Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avis de concertation "projet de port à Coupvray"

Ce jour(7/10/2020) les habitants de Coupvray reçoivent dans leurs boites aux lettres un avis de concertation.

 

"Édition spéciale du Mag" lui même distribué fin septembre, dans lequel figurait une page sur le fameux "port de plaisance".

(L'illustration ne représente pas "l'entrée de ville"  par la voie étroite venant de Lesches comme indiqué en titre de flyer mais une vue "imaginaire" par l'arrière de la Marina. Une image typique des urbanistes bien éloignée du village briard portant haut le souvenir de Louis Braille.)

Cette concertation "voulue" pour transparence par le maire de Coupvray selon ses propos lors de la délibération au conseil communautaire pendant la campagne des municipales 27 février (mais obligatoire dans la mesure où le PLUI ne permettait pas cette occupation du sol), se déroulera du 23 octobre au 23 novembre sous la surveillance de la garante du débat public Madame Corinne Larrue demandé par courrier du "président par interim" le 24 avril et désignée par la CNDP le 6 mai 2020.  

présentation concertation.JPG

Cette note est modifiée et sera complétée en fonction des précisions reçues.

Les dossiers sont disposés sur les sites de la commune et de la CA du Val d'Europe ... nous verrons ce qu'ils nous proposent comme informations.

Comment sera gérée cette concertation?

Contrairement aux enquêtes traditionnelles type études d'impact, il n'est pas diffusé à la population un texte explicatif de l'intérêt du projet, des évolutions des zonages et des rôles de chacun dans le processus de concertation. Pire la crise du Covid sert de justificatif pour remplacer un juste débat en présentiel par une "visio-conférence" comme si tous les habitants avaient un compte Facebook et  l'habitude de s'exprimer de cette façon.

 

Donc les premières questions à se poser:

  • Pourquoi une image de port avec des bateaux possédant des mats qui ne franchiront ni la passerelle de sortie, ni le passage du tunnel? 
  • Pourquoi une opération touristique alors que justement la crise du Covid devrait montrer la prudence dans les dépenses dans ce domaine comme l'a signifié le nouveau président de la CA lors de son intronisation?
  • Pourquoi une opération immobilière non imposée alors que l'on est dans l'inconnu en service et budget devant l'arrivée de populations attendues dans les logements que l'on nous dit "imposés" par les autorités supérieures et leurs plans.
  • Surtout pourquoi commencer une opération dite de développement durable en n'annonçant pas quelle sera précédée par une révision du PLUI indispensable pour supprimer une zone naturelle fondamentale dans les continuités vertes et bleues fierté du Val d'Europe constituée des rives du canal de Chalifert à Meaux, cela pour découper la berge sur une centaine de mètres, et bétonner un quai afin d'espérer accueillir des péniches de croisières apportant plusieurs centaines de visiteurs qui rejoindront majoritairement Disney en navettes d'autocar. 
  • Pourquoi ne pas intégrer Esbly (qui dispose d'un port et d'une liaison directe en devenir bord de canal-Disney) et Chalifert (qui dispose d'un port et d'une activité festive).

 

Et finalement pourquoi avoir étudié ce projet en secret depuis tant d'années sans avoir d'abord consulté les habitants et avoir dépensé en études et communication pas loin de 100 000€ pour les convaincre.

Ajout 17h Lien sur la présentation du projet façon Ville de Coupvray: Ce n'est pas une base de concertation mais une présentation publicitaire.

 

Ajout 17h30 de la réalité:   photo à Port Cergy, l'initiateur du concept de port "urbain".

tourisme,budget,pollution

La moitié des occupants sont à quai et résident à l'année.

Après 30 ans d'exploitation toujours un déficit de 6m€

Une association de riverains en constant conflit juridique pour malfaçon et coûts et en chasse aux nuisances des activités nocturnes (voir les panneaux de demande de silence).

Encore il ne sont pas sur une voie saturée, à la sortie d'un groupe scolaire et d'un espace de loisirs sportifs destinés surtout à la jeunesse.  Alors 850 m2 d'activité surtout constitués de bars, "guinguettes", discothèques et boite de nuit voire Casinos(*), destinés aux touristes fluviaux!

(*) Présentation de l'ambition VEA en 2016 après visite des élus à Las Vegas.

Et l'originalité d'une capitainerie dans une tourelle comme marqueur ! c'est revenir aux sources.

tourisme,budget,pollution

 

Ajout du jeudi 8 octobre 2020.  Ce qui a été distribué aux habitants n'est pas la plaquette de concertation , mais juste un flyer recto verso constitué des pages de couverture. La plaquette se trouve sur le site VEA (mais les pièces du dossier non encore disponibles (attendre le 23?). VDE_2020_DEPLIANT_CP_PORT_COUPVRAY.pdf

 

Ajout 8/10/16h à la demande générale photographie de la page du "MAG citée ci dessus. Le MAG n'étant pas en ligne, et compte tenu de son format carré supérieur à A4 ne passe pas au scanner. 

Ajout 9/10/2020  Dossier concertation disponible et téléchargeable ici du site VEA

Ajout du 15 Octobre 2020: Projet très éloigné de l'intention initiale dans le PLU 2012 de halte derrière la zone commerciale en étape pour Esbly  .tourisme,budget,pollution

 

 

Ajout du 20 Octobre 2020: A 3 jours du début de l'ouverture de la contestation, j'ai voulu faire un tour sur la zone menacée. Le résultat sera dans l'album Zone Naturelle à Défendre avec en couverture cette image:

tourisme,budget,pollution

Lien permanent Catégories : Finances, Politique Locale, Urbanisme 12 commentaires

Commentaires

  • Merci pour la lecture et les encouragements, ce n'est qu'une approche externe, le dossier doit apporter beaucoup d'éléments, entre autres les démarches concernant les négociations et le choix des promoteurs sélectionnés et la nature des engagements alors que les promesses ne sont pas garanties par les zonages administratifs du PLUI. On voit aussi dans le dépliant la "présélection" d'Urbanis-Suez sur les infrastructures portuaires. N'y a t-il pas obligation d'appel d'offre?

  • Révoltant ce projet "en concertation" alors que finalement tout est ficelé: les promoteurs désignés (même plus apparemment les promesses de ventes signées). Les appels d'offre de Délégation de gestion déjà parues. Pourtant il reste des inconnues quelles seront les finances de la commune et de la CA dans les 5 ans qui viennent? Qui peut financer le renforcement des berges du canal détruites partout et que VNF est incapable d'assumer, il a fallu les contributions de VEA dans les droits au rejet de l'exutoire du bassin pour qu'ils réparent l'écluse sans pouvoir repeindre la passerelle. Et pour commencer la liste des emplois créés on commence par supprimer la fonction de l'éclusier en automatisant son fonctionnement pour une circulation jour nuit épargnée aux riverains jusqu'à présent.
    L'urbanisation nord canal on n'en veut pas attendons la saturation au sud pour voir.
    80, 90, 100 anneaux c'est selon ce qu'on lit, si on compte ce qui est sur la photo c'est ici 35 amarrés vous imaginez le bazar avec déjà plus de 50! Tout ça n'est qu'un argument pour construire et faire du pognon avec des prix exagérés car financeur du port. alors du social hors de prix, du logement de luxe pour des spéculateurs (mais dans le plui version rev3 en cours on veut empêcher la location meublée) et une fois le PLUI modifié sur la fameux projet on pourra toujours construire plus pour rentrer dans l'équilibre! La hausse des taxes foncières sur Coupvray est assurée. Que les élus restent dans leur rôle de protection et de régulation et laissent les pros des projets touristiques à risque (Disney, Pierre et Vacances) dans le leur et les vaches seront bien gardées!

  • A propos de l'entretien des berges du canal par VNF, bien content de trouver un acteur pour le faire à sa place. Le maire de Coupvray avait récemment produit un arrété pour en interdire l'accès. Une idée de l'effet boomerang?

    http://adenca.over-blog.com/2020/09/securite-du-canal-de-chalifert-des-berges-qui-s-ecroulent-a-coupvray.html

  • Un travail préalable est indispensable: Assurer une gestion des eaux pluviales du coteau nord de Coupvray et redimensionner le report de l'assainissement eaux usées du nord vers le réseau sud. L'ouest de la rue de Lesches recevant tous les surplus dans les eaux usées qui refluent. et reflueront davantage dans des constructions derrière l'école. Concevoir une liaison cycliste (+ EDPM) et piétonne de qualité entre Lesches et Coupvray avec une sécurité (respect du 30km/h) par cette route surchargée avant d'y envisager un ajout d'habitat.

  • Comment les promoteurs ont pu recevoir suffisamment d'assurance de réalistion pour s'engager dans les frais d'étude et promesses d'achat, alors qu'un certificat d'urbanisme ne peut leur garantir que le PLUI sera tranformé? Quelle est la responsabilité des élus qui ont entrainé la commune dans un risque d'indemnité, et de couverture des dépenses sans avoir reçu une mission des habitants?

  • Bonnes questions, on voit des noms de signataires de plans dans le dossier. On peut y joindre la question quels ont été les intermédiaires pour les trouver et négocier leurs engagements et à quelle date remontent_elles?

  • Pour que les bureaux d'études et promoteurs soient déjà sélectionnés et annoncés officiellement au public, ce serait qu'un choix unilatéral s'est effectué en douce . Alors, y aurait-il des pots de vin versés ou avantages en nature tels que des appartements "donnés" sur d'autres communes, pour ne pas que les cupressiens voient cela..... ? Ce sont juste des questions à approfondir....

  • Question judicieuse, compte-tenu de la forte appétence de beaucoup des conseillers de Coupvray pour la finance immobilière et la proximité d'affaires avec Bouygues ou Eiffageet autres aménageurs majeurs. Transparency ou la Maison des Lanceurs d'Alerte ne devraient pas ignorer longtemps le dossier.

  • On peut discuter de cette notion d'entrée de ville pour Coupvray et le Val d'Europe comme c'est présenté en titre de cet "avis".
    En fait en venant de Lesches, dès la sortie du pont sncf les conducteurs perçoivent en horizon les toitures des maisons du "village" dans les coteaux boisés. S'ils viennent de nuit ils percevront surtout le ciel qui surplombe le plateau à l'arrière, c'est le signal de la présence de Disney qui domine avec son éclairage permanent du parking, et le ballet des projecteurs qui marquent le ciel. Donc le premier niveau est vraiment inutile. Et les nouveaux habitants s'apercevront aussi de la dépendance (du Val d'Europe) sous la domination Disney par les klaxons toutes les 15 mn soit du train de la mine, soit du bateau des pirates ... être dans le creux à 1km à vol d’oiseau entraîne cela.

  • A qui se fier? A l'ajout de 17h30 dans cet article (exemple de Port-Cergy) et la référence à l'activité possible de "Casinos" prônée un temps comme "ambition" sur le site de VEA, cette rubrique a subitement disparue. Il va donc falloir rechercher dans nos aspirations, mais aussi dans les magazines. Toujours cette sale habitude de ne pas dater les articles, et surtout ne pas conserver en open-data les historiques ... Transparence? Signalement à Transparency? Ça mériterait.

  • Il est signalé l'intervention par un courrier de Fernand Verdelet (ex patron de "Coupvray Demain" en défense du village,désigné "Le Doyen de VEA" , 1er adjoint dorénavant fer de lance de l'urbanisation à marche forcée), adressé aux présidents d'associations pour motiver leurs adhérents. Dans quel sens? protéger le cadre de vie de la plupart? leurs finances futures? ou leur faire craindre la perte de subventions?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel