UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Stockage de bois

    Nous restons toujours vigilants sur le développement d'activités polluantes dans les environs du village de Coupvray.

    Nous dénonçons depuis de nombreuses années l'activité de compostage en plein air, sur les espaces des Pendants avec entrée par Chalifert. Nous sommes toujours surpris que bien qu'établi chemin St Eloi, l'entrée reculée de plusieurs dizaines de mètres, et les terrains se trouvent entièrement à Coupvray, et donc cette activité devrait être rattachée pour le foncier comme pour l'industriel au SAN du Val d'Europe.

    PoussièresNous avons depuis longtemps dénoncé un dépassement des hauteurs toujours visible, des écoulements des bassins de volume insuffisant pour conserver les eaux en cas d'orage, et donc de libérer des eaux chargées de lixiviats des andains du compost dans le rû de Coupvray qui traverse ensuite la commune, et se déverse dans les bassins dont on constate l'hyper richesse par le développement des algues. Régulièrement des vapeurs et des odeurs se répartissent dans les environs, il n'est pas rare de sentir leur présence les jours pluvieux dans la vallée du canal, ou s'il fait un vent frais jusque sur l'esplanade des gares devant l'entrée Disney. 

    Ce qui nous inquiète maintenant c'est une déclaration d'extension de "stockage de bois". Cette activité n'est en soi pas nouvelle, elle avait été déclarée dans la précipitation en réponse à un constat d'infraction de la DRIRE, suite à une arrivée de bois en gros volume sur le site. On découvrait divers bois provenant des déchetteries du secteur. La déclaration portait sur le broyage a des fins de fabrication de plaquettes, et de particules pour constitution de panneaux. On imagine les répercutions de la combustion de plaquettes chargées de peintures, vernis, plastiques par exemple dans les chaufferies bois "écologiques" telle celle du lycée de Serris!

    Ces activités réalisées à l'extérieur sont génératrices de production de poussières qui, compte tenu de l'implantation en haut de colline et soumis à des vents  de l'ouest sont majoritairement envoyées dans la vallée, sur une partie du village.

    Les activités de l'entreprise se combinent: Compostage des déchets végétaux, broyage et déchiquetage de bois divers, issus de coupe mais aussi de bois souillés provenant des déchetteries, et dorénavant stockage déclaré dans des proportions supérieures à celles tolérées avec le broyage. Comme à l'origine pour le compostage, où la quantité a toujours été constatée dépassée, le volume annoncé dans la déclaration se limite au seuil permis en déclaration soit 19800 m3 (pour 20 000 maxi).  Cette déclaration est à rapprocher de son maintien dans l'espace de la ZAC de la Dhuis, zone d'activité pour laquelle on attend les résultats de l'enquête publique.

     

     

     

     

  • L'ubérisation des mutuelles ou Muta paup?

    Qu'est-ce que l'assurance, et la mutuelle est-ce une répartition privilégiée des risques?

     

    Le CCAS de Coupvray a proposé une mobilisation pour l'étude d'une mutuelle de village. Déjà nous avions une prospection phénoménale des complémentaires santé, par téléphone, par mail. Notre esprit de mise en concurrence est désormais excité par la mairie.

    Nous connaissons le problème au sujet de la complémentaire maladie. Les remboursements de sécurité sociale sont de plus en plus réduits. Le forfait d'un euro par médicament, même le regroupement en conditionnement par trois a été assorti d'une "participation spéciale" de 2,21 euros. La part restante à charge s'est amplifiée pour la plupart des soins, et de nombreux médicaments pour des maladies mineures sont même exclus de la vignette, il ne sont donc remboursés ni par la sécu, ni par la mutuelle.

    Par contre diverses taxes ont été ajoutées aux cotisations pour couvrir la CMU, comme pour les assurances avec les risques "catastrophes naturelles" .

    Les cotisations deviennent lourdes, elles le sont d'autant plus  quand il n'y a plus de prise en charge d'une "part employeur" dans le privé lors du départ en retraite, ou en cas de chômage. La question des étudiants indépendants ou des fonctionnaires est particulière.

    Mais pourquoi "mutualiser" alors que la solidarité devait passer par les instances de l'Etat, et pourquoi dévier vers des groupements régionaux ou municipaux, les impôts n'étant pas là pour assurer un partage qui  n'est plus assumé à d'autres niveaux, combien de temps cela peut il durer?

    Un article de Slate sur le sujet.

    Propos d'un assureur (deuxième sujet traité dans l'interview). Discussion ANI-2013

     

    Ajout au 1er juillet application "mesures Touraine"! et lien pour simulation.

     

  • Des Conseils Municipaux groupés.

    Lundi soir il faudra faire un choix au Val d'Europe.

    Trois communes sur 5 réunissent leurs conseillers: Serris, Coupvray et Magny, vendredi Bailly en a fait de même et  Chessy a repoussé son conseil au 2 juillet prévu antérieurement ce matin. Quel est donc le but de cette concentration y a t'il une échéance indispensable dont le 30 juin était la limite? En consultant les ordres du jour  (celui de Magny et de Serris en ligne, Chessy sur la convocation, les autres sur les panneaux d'affichage, difficile à comprendre à moins que des sujets soient ajoutés en début de séance. 

     

    En commun on trouve le vote de l'avenant N° 3 à la convention de délégation de service avec le SAN. 

    Un sujet en point 11 à Magny sur le choix "communauté d'agglomération ou commune nouvelle" peut être? Comme à Serris en point 2 "positionnement sur l'évolution du SAN", mais rien dans ce sens à Chessy. On peut constater aussi qu'une information est ajoutée sur le site "avenir du Val d'Europe" avec cette lettre ouverte émise le 24 juin , qui semble confirmer que c'est ce sujet qui fera l'actualité majeure des prochains Conseils.

    publicité des séances du conseilA Coupvray, en infraction à la législation des conseils municipaux, aucun affichage d'annonce du Conseil de ce lundi 29 ni de son ordre du jour, ce samedi 27 sur le seul panneau officiellement connu présent devant la Mairie.  Ce panneau est-il d'ailleurs conforme, sans indication?

    La lecture n'est d'ailleurs pas aisée dans d'autres communes: nous remarquons un affichage beaucoup trop haut pour la mairie de Bailly (et pas d'ordre du jour de la séance d'hier soir). Quant au SAN ses panneaux présents devant le Château et devant chaque mairie de commune n'est pour autant pas davantage lisible faute de suivi, puisque une partie trop haute, et le plastique de protection non nettoyé.

     

    Bailly commune nouvelle     Coupvray  commune nouvelle

     

     

  • Projet Transport en Site Propre.

    Encore 2 jours pour donner son avis dans l'enquête sur le projet de Transports par cars en voies réservées entre Esbly et Chessy. Il est encore temps de retourner le questionnaire, ou laisser un message sur le site du syndicat des transports (STIF) Ile de France.  (Enquête jusqu'au vendredi 26 juin 2015).

    Lire la suite

  • Un indice?

    Le président n'est pas en campagne, c'est ce qu'il a déclaré récemment aux journalistes semblant avoir détecté dans cette frénésie de déplacements, cérémonies et autres inaugurations un "indice" de démarrage de campagne pour les présidentielles de 2017. Non, pas en campagne, juste à la campagne, en province, dans les territoires, en visites en mobilisant la planète pour son grand show écologique de décembre. Indispensable de porter l'attention des Français au delà de la prochaine confrontation risquée, celle des Régionales quelques semaines avant.

    Donc pour le président qui a nié la crise financière qui a paralysé Sarkozy à partir de 2008, sa présidence normale est de récupérer la main sur la conférence écologique de Jean-Louis Borloo et Nicolas Hulot  qu'il a apprécié dans le Grenelle de l'environnement comme moyen rassembleur et se placer, après son action dans les guerres africaines en leader de la planète.  

    Avec la réduction du mandat du président français à 5 ans, commencer une campagne pour le renouvellement suffisamment tôt semble la seule tactique gagnante afin de ne pas se faire accuser de détournement des moyens de la République dans les derniers mois, comme ce fut le cas avec son prédécesseur. Piégé par des prévisions utopistes en matière d'emploi au début de son mandat, ragaillardi par les signes favorables de la conjoncture mondiale (Euro, Taux et prix du baril), le président reprend ses prévisions optimistes mais irrationnelles et commence à donner de l'espoir à ses troupes en laissant entrevoir une augmentation des salaires des fonctionnaires, encore une histoire d'indice

    P6212587.JPGPeut-être êtes-vous un certain nombre à vous souvenir des petits coups de doigt sur la vitre bombée d'un baromètre à aiguille, cette façon de "mieux voir" le sens de la progression du temps ne fonctionnait qu'une fois, Hollande donnera surement encore le coup de pouce qu'il faudra (on dit avec un remaniement ministériel après les Régionales) à la fois sur les indices et sur les appareils pour les mesurer. Il sera encore question d'égalité, entre les riches et les pauvres, entre les hommes et les femmes,, entre les hétéros et les homos, entre les salariés et les patrons, entre les Français et les migrants, entre les chômeurs et les travailleurs, voire les retraités et les étudiants, mais il ne sera pas question d'une quelconque égalité entre le public et le privé, les mutuelles des uns et des autres, les retraites des uns et des autres, des complémentaires des uns et des autres, les cotisations des uns et des autres, ni même, non de la progression, mais simplement de la conservation d'un indice pour les salariés du secteur privé.

    La Conférence sur le climat COP21 se déroulera du 30 novembre au 15 décembre, et les élections régionales auront lieu les dimanches 6 et 13 décembre.