur son livre par Hervé Mucchielli   Les paroles d'un expert.

Ajout du 13 février 2019: article du Parisien Vidéo verbalisation parisienne. 

Ajout du 15 Juin 2019 : CNIL Article sur le livre de Elodie Lemaire "L'œil sécuritaire".

Ajout du 24 Septembre 2019: article de Bigdata la caméra à définition extrême.

Ajout du 26 Octobre 2019: article de la quadrature sur la reconnaissance en France

Ajout du 17 Décembre 2019: article Qui gouverne la ville intelligente?   

Ajout du 2 Janvier 2020: Sur ZD-net: le projet de prévention des crimes Corée du sud,

 

Ajout du 27 Aout 2020: Protection des usagers de l'espace public, droit de réclamation, selon la CNIL

telesurveillance

Commentaires

  • Ces caméras de vidéo-surveillance(et la"NOVLANGUE" qui cherche à leur donner de doux noms pour endormir le gogo! ) sont une des manifestations les plus perverses et les plus dangereuses du Libéral-fascisme actuel.

  • A propos de témoignage d'autoritarisme et d'anti-démocratie, il faut aussi remarquer qu'au début de son mandat en 2014 le maire de Coupvray avait organisé une réunion de "sécurité avec les habitants", principalement pour présenter le commissaire, parler de vigilance entre voisins, organiser un échange avec le commissariat de Chessy et la police municipale. Il s'était engagé à une nouvelle réunion pour les caméras. On apprend maintenant qu'une salle de la ferme est dédiée à l'installation d'une centralisation, un poste d'observation au centre des réunions associatives! Dans le secret des arcanes municipales, un vrai signal!

     

Lien permanent Catégories : Finances, Politique Locale 5 commentaires

Commentaires

  • Exemple de st Etienne .... dans mon lien

  • Progression du risque sur les libertés individuelles en France, le lobby des industries numériques pour la reconnaissance faciale. Quelle dérive sur les parcs installés ou en cours d'installation? Lire pour comprendre à partir du lien ajouté en fin d'article.

  • Nous avions noté (en cherchant bien sur le site de Coupvray) que la télésurveillance serait opérationnelle le 25 Aout! Nous avions reconnu les caméras. Donc bientôt sur la page d'accueil du site municipal, nous devrions apercevoir à coté de "ville sportive", un logo "Commune Vidéosurveillée". De quelle façon? cela reste un mystère pour les habitants. La procédure de validation est-elle conforme à celle préconisée par la CNIL? En tout cas de protection (donc préalable au délit) il y a peu de chance de succès, peut-être de "peur du gendarme" tout au plus selon les statistiques et études connues. (voir Vous êtes filmés de Mucchielli bibliothèque-9). Pour ce qui concerne la verbalisation des infractions routières, le rappel à l'ordre de la CNIL diffusé ce jour est la preuve que la dépense est bien grosse pour le peu à quoi elle sert. La nouveau président du VEA a confirmé le 9 juillet qu'un central unique pour l'agglomération aurait été une bonne chose ... un peu tard, non?

  • De même la réglementation n'est pas respectée par le maire concernant l'information des citoyens : il n'y a pas de panneaux bien apparents aux entrées de la ville informant d'une videosurveillance. Pourtant, d'après des infiltrants, le centre avec les écrans de contrôle est déjà installé au 1er étage du bâtiment de la police municipale. Pour cette fois encore, le maire ne respecte pas la réglementation et ne respecte pas la communication vers les citoyens, donc il ne mérite pas le respect de ces mêmes citoyens

  • Vous avez parfaitement raison. De plus jamais la population n'a été consultée et la procédure de demande en préfecture n'a pas été respectée. Nous mettons en fin d'article le lien sur l'affichage préconisé par la CNIL.

Les commentaires sont fermés.