Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et si on demandait notre avis. Avant!

Combien de fois ne vous êtes-vous exprimé de la sorte en apercevant autour de chez vous quelque chose de nouveau et qui vous surprend. Même si ça ne vous dérange pas particulièrement, mais peut-être auriez-vous aimé vous exprimer, mettre votre voix dans la balance, provoquer des réflexions et questions que ceux qui ont choisi ne se sont peut-être pas posé, ou peut-être juste savoir dans quelles conditions les choses ont été amenées, débattues, qui les a défendues avec quels motifs, tranchées et finalement mises en place.

Le pourquoi, le comment  ... et aussi le combien.

Une simple information, un article dans une revue, un reportage dans un canard ou un film de promotion, enfin une explication tardive, ne remplacent pas un débat préalable, d'ailleurs prévu dans les budgets et les justificatifs électoraux.

Ce sont donc des questions que l'on se pose et que nous allons poser ici, puisque les élections municipales et intercommunales de 2020 sont à préparer, certains pourraient avoir à y répondre.

Commençons la liste (nous y reviendrons régulièrement pour commenter):

Nous avons appris que la mairie avait équipé la ferme d'une chaufferie bois.

A part ce fait, comment ça marche? D'où vient le bois? Combien ça a couté (construction du bâtiment, de la chaufferie, ..) A-t-on le droit de poser la question?

On sait par les éblouissements que des lampadaires ont été équipés d'ampoules LED

C'est probablement économique en consommation, il y avait il y a peu un appel d'offre, Pourrait-on avoir accès au dossier d'ensemble? La question de caches jaunes pour conserver l'ambiance village s'est elle posée? Et toujours quel est le budget d'étude, d'installation, de coût prévisionnel de consommation? S'est-ton inquiété de la possibilité d'une extinction totale pour la préservation des oiseaux?

Nous avons découvert de nouveaux panneaux de signalisation.

On nous a écrit que c'était une norme sur le VEA! Tiens on est donc les premiers, mais pourquoi est-ce si triste et peu lisible? Et on aurait pu être consulté même si ça vient de l'interco., ça servait à quoi de ne pas passer en commune nouvelle? Mais en France on devrait aussi continuer à signaler les villes qui nous entourent, non?

concertation,participation,démocratie    concertation,participation,démocratie concertation,participation,démocratie

Et cette brusque passion, pour la poésie, notre présence classée "Fleurie, de caractère, sportive, etc..."

On croirait à l'entrée du village un concours du plus d'affichage de tout ce qu'un petit village (de moins de 3500 habitants pour quelques semaines encore) peut décrocher. Ça me rappelle les défilés d'anciens combattants avec toutes leurs médailles, mais quels habitants ont souhaité cela? combien ces démarches promotionnelles ont-elles coûté et que cela rapporte t-il? Cela nous fait il plus de transports, moins de taxes locales? A qui donc profite cette visibilité sinon aux élus pour un peu d'orgueil quand ils se rencontrent aux cérémonies des vœux?

Un nouveau panneau d'entrée d'agglomération a rejoint le panneau d'entrée de village.

L'appartenance territorial sert à qui? Et à cette occasion quel citoyen s'est exprimé sur le nouveau logo, quelle inspiration pour VEA, on pourrait nous expliquer le pourquoi et le coût (comme toujours) de ces changements d'image.

Alors cette télésurveillance, où en est-on?

Jamais eu lieu, la réunion d'explication et de motivation. Les habitants qu'en pensent-ils, a-t-on étudié la centralisation et le partage, voire la sous-traitance? Les coûts, en centralisation, en installation, en maintenance, en personnel, en formation et que nous donnent les résultats réels pour des villes de notre taille. Une confrontation avec des statistiques a-t-elle été présentée aux élus, aux habitants. Leur a-t-on expliqué les limites et la fiabilité quand on voit les coupures fréquentes des radars d'avertissement de vitesse.

concertation,participation,démocratie

 Ajout du 9/2/2019 suite à sms Vu le reportage sur site de VEA sur la brigade équestre. Bien entendu très sympathique mais ne serait-ce pas un sujet à débattre avec les habitants? Les élus sont-ils libres de décider de toutes les choses sympathiques qu'on leur présente?

Fonction de maintien de l'ordre par brigade équestre.

Autant on comprend l'ancienneté dans le parc de la Brosse et Gondoire, zone humide et paysagère du secteur 3, on peut se poser la question de la réalité de leurs missions sur le Val d'Europe. Sinon n'est-ce qu'un moyen détourné de financer le centre équestre de Conches? Mais comme cela nous est présenté, et que le sujet est mis à l'ordre du jour du Conseil Communautaire du 13 février, il y a fort à parier que les jeux sont faits, et que nous passerons à la caisse. Coupvray a connu l'achat de VTT pour l'équipement des policiers municipaux, mais nous avons toujours vu que les patrouilles en Dacia, verrons nous un jour la queue d'un cheval? Peut-être alors sur les sentes équestres dans les bois de la côte St Jacques qui permettront d'interceptés les usagers de quads ou les chasseurs si proches des habitats.

Ajout 1/2/19 Le reportage de Public Sénat en parle.

à suivre (les commentaires sont bien venus) les suggestions sont ajoutées au fur et à mesure ci-dessus..

Lien permanent Catégories : Journalisme ComPol 4 commentaires

Commentaires

  • Puisque vous parlez de demander son avis à la population, regardez cet appel à projet artistique apparu sur le site de la mairie de Coupvray. Qui donc l'a décidé? Une association artistique comme Renaissance et Culture a t-elle donné son avis? Cela correspond-il à un besoin, est-ce une priorité ou encore un plaisir pour le directeur des services techniques qui s'ennuie? Dans quel conseil cela a-t-il été discuté , présenté? Vite un RIC et faisons des économies car les lendemains du grand débat risquent de nous toucher. Vous vous amuserez sans doute aussi à voir l'illustration du projet par de beaux massifs de buis qu'aucun traitement sérieux n'a été capable de préserver.

  • Bjr

    Le buis une fois touché par la maladie est en général , pas récupérable, il est arraché et brûlé et cela pour toutes les souches atteintes par la maladie et, depuis les interdictions de certains produits phytosanitaire....!

  • Les buis du parc du château, ont résisté depuis plus d'une centaine d'années. Avec le personnel technique qui s'occupait de tant de plantations dans le parc (pas seulement des plants de tomates ou salades à se partager entre amis) une surveillance des buis aurait été possible, un ou deux traitements immédiats auraient pu les stopper. Il ne s'agit pas de maladie mais d'un papillon. Partant du parc du château il a envahit tous les jardins de Coupvray. Si de gros espaces ne sont pas traités (et il y a exception en pesticides justement pour la pyrale du buis) ce sont toutes sortes d'espèces qui disparaitront. Après 2 ou 3 ans c'est irrécupérable effectivement.

  • Merci de vos précisions, c'est exact. On a le même problème avec les maladies ou attaques des haies de Thuyas. On traite vite et une petite chance d’arrêter ou il ne reste qu'à mettre des espèces résistantes. Mais le sujet c'est surtout la dépense de réfection du parc puisque l'entretien est défectueux. Et cette surprise d' appel à projet pour un créateur de sculpture découvert en page d'accueil du site municipal avec la photo d'un parc qui est déjà détruit. (photo souvenir).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel