Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des candidats SE: Sans Etiquette ou Sans Ethique?

Le 27 février était la date butoir pour le dépôt des listes des candidats aux municipales du mois de mars 2020.

Le 1er mars nous connaissons les forces en oppositions dans les différentes communes de notre territoire intercommunal, et surtout les communes où une seule liste ne risquera aucune défaite puisque l'indifférence la laisse sans contradiction. Alors quelle utilité de prévoir dans un dernier conseil les dernières mesures d'engagement pour le mandat suivant, surtout s'il s'agit du Budget Primitif de 2020? Alors même que la note du ministère n'est distribuée aux Préfets que le 28 février?

 

Comment expliquer cette absence de contradiction?

V. Despentes hurle: "Et vous ne tolérez autour de vous que les valets les plus dociles."

 

Dans une commune comme Coupvray qui reflétait assez fréquemment l'image d'une moyenne nationale, le passage du seuil de 3500 à 1000 habitants des règles électorales pour le vote par liste en 2014 avait assuré une place à une "opposition" 5 contre 18. Celle-ci en 1989, avait  malgré l'ancienne règle permis une représentation plus équitable: 8 contre 12. Seule Villeneuve st Denis, dans le Val d'Europe sera soumise  au scrutin nominal. A Montry après les diverses divisions internes (absence de Quorum au dernier conseil) seule la maire sortante constitue une liste.

(Le prochain article présentera le tableau des candidats sur les 10 communes de l'intercommunalité, car l'enjeu est à ce niveau, puisqu'il y a prédominance hiérarchique en urbanisme et en financements.)

 

Donc les règles majoritaires issues du vote par liste, le manque de persévérance et de projet dans les minoritaires étouffés, mais surtout la nécessité de regrouper des candidats suffisamment nombreux en faisant abstraction des divergences politiques à l'image de l'affichage gouvernemental, conduisent à la neutralité.

Et la neutralité conduit à l'abstention. (Article sur la France)

 

Nous devrons observer les participations dans ces communes "sans enjeu". Qu'il soit gommé par l'unicité de liste ou par neutralité de listes SE, ni gauche, ni droite, neutralité en centrisme "macroniste" du "en même temps" ou "écolo"? Les victoires remportées sans combat sont-elles de bon augure pour la Démocratie?  Les programmes affichés qui serviront à bâillonner les opinions divergentes dans les réalisations des 6 prochaines années avec l'expression "c'était dans notre programme" sonnets que nous connaissons bien, mais qui expliquent "les Gilets Jaunes" la violence des manifestations, les grèves, les blocages parlementaires. Connaitrons-nous donc au niveau du Val d'Europe une montée de la protestation de populations soumises parce que non consultées, qu'hypocritement associées par des enquêtes telles le PCAET ou PLUI? 

 

Ces listes neutres, certaines uniques, "Sans Étiquettes", pourraient-elles faire au moins preuve d’Éthique et de transparence? Par exemple adopter les recommandations de Transparency-I-F ?  (*)

 

Puisque le cinéma s'est agité ce week-end avec les Césars décernés "en force" au film de Polanski, où Virginie Despentes dans son "j'accuse", a rapproché le choix du Jury à la présentation du "49-3" pour la loi sur la réforme des retraites en louant la "sortie" d'Adèle Haenel l'actrice plaignante. Je citerai pour méditer l'analyse de Claude Askolovitch sur Slate sur l'expression de Despentes «Votre monde est dégueulasse. Votre amour du plus fort est morbide. Votre puissance est une puissance sinistre. Vous êtes une bande d'imbéciles funestes. Le monde que vous avez créé pour régner dessus comme des minables est irrespirable. On se lève et on se casse. C'est terminé. On se lève. On se casse. On gueule. On vous emmerde.» (Tribune du 1er mars dans Libération)

 

"Elle prône le retrait, l'exil de ce monde; les pouvoirs sont plus forts, ils ne tomberont pas, n'en sont pas moins méprisables, ne les regardons plus. Mais comment lutter alors, si seule la fuite est tenable?"

 

* Ces listes SE, (sans gout et sans odeur) en ont toutefois pour la préfecture qui les classe Divers (droite, gauche, centre ...) selon la "couleur" des tête-de-liste.

 

Ajout 10h30:  Remarquable combat entre l'ancien maire et président du Val d'Europe qui présente une liste à Bailly pour reprendre une place de conseiller, possible délégué à la CA-VE en contradiction avec l'adjointe qu'il a placée comme maire lors de son élection de Sénateur. Article où l'on apprend que Bailly dès 1987 avait selon Mme Gbiorczyk l'objectif dans le projet Disney (PIG 1987) d'atteindre les 12 à 14000 habitants. Il faut rappeler que le "Pacte avec le diable Disney" prévoyait "au terme de 30 années de développement" d'atteindre les 30 000 habitants sur l'ensemble des 5 communes et des débordements. Nous sommes à 35 000 après 40 ans, les chaussées ne sont pas encore dédoublées, les espaces à construire sont agrandis et l'on rajoute des communes et des espaces arrachés aux communes riveraines qui ne manquent pas non plus de s'urbaniser davantage sans en avoir une obligation contractuelle. Il semble que le Sénateur soit toujours à la manœuvre politicienne du VEA dont il s'est montré maître à l'issue d'un étripage des élus en place.

 

en contact qu'une plus grande précision sur les notions d'éthique pour des petites communes sont comprises dans les 30 propositions d'Anticor. On les trouve ici. 

Ajout 7 mars 2020 13h35  Un entretien de Rémi Lefebvre de l'Université de Lille, dans "Le Courrier Picard" au titre "Une monarchie municipale" pour la présentation de son livre sur la Démocratie locale.  Rémi Lefebvre
“Une monarchie municipale” Politologue à l’université de Lille, il invite à nuancer la bonne cote des maires et en appelle à davantage de démocratie participative, dans un paysage politique éparpillé.

 

Lien permanent Catégories : Politique 12 commentaires

Commentaires

  • Bien entendu aucun projet d'opposition, puisque les élus sont assommés par la position de l'Etat qui joue tout sur le développement de Disney. Un maire "du BTP" qui n'est à l'aise que dans le bétonnage. Des opposants qui adorent la gestion immobilière et les bonnes affaires que l'on peut y faire. Lequel n'a pas des liens avec les promoteurs ou des vendeurs? Annoncer un port alors que le PLU ne le permet pas, même communiquer depuis des années devrait être sanctionné, annoncer cela au nom de l'écologie alors que la première démarche sera de détruire une zone naturelle. Annoncer 250 logements par an alors que l'on dissimule les demandes d'extension présentées par Disney jusqu'aux élections, passer à 6000 habitants sans dire que c'est doubler seulement alors que déjà les logements vont tripler, avancer ses 55 ans alors que beaucoup des colistiers en ont plus de 70. Quel manque d'éthique effectivement dans cette candidature. Vous avez raison nous noterons les abstentions.

  • Merci Marc pour le lien sur la déclaration du maire à la Marne du 8 février. Déjà sûr du ralliement des "opposants" le programme calé sur tout ce qu'en "monarque" absolu il va faire ... à moins qu'à la CA les nouveaux entrants des nouvelles communes n'imposent leurs vues (et leurs besoins) dans des majorités improbables. La "gauche" a surtout disparue, même l’extrême droite se trouve suffisamment à l'aise avec cette équipe.

  • je partage entièrement vos points de vue. Je trouve consternant qu'à Coupvray il n'y ait pas une liste d'opposition.
    Pour votre information le projet de port fluvial a été adopté à l'unanimité des délégués communautaires (dont ceux d'Esbly, Montry et Saint Germain !)
    cela pose un problème grave de démocratie.
    A Esbly, une liste sans étiquette se présente avec des sensibilités de droite , de gauche ,du centre et des candidats hostiles aux partis politiques.

  • Consternant, vu de l'extérieur... Mais à l'intérieur de Coupvray, les électeurs l' ont tellement eu "bien profonde" par les faux-jetons de la fausse opposition, qu'aucune personne ne veut risquer de passer pour ces mêmes cloportes. Les 5 premiers de liste étant sûrs d'être élus, auraient pu renouveler l'opération mais 2 des faux-jetons ont préféré faire l'économie d'une campagne électorale. Le maire y a rajouté quelques béni oui oui sans envergure, et comme le dit un lecteur, qui dépasseront les 80 printemps en bout de mandature. Qu'on ne s'étonne pas de voir des erreurs de gestion et d'orientation. A l'élection précédente le maire se présentait de droite, puis pour celle-ci, il n'aurait plus d'opinion : SE s'affiche. Les jeunes désorientés par ces attitudes versatiles se désintéressent de la vie publique, ne veulent plus s'y intégrer et ne resteront que des consommateurs d'équipements publics. Seuls les vieux s'amusent avec les bucoliques et le couscous. Quel avenir.. "poursuivons l'histoire" qu'ils disaient

