Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ubérisation des mutuelles ou Muta paup?

Qu'est-ce que l'assurance, et la mutuelle est-ce une répartition privilégiée des risques?

 14h10 28 juin 2015  

Le CCAS de Coupvray a proposé une mobilisation pour l'étude d'une mutuelle de village. Déjà nous avions une prospection phénoménale des complémentaires santé, par téléphone, par mail. Notre esprit de mise en concurrence est désormais excité par la mairie.

Nous connaissons le problème au sujet de la complémentaire maladie. Les remboursements de sécurité sociale sont de plus en plus réduits. Le forfait d'un euro par médicament, même le regroupement en conditionnement par trois a été assorti d'une "participation spéciale" de 2,21 euros. La part restante à charge s'est amplifiée pour la plupart des soins, et de nombreux médicaments pour des maladies mineures sont même exclus de la vignette, il ne sont donc remboursés ni par la sécu, ni par la mutuelle.

Par contre diverses taxes ont été ajoutées aux cotisations pour couvrir la CMU, comme pour les assurances avec les risques "catastrophes naturelles" .

Les cotisations deviennent lourdes, elles le sont d'autant plus  quand il n'y a plus de prise en charge d'une "part employeur" dans le privé lors du départ en retraite, ou en cas de chômage. La question des étudiants indépendants ou des fonctionnaires est particulière.

Mais pourquoi "mutualiser" alors que la solidarité devait passer par les instances de l'Etat, et pourquoi dévier vers des groupements régionaux ou municipaux, les impôts n'étant pas là pour assurer un partage qui  n'est plus assumé à d'autres niveaux, combien de temps cela peut il durer?

Un article de Slate sur le sujet.

Propos d'un assureur (deuxième sujet traité dans l'interview). Discussion ANI-2013

 

Ajout au 1er juillet application "mesures Touraine"! et lien pour simulation.

 

Lien permanent Catégories : Finances, Politique Locale 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.