Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pestilence

Finalement c'est une bonne nouvelle,  les odeurs ressenties sur Coupvray depuis 2 jours sont plutôt rassurantes.

Les reconnaître c'est une preuve de non contagion par la Covid-19!

 

Par contre bien entendu, c'est aussi malheureusement signe que nos beaux jours seront encore menacés, que notre vie au plein air souffrira encore de ces nuisances. Et encore aucune nouvelle sur les conclusions de l’enquête environnementale sur une régularisation, et une augmentation des productions que nous combattions.

 

La mairie concentrée sur son avancement dans la procédure de création du quartier urbain autour du projet de port, ne communique rien sur ce compost qui pourtant situé route de Chalifert au-dessus du bourg est une menace sur le bas Coupvray et la zone du canal en particulier.

 

Au conseil municipal du 18 janvier, sans tenir compte de la prudente recommandation d'échange avec les riverains et des réponses exigées par la garante de la concertation, imperturbablement il a été ajouté en début de séance, puis délibéré le déclassement des parcelles du domaine public, pour les céder aux promoteurs en attente du changement de zonage pour les rendre constructibles dans le PLUI.

 

Ces parcelles incluses dans l'espace d'accompagnement du parc des sports, en plus de leur aspect "boisé pour l'entrée du village en venant de Lesches, étaient une barrière de protection coté nord, et une frontière avec les terres de culture. Cette protection prouve actuellement son utilité en précaution devant le traitement désherbant que l'on constate.

compost,cadre de vie

Ajout du 17 mars 2021:   Quelle drôle d’information: en ouvrant ce jour le "Coupvray MAG" n5 de mars, trouvé ce jour dans ma boite (mais pas la réponse au rapport de la garante sur le sujet qui est le plus impactant l'urbanisation de la rue de Lesches!) en fin de cahier en page 22  l'information sur le rapport du commissaire enquêteur!  L'information de son existence, avec un lien très partiel via le site municipal, et sans nous transmettre la conclusion (surtout pas de risque  d'interprétation).

 

Il est vrai que la position de nos élus est bien ambigüe:  un avis favorable du maire dans le dossier remis par l'entreprise, une acceptation de déclaration alors que le motif est falsifié:    En fait c'est une "régularisation" !  pourquoi quelle en est la cause? Une assertion de nouvelle activité "le traitement du bois de déchetterie" obligatoirement pollué!  Puis un avis réservé déposé le dernier jour d'une enquête prolongée d'une semaine, avis du seul 1er adjoint, sans délibération du conseil!

Et sans réponse ni insistance du commissaire enquêteur à une question fondamentale posée par le public: quelles sont les communes et les intercommunalités, aussi les syndicats de gestion des déchets (Smitom, SIetrem, ....) qui ont contracté soit pour déposer, soit pour utiliser les produits de cette entreprise? Et quel contrôle est exercé par ces organisme sur la régularité et la qualité, quel traçage de la chaine des déchets? Ces éléments sont ils transmis à la Préfecture à laquelle le commissaire enquêteur recommande:

un avis favorable   mais conditionné à la fourniture d'une nouvelle étude de dispersion des odeurs, et un engagement de testing plus indépendant (les prélèvements de produits ne devraient pas être exécutés par l'entreprise elle-même).

 

le lien contenant la conclusion est ici sur le site de la Préfecture.

 

 

 

Commentaires

  • Par mail du samedi 20 février 21h la mairie informe de la remise du rapport du commissaire enquêteur (rapport daté du 31 décembre!)
    On y apprend que la mairie de Coupvray a déposé une "réserve" le 24 novembre - soit dans la clôture du dossier sans passer au conseil municipal , et reprenant pour l'essentiel quelques unes de nos remarques.
    Quant à l'avis (positif ou négatif) on ne le trouve pas à la première lecture. Il faut consulter sur le site préfecture, affiché le 3 février! le document "conclusions" pour apprendre que l'vis est favorable. Le commissaire refuse de se prononcer sur un cadre règlementaire, il semble transmettre son rapport comme élément de témoignage à l'attention des communes (ou de la Préfecture) pour justifier une décision administrative dont il n'a pas la compétence.
    Les élus auront-ils assez de courage pour faire respecter leurs demandes de garanties et réclamer un rejet?

    lien mairie:
    https://www.coupvray.fr/wp-content/uploads/2021/02/Enquete-publique-Societe-compost-Val-dEurope-1.pdf

    lien préfecture https://www.seine-et-marne.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/COUPVRAY-77700-societe-Compost-Val-d-Europe-C.V.E/Rapport-et-Conclusions-du-commissaire-enqueteur

Les commentaires sont fermés.