  • Courage aux élus minoritaires des élections communales par liste (Esbly, Bailly, Magny, Chessy, ...). La proportionnelle bonifiée, donne une place écrasante à la majorité, soutenir pendant 6 ans une place d'opposant avec peu de moyens, peu d'infos, peu d'accès aux connaissances, si c'est sans appui d'un parti derrière, de présences, réflexions, soutien moral c'est quasi impossible. Un groupe souvent d'accord quand il s'agit d'associations loisirs, culturelles ou sportives se trouve vite partagé par des "tendances" de fond politiques ou religieuses clivantes. Les têtes de listes ont de fortes chances d'être présents mais bien seuls ensuite, les sirènes sonnent fort ensuite dans les oreilles. Surtout si elles sont de plus sonnantes et trébuchantes, ne serait-ce qu'en entrées gratuites aux espaces Disney.

  • Les cupressiens l'auront bien profonde.

  • Merci de votre lecture et commentaire. La position au VEA des élus est surprenante puisque ils savent que c'est en contradiction avec les possibilité du PLUI. De plus ce sont des élus qui engageaient des projets pour un temps qui dépassait leur mandat. Les nouveaux seront-ils sur la même ligne même si c'est le projet "prioritaire" du maire de Coupvray en terme "d'écologie". L'accueil des nouveaux habitants, des logements et voiries et des conflits de déplacements, sans parler du bruit désormais permanent (voitures de la 934, du ring, et des musiques Disney jusqu'à 4h du matin) auront de quoi l'occuper. Esbly devrait faire valoir la potentialité de son port dans la branche alimentaire qui ne nécessite pas l'énorme travail de creusement du canal et l'avantage d'un accès direct sur les transports vers Disney, alors qu'à Coupvray il y aura nécessairement des navettes de cars.

  • Une seule liste à Coupvray, on retiendra cela comme la fin d'une histoire plus qu'une continuation. Ce sont quelques élus qui ont trahis un village depuis 2007. Quand l'âme est partie il ne reste que les apparences. La crainte du virus ne fera même pas valider la liste, puisqu'il n'y a pas d'enjeu, il ne restera qu'à fuir. Cette nouvelle histoire commencera avec le record de l'abstinence au vote, ce que n'a jamais connu Coupvray.

  • Pertinent commentaire de Julia. Coupvray n'a plus d'âme malgré toutes les distinctions affichées aux entrées de cette nouvelle banlieue. Village sportif, fleuri, caractère etc etc. On s'en tape ! Quoi derrière les beaux panneaux ? Des rues mal entretenues, des arrêts de bus dégradés, un vieux cimetière recouvert de débris végétaux, un tas d'immondices dégueulasses déposés par la mairie sans tri sélectif

  • C'est clair: Une seule liste = maire sûr d'être élu, plus de gants pour les électeurs : police municipale à fond sur les stationnements sur les places handicapés à l'entrée du magasin Carrefour-Market jusqu'ici négligées, travaux partout y compris devant l'ancienne boulangerie devenue inutile, pose de poteaux provisoires (pour les caméras ou pour les antennes relais des compteur d'eau ou de gaz? Ça donne une idée des 6 prochaines années.

  • En consultant le site mairie, dans la rubrique documentation, on trouve les "petits journaux" pourquoi les derniers numéros ne sont pas affichés au moment de leur parution? Pouvez-vous mettre les numéros manquants? Il semble que le dernier manque, il manque aussi le bilan qui avait été distribué aux habitants en 2018 parait-il. Merci d'avance.

  • Merci pour la lecture et cette remarque. Effectivement nous avons déjà réclamé une mise en ligne au même rythme que la diffusion dans les boites des habitants. D'autant que ça ne coûte pas, que c'est réalisé dans la plupart des autres communes, et que certaines infos peuvent servir aux gens en déplacement. Ici en réclamant la brochure sur le bilan à mi mandat, vous insistez sur la notion de trace et de respect des promesses. Il n'appartient pas à notre site de diffuser des infos dont nous ne sommes pas les producteurs. Il devrait être possible de s'adresser en contact direct sur le site de la mairie. Bon courage.

Les commentaires sont fermés.