Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hue! Ce sera pour les courses des futurs Cupressiens d'en haut.

Ces financiers qui nous gouvernent, et pèsent de tout leur poids sur nos affects.

Ainsi les négociations sur les futurs développements économiques du secteur de Val d'Europe ont abouti à ce que ce soit System-U qui sera l'opérateur commercial pour le centre commercial des nouveaux quartiers de Coupvray. Avec la création d"une zone captive de 2400 logements associés qui sortiront de terre dans les 5 années, la bataille entre Disney et VEA ne pouvait que déboucher sur un accord façon Picsou plutôt que Ratatouille. 

Présentée comme moteur de dynamisation des ZAC urbaines qui remplaceront nos paysages, c'est une halle en forme de grande serre de verre, qui est censée concentrer le commerce local, appelé "Marché" pour son coté populaire et campagnard, mais choisi chez System-U pour son mode d'administration.

Pensée depuis l'origine du PIG de 1987 une zone commerciale (la dernière ... avant l'annonce de la prochaine) devait équiper le plateau sud RN34, et dès l'implantation de Carrefour à Coupvray en 1990 le long du canal un futur déplacement du super-marché quand le développement l'imposerait s'envisageait. Nous pouvions penser que les choses étaient jouées, mais les rentes des droits d'implantations Disney issus du "contrat du siècle" s'imposent.

Au groupe Auchan était attribué le Centre Commercial International dit "Val d'Europe", avec son extension permanente le groupe est suffisamment pesant sur le secteur, la dépendance des finances de Serris et de VEA pourrait devenir un risque, nous sommes déjà sensible à celui de Disney, le secteur nord le deviendrait-il à une nouvelle enseigne? Le choix d'un opérateur comme System-U n'est pourtant pas anodin, contrairement à Carrefour ou Auchan, les magasins sont "indépendants" sous forme de coopérative pour l'image de marque, la ligne de conduite de cible commerciale et surtout la négociation de ces centrales d'achat. D'ailleurs on apprend qu'après des accords avec Auchan, System-U s'est finalement en 2018 (est-ce la suite des négociations ici?) associé à la centrale d'achat du groupe Carrefour.

 

C'est donc en fonction de la chalandise visée et du concept retenu par Disney, Epafrance et les dirigeants de Val d'Europe Agglo, que le modèle a été retenu et sera imposé comme magasin "de proximité" aux habitants.

Cette image "province" de l'enseigne U, se rapproche du haut de gamme: le BIO, le "marché de producteurs" comme le pratique les sites de cueillette, signifient aussi plutôt prix forts. Les implantations locales auront-elles à en souffrir, des coques de "petits commerces indépendants" seront-elles viables? les nouvelles populations préféreront-elles les centres commerciaux plus éloignés quitte à sortir les voitures plutôt que les vélos. Les déplacements dans le secteur "à plat" seront-ils réservés aux cyclistes, y aura-t-il une opportunité pour un loueur de vélos? l'affluence ne semble pas s'emparer des bornes de recharge électriques financées par VEA. Le TCSP étudié entre Esbly et Chessy verra t-il le jour ou la mise en place d'une navette autonome type Navya peut-elle suffire?

Voila quelques questions que nous pourrions poser si un débat sur l'avenir du secteur était partagé par les candidats aux prochaines élections, car ce sera le schéma qui sera imposé aux futurs concitoyens.

Lien permanent Catégories : Politique Locale, Urbanisme 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel