Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vous avez dit Concertation?

Note complétée le 13/11 14h.

Si le terme dans la compréhension générale du public reste bien proche de la définition du dictionnaire (Le Larousse)   action de "se concerter"  soit pour plusieurs personnes (physiques ou morales) d'assembler leurs idées pour tendre à une réalisation commune, il semble que son interprétation dans le cadre administratif soit bien différente.
L'analyse qui en est faite dans le cadre de la participation des citoyens à la gouvernance de leur cité est détaillée sous la plume de Jean-Eudes Beuret *. J'en extrais la comparaison suivante entre Consultation et Concertation:

"Certains auteurs n’établissent pas de distinction nette entre consultation et concertation et situent ces deux opérations sur un continuum. Ainsi, pour Mermet (1998), la  concertation ne diffère de la consultation que par le fait qu’elle « va plus loin qu’une simple consultation en cela qu’elle tente d’adapter les décisions aux besoins des acteurs en ajustant les intérêts de chacun ». Nous retrouvons cette absence de distinction dans la façon dont certains acteurs utilisent le terme de concertation, à commencer en France par la Commission nationale du débat public, selon laquelle « la concertation est une attitude globale de demande d’avis sur un projet, par la consultation de personnes intéressées par une décision avant qu’elle ne soit prise ». D’autres auteurs séparent très clairement la concertation de la consultation, la première étant marquée par des rapprochements, la traduction du langage des uns et des autres pour aller vers un langage commun et une construction collective, autant de choses qui ne figurent pas dans les objectifs d’une consultation. C’est avant tout l’existence ou non d’une construction collective qui permet d’établir une distinction claire entre consultation et concertation. Cette distinction semble importante, pour éviter la frustration ressentie par des acteurs invités à une concertation, qui s’attendent à être associés à un processus de construction collective, et ne sont invités qu’à exprimer un avis, souvent de façon très ponctuelle."

 L'organisation du Débat Public suit dans le même ouvrage * :

"Les conflits d’aménagement ont ainsi fixé les trois grands enjeux que les textes instituant le débat public ont eu à traiter : ouvrir l’élaboration des projets suffisamment en amont pour que le public puisse avoir une influence sur la décision, créer un tiers organisateur du débat pour garantir la possibilité d’un dialogue dans une situation d’asymétrie des expertises et des pouvoirs, équilibrer le dialogue en desserrant le monopole d’expertise des maîtres d’ouvrage."

 

 

La Concertation sur le projet de quartier du port de Coupvray, et la visioconférence du vendredi 6, est-elle un vrai débat?

Ainsi c'est par un moyen détourné et affaibli que le maire de Coupvray présente à la "Concertation Préalable" un projet déjà bien élaboré sinon "ficelé".
Le leurre d'affirmation de volonté de transparence en soumettant le projet à une procédure sous la gouverne de la Commission du Débat, en prenant soin de ne demander qu'un "garant" mais sans y transmettre son organisation.


En choisissant de précipiter l'avancement de la réalisation du projet (je crois avoir entendu le maire citer un risque de manque de moyens devant l'arrivée de nouveaux habitants "imposés par l’État"?.)   





Alors que nous sommes dans l'inconnu des retombés avec les premiers logements de la Fosse St Etienne, alors que le quartier des bonhommes est en construction, que d'autres sont en phase de préparation VRD, toujours sur la ZAC de Coupvray. Que Disney avance fort sur les 1600 ou 2400 logements de la Zac des 3 Ormes sur le plateau, on se demande vraiment quelle urgence il y a à ouvrir à l'urbanisation de façon volontaire ceux d'ici.

 

Pour préparer une entrée de Ville?   Voire une entrée d’agglomération!

Alors que tout, même le texte initiateur du bétonnage celui du PIG en référence à l’Opération d’Intérêt National qui est présentée ici comme argument alors qu'il n'a jamais été envisagé de fondre le "village briard" dans la ville de Disney, bien au contraire.


Dire que c'est la destinée de Coupvray, c'est traduire sa propre lecture et son insuffisance de résistance.   

  Décider unilatéralement (et visiblement sans possibilité de prise en compte d'autres options) que l'entrée Ouest serait d'architecture moderne (mais devenue très banale de nos jours) c'est choquer volontairement dans un paysage où seuls les toits et la pointe de l'église émergeaient du coteau boisé.  
originalité   urbaine      objectif 2025.JPG   originalité archi
  D'ailleurs les images présentées ne montrent pas ce fameux front nouveau.  On remarquera que l'architecture nord commence par un parking, suivi par des pavillons alignés serrés dignes des corons nordiques. Quel contraste avec les zones d'activité sur le plateau?  

Voila déjà quelques exemples (mais il y a beaucoup d'autres affirmations erronées qui furent prononcées lors de cet exposé d'experts bien préparés d'une heure 30) aussi beaucoup de non-dits et qui sont tout aussi flous dans les pages du volumineux dossier.

Pour la circulation, il s'agit bien de la "rue" de Lesches comme on la voit ici, et pourtant ni entrée, ni sortie d'école, ni réunion sportive, pas de "la route".

Pas de voie vélo, pas de respect du 30 km/h (affichage lumineux en panne depuis des années) pas d’aménagement des traversées avec mauvaises bordures trottoir).

CD45A, Rue de Lesches  
C'est par cette route que les habitants rejoindront la zone commerciale (Carrefour-market, boulanger, coiffeurs,... et à Esbly le collège, Lidl, la route de Villenoy et Meaux. (capture google street-view rue de lesches 2019)  

   Quant à la rue d'Esbly (au sud canal non au nord) elle conduit au "Carrefour Market", la Fontaine Fleurie conduit à la Mairie, à l’Église, aux espaces associatifs de la Ferme et au parc du Château c'est le moyen le plus court pour rejoindre Disney à plus de 7 km de route! sans voie cyclable et sans voie piétonne. La voie Nord-Sud qui est garantie de circulation lente pour la desserte des nombreux logements à commencer par le nouveau quartier "Marquise de Sévigné"! Alors comme voie de dégagement!
Dire qu'une péniche "Hôtel" en fait "de croisière" débarquera sa centaine de passagers, uniquement pour rejoindre la petite maison natale de Louis Braille qui ne reçoit que 6 visiteurs à l'heure, c'est une énormité ou pire une Fake, pour le moins une méconnaissance des envies de ce type de touristes.


Et compter sur des commerces de bas d'immeubles hors de prix pour "payer" l'infrastructure, pour être des commerces de bouche de proximité, alors qu'ils auront des prix "pour touristes", c'est ne pas être allé visiter la période hivernale de Port-Cergy. (La navigation de plaisance est suspendue de octobre à mai.) Donc en plus des 300 logements, il faudra compter sur les 50 bateaux à quai comme sorte de "camping cars".


Comme partout dans les ports, ce sont en priorité des restaurants, des bars, des lieux de plaisirs que recherchent les plaisanciers (à 50% des "retraités") c'est bien la cause des panneaux apposés par les exploitants de ces infrastructures à la demande des occupants des logements.

sur densification,équilibre financier

 

*    Jean-Michel FOURNIAU, « Débat public », in CASILLO I. avec BARBIER R., BLONDIAUX L., CHATEAURAYNAUD F., FOURNIAU J-M., LEFEBVRE R., NEVEU C. et SALLES D. (dir.), Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation, Paris, GIS Démocratie et Participation, 2013, ISSN : 2268-5863. URL : http://www.dicopart.fr/fr/dico/debat-public.

 

Ajout du 12 novembre: Un constat= le texte résumé de la visio-conférence sur le site FB de VEA est on ne peut légèrement tronqué, et partisan bien loin d'un débat équilibré:

vea visio resumé.pdf

On peut résumer l'écart entre pot de fer et pot de terre.

sur densification,équilibre financier   sur densification,équilibre financier
 L'internaute isolé, ses moyens    Les élus, les moyens qu'on leur donne
 
 

        

 

Lien permanent Catégories : Politique Locale, Urbanisme 13 commentaires

Commentaires

  • Parfaite démonstration d'une autocratie crasse. Et des interventions "parasites" des gens d'ailleurs (italiens, anglais) Franck ? le maire adjoint de Serris! qui se félicite. Donnez la paroles aux seuls concernés: les riverains du collectif. Passez la pétition, protestez bon dieu, ce sont vos sous pour un projet de narcissiques malades, mettez les à l'asile (ou à l'Ehpad) pour la plupart, ils n'assumeront pas après 2025.

  • T Cerri bégayait et avait bien du mal à argumenter son ignoble projet. sans doute l'émotion de devoir détruire la nature pour un projet touristique minable, alors que la France rame, Disney coule doucement devant les catastrophes sanitaire et terroriste et que le VEA cherche une bouée de sauvetage pour palier les déficits en taxes de séjour, professionnelles. Cerri et Verdel'eau nous mènent en bateau et ils le savent. Mais leur folie destructrice n'a pas de bite d'amarrage pour arrêter leur élan, ils continueront "quoiqu'il en coûte" aux contribuables et aux collectivités. Buvons la tasse tous ensemble !

  • Malheureusement nous avons eu une équipe qui a pu se développer dans l'ombre. Beaucoup d'habitants se sont sentis trahis et écrasés par une fatalité. Relisez La Boetie sur la servitude volontaire, François Bentz qui connaissait bien l'Epa pour avoir été des premières implantations d'entreprises sur Lognes, avait tracé la technique: les élus passent, les fonctionnaires restent et la sape est permanente. Regardez 50 ans pour aboutir au pont de Nogent, 50 ans de calvaire sur le plus grand bouchon autoroutier d'Europe, on a les Guiness que l'on mérite. Et les élus ont beaucoup de cordes "sensibles", des chevilles qui gonflent facilement, des têtes qui têtes avant de pouvoir tomber facilement ont souvent grossi à l’extrême. Merci de commenter, ça réconforte dans ces jours maussades de Confinement (et de cumul d'enquêtes on dirait qu'ils profitent du Covid pour pouvoir avancer plus vite dans l'ombre).

  • Ha, il a de la chance Verdelot de 1er adjoint de Coupvray, d'avoir pu avant la Covid passer voir les ports de l'Arsenal et de Nogent. Mais c'est un peu la grenouille et le boeuf. avec un prix d'escale -tarif 2019- de 70,78€ à Melun pour 157.29 à l'Arsenal, on ne se frotte pas à n'importe quoi quand on a la prétention des Disneylandeurs !! Nous on ne pourra pas sortir aller voir le bruit et la circulation que ça fait un port, ce doit être la raison du choix de ces dates pour la confrontation avec les riverains.

  • Nogent-sur-Marne géré par Fayolle. Port-Cergy c'est géré par Sodeport, comparez les prix!

  • Vous avez remarqué comme il est peu clair votre maire, président de l'Eapafrance. Moi c'est quand il nous dit qu'il n'y a plus d'arpents à Coupvray, oui oui, il le répète la zone des sans arpent d'où va sortir la nouvelle école. C'est ce que j'adore le plus, il cite Clémenceau dans ses discours comme si c'était son livre de chevet, et nous dit que les Cent Arpents c'est fini. Que la culture soit finie on le savait puisque Disney est arrivé. On comprend aussi pourquoi il n'y a plus de réunion publique, "les yeux dans les yeux", le masque les arrange bien ces élus qui se sont défilés à l'échange en direct. Même entre eux le seul regard des caméras les impressionne. Donnez nous d'autres extraits c'est trop drôle.

  • Merci de votre humour. Pour être élu il faut surtout de l'envie, de l'ambition, le charisme on le voit souvent longtemps après (ou pas), il faut surtout avoir la peau dure et un esprit de sacrifice pour le temps et l'amour propre. Bon je n'ai extrait que les façons de répondre sur des sujets précis qui semblaient être préoccupants. Mais pour l'intégralité voyez si vous n'avez pas peur d'y laisser l'intégralité de votre moi numérique sur la page Facebook du live. je la place sur le lien de mon nom.

