Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Abstention annoncée

Report ou non report, la question est une nouvelle fois posée pour les prochaines élections locales.

Prévues tous les 3 ans(*), 1 après les élections municipales, les élections "intermédiaires" des représentants au niveau des cantons (les anciennes Cantonales et depuis les réformes de 2013 Départementales), et au niveau de la Région ces scrutins sont simultanés. (En fait avec divers décalages selon les concurrences de dates et les stratégies politiques).

 

 

Leur première particularité tenant à la simultanéité des scrutins, la campagne électorale est commune et l’influence du scrutin régional de liste par département se confond avec celui des tandems mixtes de chaque canton pour les départementales.

 

Ces conditions ont toujours excité les négociations entre les édiles locales, puisque ce sont des élus locaux qui brillentl briguent les postes d'influenceurs sur leurs habitants. Les conseillers départementaux ou régionaux, seront les fournisseurs d'appuis pour les projets et les subventions, les aides selon les compétences., et les prises de grade dans les structures des partis politiques. Ces élections sont éminemment politiques, ce qui les fait aussi détester par certains électeurs plus attachés au "sans étiquette" apparente.

Second niveau de la pyramide représentative des collectivités locales, et tremplin de l’ascension politique, le suivant  suivant étant l'élection indirecte des membres de la seconde chambre du Parlement, les Sénateurs. 

 

Pour cette année, après les élections municipales faussées de 2020 (1er tour maintenu malgré l'annonce du confinement, et une abstention record après une campagne avortée), un premier report après la fin de la crise espérée, la possibilité d'un nouveau report à l'automne est à l'étude. 

Ce report n'arrange sûrement pas les élus locaux qui ont probablement déjà organisé leurs réseaux de jeux "je te tiens par la barbichette", jeu inévitable dans la constitution de listes, mais très fragile car difficile à tenir dans la durée tant les promesses de support d'actions parfois insoutenables par les électeurs ou surtout les contribuables, sont impopulaires. Ensuite en poste les délibérations se font "entre soi" dans les coulisses d'assemblées discretes de commissions d'expert, où les votes sont négociés et loin des yeux des concitoyens, au niveau du Département , au niveau encore plus éloigné de la Région. 

S'explique ainsi le choix majoritaire des maires consultés ce week-end, s'explique la position du président du Sénat.

Peu importe que cette campagne n’intéresse personne, que les Français soient davantage préoccupés de leur existence d’aujourd’hui avec le couvre feu, les attestations, la liberté de mouvement et d'échange contrainte. de leur existence de demain pour leur situation économique et l'emploi. Peu importe puisqu'à part les partis politiques dont c'est le moyen d'exister, personne ne comprend les enjeux réels et les rôles de ces élus intermédiaires.

Les conditions de sécurité pour l'organisation du scrutin (sécurité contre la pandémie espérée en baisse, toujours sécurité contre le terrorisme), ne sont pas à négliger et influeront sur l'abstention.

Les doutes sur l'évolution du climat, la réduction des émissions de CO2, la sortie de crise et le développement économique, les changements d'habitude de vie et de consommation (déplacements, changement d'énergie, voire la décroissance en déplacement, tourisme, loisirs) pourraient nécessiter davantage de rencontres et de prise de position.

 

Les règles pour les Départementales impliquent de dépasser les 25% de votes des inscrits pour passer au premier tour, si l'abstention est du même ordre que celle des municipales, peu devraient les dépasser si la participation n'est que de 30%. Donc des élus par défaut (au 2eme tour) avec une si faible base seront-ils crédibles?

La réponse est attendue du Sénat et de l'Assemblée dans les jours qui viennent.

 

Ajout 19h:      Pour aller plus loin article de Conversation. Et résultat de la présentation du Premier Ministre : elles se tiendront les 20 et 27 Juin.

 

* La fréquence initiale des 3 ans, était liée au renouvellement partiel par moitié, ou par tiers de certains autres mandats, et au lien avec les élections municipales espacées de 6 ans. Article Ouest-France.

Ajout du 1 mai 2021:     Et la soupe pour les gagnants, quelle que soit la participation: article JDN.

 

Ajout du 14 mai 2021:     Une présentation des règles et des enjeux des Régionales par le Cabinet Landot Pour le calcul de répartition de la proportionnelle (c'est plus long).

 

Ajout du 20 mai 2021:     Sur les départementales,  sur les régionales un débat de fond.

 

 

 

Commentaires

  • Cette explosion politique majeure qui menace tôt ou tard la France

    Titre d'Atlantico ce matin... Gilets Jaunes ? Marre des combines des édiles?
    Qui sait et le burn-out pour ceux qui sont au charbon alors qu'on annonce le retour des années folles ... pour les riches?

  • On ne dira pas quel lien figure derrière l’arrêt du projet de Tour à Montévrain et la dispute entre les membres de la coalition de droite et du centre. La présidente candidate à sa succession en Région a dû taper du point sur la table. Epamarne, risquer la thrombose de subventions, car si Région et Département punissent par l’arrêt des versements de subventions à des édiles grincheux et batailleurs c'est non une tour mais tout le modèle d'urbanisation qui risque de se gripper. L'écoute du discours de Christian Robache n'est pourtant pas moins chargé de sous-entendus et élections passées les traces resteront, car "eco quartier" signifie davantage "économic-system" plutôt que cadre de vie écologique . A quand une révision du PLU pour assurer la pérennité de l'abandon?
    https://youtu.be/2pqm7GRD7iY

  • C'est sans grande surprise que les tractations étaient garanties. Ce n'est pas l'ambition pour sa commune, mais bien l'ambition personnelle qui marque la démarche de certains candidats. Donc seule la droite confirme son intention de marquer le territoire. Thierry Cerri et Anne Gbiorczyk (Coupvray et Bailly-Romainvilliers) discrètement étiquetés "sans étiquette" dans leurs parcours politiques antérieurs, sont candidats pour le canton de Serris, les LR comptent bien grâce à ces passe-muraille conserver la majorité au département la tolérance à la bétonisation ouvre toutes les voies.
    Pour les Régionales la discrétion encore des conseillers derrière les têtes de liste: Laurent Saint-Martin LREM-Agir Valérie Pécresse SL-LR-UDI-MoDem, qui risquent fort de se regrouper au 2eme tour.
    Faute de combattants, c'est le taux de participation (record de faiblesse en 2015, qui risque une nouvelle fois de marquer l'exaspération des citoyens devant la nullité de représentation de leurs élus, on ne s'étonnera pas des futures contestations des Gilets Jaunes.

  • Comment ne pas s'abstenir devant "tous pourris" ?

    XXXXXX Transmis à cellule "Ethique" AB2CVE

    Résultat : abstention, gilets jaunes. Il faut foutre un coup de pied dans le pot de pourris.

  • Le commentaire mettant en cause des personnes, il faut des éléments caractérisants l'infraction. dsl

Les commentaires sont fermés.