Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le refus du Débat

C'est dans la journée que s'ouvre le débat auquel sont conviés les Français par le président Emmanuel Macron.

Le président en s'adressant par une lettre "personnelle", c'est chaque Français qui doit se sentir impliqué, visiblement cette lettre se veut "sincère", chacun est invité à s'exprimer librement, selon ses moyens et ses capacités.

Les premières réactions de divers groupes diffusées par les médias ce matin sont caractéristiques de leur niveau de respect démocratique.

Nous en retiendrons deux "extrêmes": Les marcheurs, LREM, et les "influenceurs" sont favorables à la participation comme les verts (Yannick Jadot) en s'organisant, peut-être en mobilisant leurs sympathisants voire en formulant des modèles de phrases, c'est un premier risque de détournement. Et les propositions qui seraient déposées ne pourraient qu'appuyer des axes déjà engagés par l'actuelle majorité, et donc serviraient d'alibi, voire d'aggravation dans le cas de dogme écologique.

 Mais les plus protestataires, ceux qui manifestent bruyamment: ceux qui s'appellent des Gilets Jaunes, ceux qui les soutiennent ou les encouragent: Front de Gauche, communistes, Insoumis et toutes les droites extrêmes, se sont orienté sur le refus. On ne débat pas on casse. Au point de ne pas lire la lettre, même pour l'Humanité ne pas diffuser la lettre auprès de son lectorat, annoncer pour les leaders qu'il n'y a rien dans ces 4 pages. On comprend ici la méthode, la bulle que nous dénonçions dans le phénomène de groupe d'amitiés des réseaux sociaux, existe depuis longtemps dans ces médias partisans qui ne forment pas mais déforment la pensée de leurs obligés.

Entre les deux, les partis qui ont alterné dans la gouvernance depuis le début de la cinquième République dont on célèbre aujourd'hui même le soixantième anniversaire, sont mitigés sur l'engagement de leurs militants dans le débat. Leurs seuls marqueurs droite-gauche sont idéologiques ISF contre sécurité. Simplement parce qu'un succès avec une participation conséquente, confirmerait leur perte d'influence et annoncerait une future disparition de la scène politique.

Ce pari de la majorité pour calmer si possible stopper l’insurrection, pour insuffler de l'optimisme en plus du pouvoir d'achat et aboutir à une reprise des changements dans un nouveau contrat de gouvernance. L'établissement dans la concertation du programme présidentiel qui n'a pas pu être complet pendant la campagne de 2017.

Vous comprendrez qu'ici, sans prendre forcément position nous nous efforcerons à faciliter toutes les expressions.

La lettre est téléchargeable et imprimable.

L'accès au site est simplifié.

Et dès information sur des lieu de réunion, sur des organisation d'échanges nous vous en informerons en ajoutant les liens sur la page Planning.

 

Ajout 11h lu l'info que la lettre serait peut-être finalement réellement adressée aux ... Électeurs? Contribuables? depuis quelle liste? Est-ce en constatant le boycott de certains médias, et les difficultés de consultation sur les tablettes et mobiles, ou de réception internet dans les territoires mal desservis?

Ajout sur la commission du Grand Débat et l'élimination de Jouanno. Son intervention du 25 janvier.

Ajout du 25 janvier Article du Figaro : expression de Pascal Perrineau ("Garant" désigné par le président du Sénat) sur son rôle, et ce dont il se méfie dans les interventions des politiques.

Ajout du 26 janvier: reportage d'un maire "Insoumis" du Tarn sur la réunion de Souillac.

Ajout du 3 février     Ce tweet   reçu ce jour:

Lien permanent Catégories : Politique Nationale 8 commentaires

Commentaires

  • Première mission réussie pour nos articles sur ce blog: la mairie de Coupvray présente la lettre. Elle ouvre aussi un cahier d'enregistrement des doléances, bon, le président a précisé qu'il souhaitait plutôt l'appeler "cahiers de droits et de devoirs". Les élus du Val d'Europe iront-ils jusqu'à l'organisation d'une réunion publique ou faut-il que nous l'organisions? Car c'est bien d'abord localement que les citoyens doivent être écoutés.

  • La Lrm, La République en Marathon,
    Les Maires sont des personnes formidables Le Président est un homme stupéfiant
    Les Maires, souvent simples, pas toujours à l'aise face au chef de l'Etat, micro en main,expliquent les difficultés de leurs communes, leurs isolements ruraux, parfois avec humour, souvent avec gravité.
    Le Président détendu,répond, point par point
    Une première série de réponses un peu technocratique, la seconde un peu plus concrète, il en faut pour tout le monde.
    Il faut l'admettre, c'est un orateur hors pair, qui donne le sentiment de connaitre tous les sujets sur le bout des doigts
    Qu'en ressortira t'il vraiment?
    Les Maires sont les pilliers du Grand Débat National, il fallait gagner la confiance pour assurer la structure de base.
    Inévitablement, la petite phrase assassine...
    Hors caméra, (mais micro ouvert), il dit: les pauvres, y'en a des biens, y'en a qui déconnent !!
    (il n'y a pas que chez les pauvres)
    Nouvelle erreur ou stratégie?
    Paradoxes, d'un Président qui, sur tous les sujets laisse la porte ouverte,... pas de tabous, pas de totems, et confirme qu'il ne changera pas.
    Il y a de quoi s'y perdre, se noyer dans cet océan de paroles.
    Et bien sur, dehors, quelques gilets jaunes dans ce village, face aux forces de l'ordre.

  • En fait le monde n'a pas le même point de vue que vous, et le job de marketing des agglos existe pour "vendre la ville" , attirer les zones d'activité, attirer de la population nouvelle pour se développer et recevoir des taxes, et des subventions, devenir important seul moyen de s'élever dans la strate politique, passer de maire à vice-président, ou sénateur, en espérant plaire et devenir ministre. Flatter ses habitants comme vu sur cette propagande (pour que les habitants sans le savoir financent des formations). On est loin de demander leur avis. http://www.cap-com.org/evenement/rencontres-nationales-du-marketing-territorial-0

  • Bonjour tout d'abord, c'est loin d'être mon point de vu, mais un billet d'humeur, qui ne fait que refléter la longue A/M de question et de(réponse) du Président actuel, pour rassurer les troupes, que sont les Maires dans leur ensemble.!

  • Il me semble que le commentaire de "territorial" s'appliquait à l'article, non à votre reportage dont on vous remercie. Le "kit" contient des explications et un questionnaire avec de large espaces pour y répondre. Ce qui rend incommode l'utilisation des "cahiers de doléances" qui sont maintenant trop tardifs. On observera si malgré l'affiliation majoritaire des élus du Val d'Europe à l'AMF une consultation des habitants finit par s'organiser sur notre territoire.

  • En consultant dès ce premier jour le site du Débat, on y trouve déjà l'inscription de plusieurs dizaines de conférences, plus ou moins suivies de débats publics. Rien en Seine-et-Marne. Une carte "openstreetmap" permet de les situer.

  • A savoir, la mairie d'Esbly va mettre une salle à disposition pour organiser le débat suite à la très longue missive de Macron... (date et lieu seront fixés selon les demandes)

  • Merci pour la veille et le partage.

Les commentaires sont fermés.