  • Bonjour à tous,
    Pour nourrir les différents commentaires sur les projets à l'ouest de la commune je voudrais préciser que, en ce qui concerne les nouveaux habitants de la fosse St Etienne, l' axe Sud/Nord n'est pas une surprise! Il était bien présent sur les plans et les acheteurs ont signé en connaissance de cause.
    De la même manière le quartier St Pierre! Maintenant bien sûr, je peux le comprendre, ces nouveaux arrivants essaient de defendre leur tranquillité !
    Pour ceux qui habitent la commune depuis très longtemps, les choses sont différentes.
    Après avoir constaté l'accélération immobilière voulue par nos élus après les élections, les anciens habitants se posent beaucoup de questions.
    Exemple, les routes existantes qui ne pourront pas être élargies.
    Il faut imaginer un chantier de cette envergure à côté du Parc des Sport étalé sur plusieurs années! Par quelles routes de la commune ou des communes limitrophes les engins de chantier,les matériaux, les ouvriers,.. auront accès aux différents chantiers ?
    Et après ? Tous ces nouveaux habitants ? Après avoir déposé les enfants à l'école toute proche à pieds ,comme le précise si bien pour une fois notre Maire( écouter réponse sur concertation FB), ils devront bien se rendre au travail? Par quel route communale passeront-t-ils pour rejoindre les grands axes?
    Sauf erreur rien n'a été précisé sur les circulations en centre bourg, mairie, RD934 lors de cette fameuse visio- conférence! Et c'est pour ça qu'on dit que " quand c'est flou c'est qu'il y a un loup".

  • Bonjour et merci, pour cet éclairage.

    Les questions ont été nombreuses lors de la conférence au sujet des traversées pendant les travaux. s'ils se déroulent comme annoncés de 2022 à 2025, c'est effectivement une promesse de vie infernale, ... pour ceux sur la rue de Lesches, mais pour tous ceux qui se dirigerons vers RN3 et Roissy. Si les acheteurs (surtout investisseurs !) connaissaient la présence de la nord-sud , ils n'avaient peut-être pas réalisé qu'elle deviendrait la traversée principale entre 934 et Roissy. Et si cette rue est limitée comme il se doit à 30, ils devraient considérer sa longueur et sa pente, les jours pluvieux. Pour ce qui est de la période des chantiers, il suffit de voir actuellement passer dans tous les sens en urgence les camions de curage, après le raccordement du lotissement. Pour ce qui est de la rue de Rohan, le sens unique n'était pas prévu, et l'augmentation du trafic deviendra vite pénible avec la pente, sachant qu'il n'y a pas de pistes cyclables, ni continuité piétonne digne de ce nom. Mais les élus sont des pratiquants de la voiture et n'ont aucune considération pour les autres usagers.

  • Pendant les travaux faire un sens unique sur rue de Lesches (sens Lesches vers Coupvray) sur la portion chantier-pont du canal et l'autre sens unique sur Rue du Côteau (sens Coupvray vers Lesches). Ça délestera un peu cette portion étroite et pleine de chicanes. Ainsi le Porsche Cayenne du président du VEA et le Q5 du maire de Coupvray, passeront plus facilement. Déboucher la rue des Tamaris, bêtement mise en impasse alors qu'elle arrive sur le grand axe tout neuf, et élargir pendant qu'il en est temps, la ruelle Foiraude, afin de délester le centre bourg par un deuxième axe nord sud/est ouest.

  • Merci de votre aide, j'espère que la mairie va la prendre sérieusement en considération, c'est sympa de les aider par cette période où ils semblent en manque de propositions. Il faut dire que 7 années sans aucune aide et ne pas avoir eu le temps d'en parler aux habitants ... ça a du les épuiser complétement. Mais je reste persuadé qu'il ne savent pas qu'un bull c'est plus large que leurs gros machins au point qu'ils ne savent pas calculer l'espace qu'il faut pour dépasser un vélo, je ne vous dis pas pour une trottinette, même une poussette de bébé ils n'imaginent pas la place sur un trottoir. Et pour eux liaisons douce ça se traduit en "slow tourisme" à gazole et turbo, bon ils ont quand même les moyens d'une Tesla, il ne faut pas que je leur donne l'idée après les canas ils vont nous faire sauter l'alimentation électrique. Et avant de faire un nouveau circuit de Pau dans le Bas-Coupvray, j'aimerais qu'ils remettent un panneau vitesse à 30, par exemple déplacer celui du pont de Try qui ne sert a rien puisque c'est déjà rétrécit avec une priorité, et que même la fontaine doit couler du bon coté.

  • Merci de nourrir la discussion!
    Pour revenir sur le(s) sujet (s)"projets immobiliers à l'ouest de la commune",
    il y aura bien plusieurs quartiers et pas seulement le quartier du Port touristique, force est de constater que nous n'aurons pas une écoute attentive de la part de nos élus!
    Pour mémoire, lors de cette fameuse réunion, au nombreuses questions sur la circulation des engins de chantier , des camions de matériaux, ouvriers,...et ensuite d'habitants de ces quartiers qui devront de toute façon se déplacer, ces questions dis-je, ont été éludées ou alors nous avons eu des réponses tronquées voir à côté.
    Notre priorité, à mon avis, est de faire accepter l'idée , faire constater par les responsables de ces projets de la difficulté d'arriver "a bon port", d'accéder aux chantiers ,d'y apporter toute la logistique nécessaire pour réaliser ces travaux!
    La route de CHALIFERT qui servirait à contourner COUPVRAY par l'ouest et donc arriver sur les chantiers par la route de LESCHES n'est pas opérationnelle, elle est en travaux ! Travaux du département et rien nous précise que ces travaux seront terminés avant le démarrage des travaux préliminaires des quartiers à l'ouest de notre commune!
    Il faut aussi penser aux habitants de CHALIFERT et de LESCHES!
    Aux nuisances visuelles, sonores, qu'ils devront supporter pendant de longues années.
    La fameuse route Nord/Sud de la fosse Saint Étienne qui relie le bas de Coupvray à la RD934 n'est pas ouverte et d'autres constructions sont prévues le long de cette route!
    La rue D'Esbly, au niveau du collège, il y a le pont du chemin de fer d'une hauteur limitée à 4m et à peine 2 m de large de carrossable (il me semble impossible de le passer pour des gros engins d'excavation).
    A l'entrée de COUPVRAY côté RD934 il y a un panneau qui interdit le passage d'engins de plus de 9T donc, si ce panneau reste en place, beaucoup d'engins ne pourraient pas transiter par le centre-ville!
    Sur la rue la Fontaine Fleurie avant le passage de la ligne de bus 6 il y avait des panneaux qui interdisaient le passage d'engins de plus de 3.5T ou 9T, de mémoire. Maintenant que les bus ne passent plus ( c'est récent, depuis le 2 Novembre) on pourrait par exemple demander de réinstaller ces panneaux. Ainsi dérouter les engins vers d'autres accès et faire constater donc par les responsables de ces projets la difficulté d'accéder aux chantiers!

    Bien cordialement!

  • Merci Max de la Fontaine, pour ces constats vivants et les hypothèses de l'avenir des circulations à Coupvray. Il est bien dommage que nos élus n'aient pas eu le courage de se présenter en débat public depuis des années, pour nous expliquer leurs réflexions sur ces sujets. Ils préfèrent dans les alcôves secrètes des agences immobilières ou en "voyages d'affaires" concevoir un avenir comme une procédure d'alignement et rogner quelques clôtures sans oublier de déroger aux règles pour les uns qui leurs sont serviles, et non aux autres qui les critiques. Quand vous décrivez une "déviation de Chalifert" pour permettre un accès par l'ouest des livraisons, c'est aussi faire l'hypothèse que les engins, toupies, palplanches ... pourraient emprunter ces petits chemins CD, car le gabarit c'est celui de desserte locale, éviter les villages mais non le transit, on voit déjà ce que les livraisons par des 40 tonnes disproportionnés de notre Market provoque comme dégâts. Si par malheur le souhait de quelque élu était de contrarier le plan de traversée devant l'école avec des chicanes imparfaites proposées à l'époque par une étude approfondie de la DDE comme option à un pur alignement du coté est de la rue, présenté et accepté en 3 réunions par l'ensemble des riverains (ces accords sont dans les archives municipales) en toute transparence, il sera difficile de faire respecter une vitesse sinon en plaçant des ralentisseurs illégaux, et catastrophiques pour la tranquillité des riverains. Il suffit de comparer (avec une largeur supérieure), le même traitement imposé à Lesches. Tout peut évoluer dans le temps, mais cette partie de Coupvray est si ancienne qu'elle doit être respectée dans son intégralité , les élus doivent penser à l'avenir certes mais respecter le patrimoine dont ils ne sont que temporairement les gestionnaires, et ceci avec un grand respect de leurs électeurs et surtout des autres concitoyens.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel