Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il faut la battre pour que la mayonnaise prenne.

Ainsi peut-on résumer ce que déclenche ce projet de port avec une enquête de "Concertation emportant modification du PLUI de Coupvray seulement" programmée pendant une période où les contacts sont déconseillés. Les échange réduits à des dialogues de sourds entre élus masqués, entre-eux sans oser regarder en face les caméras, hésitants dans leurs affirmations imprécises et spectateurs identifiés par leurs noms ou pseudos signant quelque commentaire maladroit, un pouce levé, un cœur! ou une grimace, mais pas de bras d'honneur?

Comment affirmer quelle réponse est apportée à quelle question, ou quelle interjection commente quel propos flou ou parole ?

 

 

Il est intéressant de relire les questions posées sous forme de commentaires à la diffusion de la conférence en live désormais gravée dans les archives de Facebook, ses 6 participants enregistrés, ses 3 intéressés ses 169 commentaires posés tout au plus par une vingtaine de facebookeurs.

Sûr que transmis à la CNDP cet épisode va faire recette dans les annales du débat démocratique biaisé et les animateurs exposés prendre du gallon dans le répertoire des autocrates.

 

Les amateurs (ceux des communes ou des régions les plus éloignées comme des italiens ou des belges, des élus de Magny, Montévrain ou Serris, même la nouvelle directrice de Cabinet du Maire qui cumule sans honte les fonctions) qui ont montré leur admiration en applaudissant au projet, généralement des élus ou des amateurs de placements dans l'immobilier qui ont flairé la bonne affaire des nouveaux seigneurs des "anneaux" sur le dos des habitants riverains sont affichés à un total de 34 (grincheux compris) sur les 9200 et quelques qui qui suivent habituellement le site. Disons que ce n'est pas glorieux.

 

Comme c'est cette exposition FB qui a été retenue, que désormais ce sont les services "compol" de VEA qui peuvent nous sortir des statistiques d'analyse d'audience (ils doivent les rendre public par soucis de transparence puisque c'est par les finances des concitoyens que ces images et moyens sont mis à leur disposition, au moins on pourra compter sur la garante pour en exiger la publication dans le rapport de concertation.

 

Donc le mérite de cette exposition en Live  FB aura été de sensibiliser les populations (locales, très locales mais pas que) un collectif des riverains de la rue de Lesches, nous confirme sa prospection en bonne voie, ce battage fait monter la mayonnaise, si ce ne sont des révoltés, ce sont plus que des Gilets Jaunes c'est plutôt un comité de Quartier, à l'exemple du groupe Facebook de Green-Valley qui va exploser avec l'ouverture de la traversante nord-sud partageant étrangement son entrée avec une voie quasi privée baptisée rue Marquise de Sévigné nom donné par le promoteur à son projet.

 

Sur les conseils du commissaire enquêteur sur la régularisation d'infraction de CVE, auquel était fait par téléphone le reproche de tenir une enquête en période de confinement, les réunions dans les magasins comme Carrefour ou Lidl, voire Bricorama St Thibault pour être plus discrets, sont parfaitement licites, venir lire pendant les heures d'ouverture les registres d'enquête et en profiter pour se fixer RDV, sont permis, pourvu de respecter les gestes barrières, de rester masquer, se tenir à distance à 1m. Il suffit de s'organiser (et d'avoir du temps). 

 

Pour rendre service au Collectif étendu à tout le "Bas-Coupvray" et sympathisants, on place leur questionnaire. QU PP BC

 

Pendant ce temps la piscine sur la marne à Iles-les-Villenoye  s'effondre, la branche alimentaire d'Esbly s'envase, le TCSP se fait attendre, Madame Pécresse préfère satisfaire les élus qui la soutiennent avec des subventions régionales au port d'ambitieux qui pourraient intégrer les bas de sa liste en 21, plutôt que les électeurs sûrement opposés d'Esbly qui attendront éternellement des trams Zen dans les froids matinaux des arrêts de bus.

Lien permanent Catégories : Finances, Santé, Urbanisme 2 commentaires

Commentaires

  • Merci pour vos articles très documentés et bien écrits. c'est autre chose que la comm de la mairie avec,en plus, un maire qui ne sait pas s'exprimer. C'est peut-être le début d'un collectif Marquise de Sévigné ! Comme nous l'avions prédit, suite à quelques pluies, elle a déjà les pieds dans l'eau. Alors que les plantations étaient en cours, il faut recommencer des travaux pour 3 mois annoncés, avec un énorme trou pour passer les canalisations qui devront absorber les eaux pluviales venant des Bonshommes/Tamaris, auxquelles le maire (économiste de la construction) et Ver#### (qui porte de mieux en mieux son surnom) n'avaient évidemment pas pensé. De tout temps, il y avait des lacs qui se formaient en bas de la fosse st Etienne, dès plusieurs jours de pluie. Les autos-élus ne veulent pas le voir. Au pays des aveugles, c'est le pognon qui est roi. Quand je vous dis qu'on boira la tasse... Mais comme vous le dites si bien (ou M. Bentz) les élus passent...

  • Vous me gênez trop. Dans cette période je ne fais que m'inquiéter de tant d'enquêtes simultanées. Je suis surpris du narcissisme jamais atteint est-ce l'effet Covid, l'effet confinement, le modèle présidentiel, l'effet tout pouvoir en ces temps d'urgence ? Ca va mal finir, après la guerre de 70 on a eut la Commune ... l'Hotel de Ville brûlé ... Comme à du le faire le président de VEA, qui ne doit plus pouvoir enfiler ses Nike en montant dans sa Porsche Cayenne, pour partir de la conf le 6 novembre où il clôturait en parlant des bateaux qui utiliseraient l'électricité à la place du Fuel !!! (Il doit y avoir 2 prototypes). On a déjà vu les gros chapeaux sur les sites VEA et Coupvray, pour le malheureux poste de Président d'Epafrance qui par les statuts de l'établissement Public doit être présidé par un des maires, et historiquement à tour de rôle en général par le sacrifié du moment en fonction de l'urbanisation majoritaire qu'il accepte, mais dont le Conseil d'administration donne des jetons de présence autant aux administrateurs publics qu'aux administrateurs représentants des collectivités locales. Pour moi, ça sent l'inscription sur des listes aux régionales et les jeux politiciens reviennent au galop, c'est comme pour le compost je sens cela de loin, mais je le sens bien.
    Entre groupe Facebook de Grenn Valley, déjà actif et future association évidente de vie de quartier, le regroupement provoqué par cette concertation fait naître un collectif Bas-Coupvray pour défendre cet autre quartier, "la mise en quartiers" du village va être rapide. Si peu qu'on découvre des favorisés (des bruits circulent) dans les proches amis du pouvoir, ... il y aura un débat que la fausse municipale n'avait pas permis, quand les masques seront tombés on y verra plus clair, vous savez les borgnes on les repère vite, d'autant dans le village de Louis Braille. Merci encore un commentaire ça encourage.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel