Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique Nationale - Page 2

  • L'article 10 de la CEDH, vous connaissez?

     17h10 19 nov. 2018

    Apprendre aujourd'hui une affaire telle que la chute du patron de Renault-Nissan, c'est prouver l'utilité de la dénonciation citoyenne des comportements néfastes.

    "- Dissimulation de revenus -

    Carlos Ghosn, qui dirige en outre le conseil d'administration de Mitsubishi Motors, "a pendant de nombreuses années déclaré des revenus inférieurs au montant réel", selon les résultats d'une enquête interne de Nissan menée sur la base du rapport d'un lanceur d'alerte."

    Ajout du 17/1/2019 lien sur article de médiapart

     La semaine dernière du 16 au 18 novembre, s'est tenu à Paris un salon particulier:  "Des livres et l’alerte". Nous avons tous appris par les journaux la TV, les découvertes de grands scandales, nationaux ou internationaux: les écoutes de la CIA, le Mediator, les implants mammaires, etc. Les "lanceurs d'alerte" contrairement aux journalistes d'investigation n'ont pas la couverture du métier, donc "prévenir" sa hiérarchie, ou les autorités de contrôle, est une opération délicate. Ce salon présente donc les livres de leurs aventures, des risques, du courage qu'il a fallu et offre un accompagnement des candidats à la démarche par des conseils délivrés par des associations.

    La lecture du compte rendu du journaliste de Télérama est un bon résumé de cette manifestation.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Blog, Politique Nationale 0 commentaire
  • A toute allure

     08h45 29 juin 2018

    Surprenante la polémique sur la limitation de vitesse.

    Le gouvernement décide (mais n'est-ce pas demandé par "l'administration"?).

    Comme toujours on nous impose une décision "d'ETAT" avec des motivations qui sont ce qu'elles sont, juste pour faire passer "la pilule". Car il y a belle lurette que le projet de réduire les vitesses sur les routes françaises est comme on dit "dans les tuyaux".

     

    16497683.jpg

    2503845695.jpg

    Ayant eu l'occasion d'un voyage (en voiture diésel) à travers Suisse et Allemagne, j'ai remarqué que l'étagement des vitesses dans ces deux pays riverains est décalé depuis de nombreuses années par rapport aux nôtres. Les autoroutes allemandes tant prises en modèles sont limitées à 120 (sauf quelques rares portions sans limites) avec de fréquents passages à 100 ou 80 car les voies sont rarement sur deux files. Le reste du réseau en double sens sans séparation est plafonné à 80, donc norme générale, les ralentissements à 60 réguliers et le 20 fréquent en cœur de villes ou villages. Mais ce qui fait l'agrément de conduite dans ces pays c'est plutôt le strict respect des consignes: au panneau d'annonce de fin de zone à deux files, plus personne ne dépasse, pas de surprise d'un motard qui dépasse à droite en excès de vitesse.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 1 commentaire
  • Comptez sur moi.

     10h48 05 nov. 2017

    Lu sur la ville de Laon (dans l'Aisne nouvelle) j'ai rapproché cette info au refus par le conseil municipal d'Esbly (notre voisine) de la pose de ces compteurs.

    Société créée en 2006 en Seine-et-Marne, Agiscom a été retenue par Enedis (anciennement ERDF) afin d’installer chez ses clients les nouveaux compteurs Linky. C’est un compteur dit «communicant», c’est-à-dire qu’il peut recevoir des ordres et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien. En France, la pose de ces compteurs a commencé le 1er décembre 2015. L’objectif est de remplacer 90% des anciens compteurs dans 35 millions de foyers en France d’ici 2021.

    La question des facturations de consommation se pose à tous les "distributeurs", pour l'électricité, mais aussi pour le gaz, pour l'eau. Pour les services "connectés" il va de soi que le comptage est dans la nature même du service distribué: téléphonie, internet, télévision passant par les box.

    Le gouvernement a choisi ERDF en 2011 pour imposer un mode particulier, s'affranchir du passage du releveur de compteurs, adresser les informations à travers le câble conducteur du courant distribué était la plus simple des étapes. Que peut-on reprocher? Qu'y gagne t'on? Quelles raisons justifient les refus comme à Esbly? Quelle sera notre position quand le tour viendra sur le Val d'Europe, à Coupvray?  

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Finances, Politique Nationale 0 commentaire
  • Glyphosate

     12h10 29 oct. 2017

    Belle couleur des champs qui nous entourent, c'est l'effet du glyphosate alors que la commission européenne bataille pour savoir s'il faut ou non renouveler l'autorisation d'utilisation. Roundup à diffusion règlementée pour les particuliers, ou les établissements publics, mais toujours grande liberté pour les principaux utilisateurs: les agriculteurs. Les coopératives qui achètent leurs productions: colza, blé, orge, maïs, sont aussi celles qui leurs vendent engrais et pesticides.

    L'article du Figaro du 25 octobre, détaille les discussions au sommet européen, les conflits d'intérêt entre entreprises, influenceurs, fonctionnaires et élus. Le Canard enchaîné reprend les résultats d'études montrant que la baisse de rendement entrainée par la restriction de pesticides et engrais, est largement compensée par l'économie de dépenses d'achat de ces traitements. L'autre aspect qu'il convient de prendre en compte est l'augmentation globale du besoin de nourriture liée à la population mondiale, donc quadrature du cercle: économie, investissement et temps de travail, production et santé-environnement. Le seul débat syndicats agricoles, gouvernements d'état ou européen peut-il aboutir à ce que le grenelle avait envisagé mais n'a pas produit en dix ans.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 0 commentaire
  • La règle de trois

     08h13 11 juin 2017

    Nous connaissons l'effet épurateur de la règle majoritaire dans les élections.

    Celui qui dépasse la moitié des votes est élu comme notre représentant. Si deux partis présentent leurs candidats, celui qui obtient la majorité de représentants devient majoritaire, il s'attribut toutes les places, prend tous les pouvoirs, n'a plus de contestations possible il peut "diriger" à sa guise. Si d'autres n'ont que quelques élus, ils n'existent plus, ils ont même pu être éliminés par un seuil de voix non atteint (les 12,5% des inscrits aux élections législatives) pour rester en lice.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 0 commentaire
  • Les novices

     14h05 08 juin 2017

    La déferlante annoncée par les sondages devient un "tsunami" dans les titres des journalistes.

    Le vote de dimanche confirmera-t-il cette prévision? Les Français sont ils séduits par un jeune président qui nous entraîne à lui donner les moyens de gouverner sans opposition du parlement, ou les candidats seront-ils en capacité réelle de nous représenter?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique, Politique Nationale 0 commentaire
  • Campagne tradi

     12h05 04 juin 2017

    Comme je le craignais dans mon article sur la préparation de campagne législative, le débat n'existe que très peu sur le secteur.

    Dans la 8eme circonscription du 77.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Locale, Politique Nationale 0 commentaire
  • L'éthique retoquée

    Qu'y a t'il eu de si "chamboule tout" dans cette élection présidentielle?

    Une campagne particulièrement longue avec un début par les primaires, et des défections avec les "traitres" du gouvernement (Macron, Valls, après Hamon et Montebourg)  qui deviennent des opposants.

    Les primaires, où les leaders se sont trouvés écartés, les oppositions étant trop profondes pour que les éliminés participent à la campagne des gagnants.

    Des candidatures hors système, hors primaires si elles devenaient symbole du système des partis.

    Et le summum du "dégagisme" terme hérité des manifestations des printemps arabes: le président sortant ne défend pas son mandat et ne se représente pas. Enfin poursuivi par une campagne de presse sur son comportement d'élu se servant largement de ses avantages, le candidat de la droite est discrédité. 

     C'est particulièrement cette élimination du vainqueur annoncé par les sondages et les médias, qui a porté l'éthique morale en politique comme la mesure essentielle attendue par les Français.

    Premières élections législatives a appliquer la nouvelle règle de non cumul des mandats, dénoncé comme source des situations acquises et des mauvaises habitudes des élus. Entre maire, conseiller local, élu parlementaire, le carriérisme devait être éliminé à tout jamais par cette règle de non cumul, dans les projets majeurs et prioritaires de la feuille de route du nouveau président.

     

    Cette campagne qui suit la présidentielle avec l'enjeu de porter une majorité au président à l'image de la diversité constituée par la "team" d'En Marche, reprend le même chemin sur les pas du Canard Enchainé et s'enlise dans la polémique.  C'est dans le Canard Enchainé que le "loup" a été dévoilé: le cas Richard Ferrand. 

    Pourquoi ce cas est-il significatif de "l'exaspération" des Français? Cacique du Parti-Socialiste auquel il doit tout, la page Wikipédia le rappelle à qui s'y intéresse. Dès 1991 il est "attaché au cabinet du secrétaire d'Etat, puis de Marylise Lebranchu sous le gouvernement Bérégovoy. A la fin des gouvernements socialistes, il est remercié par ses parrains Kofi Yamgname et Le Drian avec en compensation le poste de Directeur des Mutuelles de Bretagne.

    On peut donc logiquement soupçonner que l'engagement militant sert l'emploi politique et au delà, dans les cercles "privés" mais associatifs ou mutualistes en dépendance artificielle des organes de contrôles dont sont issues les subventions d'équilibre indispensables.   

    Candidat au conseil général du Finistère dès 1998, ses nombreuses réélections de 2001,2004, 2010, 2015(*) sur des listes départementales et régionales, finalement aux législatives de 2012, en font également un exemple de cumul et de continuité dont il a personnellement tenu à dénoncer la nuisance pendant sa gestion du mouvement "En Marche", ce qui en fait un sujet excitant de polémique. Face à ce qui est perçu par un parcours de privilégié, on comprend alors l’exigence d’exemplarité des citoyens.

     Le projet de loi sur la moralisation de la vie publique sera présenté au Conseil des ministres entre les deux tours des législatives. (On apprend qu'il devrait être présenté à la presse dès aujourd'hui par François Bayrou). Il ne concerne pas directement la situation qui a déclenché le "cas Ferrand" qui est un classique du délit d'initié et de conflit d'intérêt dans l'opération de la SCI de la mère de sa fille née en 2004, mais touche à l'esprit du bien public et de la façon d'en profiter. Une prise de conscience non règlementaire (Ferrand ayant fait du droit y est sensible) mais purement morale d'où l'intitulé de la loi.

     

    Pour résumer: La bravoure du militant PS, (et son implication dans les marchés de communication), les liens de l'attaché du conseiller régional, lui permettent de convoiter le canton de Carhaix (festival des vieilles charrues) et siéger au Conseil Général du Finistère dont il obtient une vice-présidence en 2004. Avec sa position dans le parti il est placé en position éligible aux élections régionales de 2010, il siège à la commission des finances de la région Bretagne avec les relations qui vont de pair en particulier avec les Caisses locales du Crédit Agricole mutuel qui seront sollicités pour l'achat du local en 2011.  Les Mutuelles de Bretagne est un organisme de santé privé qui bénéficie du cadre fiscal particulier de code mutualiste, il fait bénéficier ses adhérents de centres de soins et d'aide à domicile et maison médicalisée et qui pour leur équilibre sollicitent des subventions des départements (qui financent les APA) et de la Région (pour les investissements), les relations avec les élus sont donc permanentes. Alors quand se présente le besoin de déplacer dans Brest un nouveau centre de soins une occasion était à saisir puisqu'un propriétaire en difficulté avait la nécessiter de céder son local. Le directeur signe une promesse d'achat, il propose la location à un tarif attractif compte tenu de son état, en sachant que la mutuelle aura des travaux a effectuer pour l'adapter à ses besoins. C'est sa compagne avocate pour 99% des parts et un ami pour 1 part de 1 euro qui fondent une SCI, cette société représentée par Mlle Sandrine Doucen fait l'acquisition pour 402 000€ et contracte un emprunt en deux tranches de 10 ans et 5 ans les premières 10 années couverts par les 10 années de loyer de 42 000€ des Mutuelles. Il aurait été surprenant que les mutuelles ne conservent pas ce local pour environ au moins 15 ans sachant qu'elles auront dépensé 185 000€ de travaux. Comment ne pas comprendre que si les Mutuelles, même si ce n'était pas dans leur nature d'être propriétaires de locaux auraient pu solliciter le département ou la région pour "porter" l'immobilier, et non un particulier plutôt opportuniste sinon "initié" à une bonne affaire.

     

    Voilà le cheminement de ma compréhension de l'entregent du principal organisateur de la campagne de notre nouveau président et que le porte-parole du gouvernement lui aussi député PS Christophe Castaner a jugé faisant preuve d'une "probité exceptionnelle".  J'ai bien noté qu'il n'a surtout pas dit "exemplaire". 

    On apprend avant que je mette cet article en ligne, que le procureur de Brest, un temps soupçonné d'être influencé par les acteurs politiques locaux, sur plainte de l'association Anticor, vient de décider ce jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire et saisi la police judiciaire de Rennes.

     Ajout 2 juin 2017: Dans le nouveau gouvernement son expertise sociale et immobilière semblait même un atout. C'est du moins l'avis du site professionnel immoweek qui s'en félicite.

     Toujours élu conseiller régional en décembre 2015, il siège à la commission des finances et affaires générales.

    Ajout du 4 juin: Message partagé sur Twitter. Aussi communiqué du président de la fédération des petites mutuelles.

    Ajout du 8 juin: Enfin le cœur du problème dévoilé dans l'article de l'Obs: les liens politiques dans la gestion des Mutuelles. "... Par ailleurs, en mars dernier, le département a validé près de 2 millions de dotation budgétaire de "frais de siège" payés par les Mutuelles pour ses différents établissements et services. A ce titre, figurent 23.458 euros pour le fameux centre de soins installé dans les murs loués à la SCI de la compagne de Richard Ferrand." ...

    Diffusion complément mairie sur BFMTV, reste l'aide du Conseil Régional ...  

    Ajout sur signalement Anticor lien sur un article de Marianne: Comment Richard Ferrand qui n'était pas député inscrit dans la commission des affaires sociales a pu par "intérêt" y prendre part. Ainsi qu'à la commission spéciale pour la loi Macron! en présentant la possibilité aux Mutuelles de s'affranchir du monopole bancaire.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 0 commentaire