Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Grand Débat sur le secteur

Les débats s'organisent, y participerons-nous?

Nous y sommes invités par la charte charte.pdf

 

Nous avons recherché les lieux de réunions en Seine et Marne, dans le kit d'organisation mis à disposition on nous propose un dossier centré sur Serris pour le Val d'Europe serris__mon_territoire_en_cartes_high.pdf  et Esbly pour le canton de Crécy esbly__mon_territoire_en_cartes_high.pdf.

Le dossier de travail sur Val d'Europe replace le secteur dans l'ile de France, donne quelques chiffres et permet d'assoir la réflexion sur des cas pratiques, mais la non actualisation, dans notre secteur où tout est en bouleversement constant nécessiterait une intervention des experts de VEA. Les chiffres sont reportés sur les moyennes régionales qui pour l'ile de France sont bien trop vastes. Près de nous Montévrain et le secteur 3 sont aussi à observer, surtout si nous devions intégrer la même intercommunalité. bussy-saint-georges__mon_territoire_en_cartes_high.pdf

Nous remarquerons que le kit incite les réunions à se focaliser sur les 4 thèmes qui avaient été annoncés avant la réception de "la Lettre présidentielle", qui pose plutôt 35 questions, le lien sur la lettre de la mairie de Coupvray repris ici donne un affichage plus agréable en 5 pages à l'impression. Lettre-du-Président-de-la-République-aux-Français.pdf

Les 4 thèmes:

Transition écologique.pdf

Fiscalité et dépenses publiques.pdf

Démocratie et Citoyenneté.pdf

L'organisation de l'Etat et des services publics.pdf

 

 Les questions sont réparties, les réunions lancées par le Président auprès des maires dans les régions, les premières réunions rapportées par les médias, montrent qu'une réunion devrait avoir un thème, il restera les sujets hors thèmes, hors grille de documenttion et de questionnaire, c'est probablement là que les pages de Doléances, blanches seront utiles. Les fiches complétées par les citoyens et regroupées par les animateurs, doivent être collationnées par le comité des sages qui sera complété d'ici lundi. Et un accès direct devrait aussi permettre de répondre "en ligne".

Nous avons jusqu'au 15 mars pour nous exprimer.

Il est bien dommage que cet exercice de réflexion sur notre situation, nos envies et notre avenir, se fasse à chaud, sous la pression des manifestants gilets jaunes, et à la veille des élections européennes et l'année prochaine municipales. Dans une période incroyable de doute et d'instabilité au niveau mondial, mais c'est probablement aussi cette concentration de tensions qui explique la crise que nous connaissons et dont l'analyse devrait être la première étape. En 1968 c'est une pression mondiale avec les luttes initiées par la Chine (Mao et le petit livre rouge) contre la guerre des Américains au Vietnam qui avait catalysé les tensions. Cinquante ans après, où nous ne sortons pas de 10 ans de crises, est-ce encore la montée de la Chine, la lutte contre l'islamisme, un libéralisme exacerbé ou des poussées nationalistes de dictateurs potentiels auxquels les démocraties doivent se confronter?

Ajout à 14h30 Lien sur la page du cabinet d'avocat Eric Landot sur les obligations des maires à organiser les débats, ou tout le moins à les faciliter. Cet article est aussi une synthèse des conseils.(sur twitter @Ericlandot)

En déroulant les fiches, nous constatons aussi que le questionnaire dirige la réflexion parfois en bridant l'expression par trop de simplification, on y reviendra par une analyse dans un prochain article.

Ajout du 19/01/2019 Info sur la nomination de 5 "garants" article 20 minutes.

Ajout du 20 janvier Sur Europe1 la question du site d'enregistrement direct.  Toutefois, mon avis est de ne pas se précipiter puisque, enrichissement par les échanges et nouvelles idées devraient être élaborées en réunions, donc des compléments d'informations pourraient élargir les sujets.

Ajout du 23 janvier: constaté une grande participation (10 317 participants, 11 148 contributions) "directe" sur le portail ouvert depuis hier 22 janvier. Mais des informations issues de débats locaux pourraient enrichir les propositions.

Ajout du 25 Janvier. La déclaration de Chantal Jouanno reprise par Reuters , confirme mon impression de dérive qu'a pris le grand Débat: Effectivement encadré par le questionnaire, il est très difficile de s'exprimer librement. D'ailleurs les raisons de l'explosion: choix nationaux par rapport aux contraintes économiques et européennes, concentration des charges sur le libre usage des véhicules, ... sont très édulcorés dans les possibilité de remontée dans le GDN.

Ajout du 9 février: La site de la Mairie de Coupvray précise Débat et Doléances jusqu'à fin mars. Du projet des 3 mois de débat annoncé par le président Macron en décembre, il fut réduit à 2 mois du 15 janvier au 15 mars, il est prévu un rendu dans le mois qui suit donc d'ici mi avril, où doit commencer la campagne des élections européennes. Il serait bien tard d'adresser des "doléances" à fin mars. Mais s'est ajoutée dans la quinzaine qui suit le 15 mars l'idée de réunion dans chaque région d'une "Conférence Citoyenne" avec 100 participants tirés au sort sur les listes téléphoniques.  Enregistrer ses avis et propositions directement sur le site du Grand Débat début mars est raisonnable. Mais si vous souhaitez laisser une trace pour l'histoire l'écriture manuscrite de vos doléances fera l'objet d'un archivage à l'aide des techniques de la BNF! Des journaux se sont invités dans la réflexion, les consulter donne aussi matière à propositions ici Le Figaro Hebdo dans des numéros spéciaux. Pour ceux qui n'ont pas l'habitude il est possible de passer dans les médiathèques, même de consulter en ligne en étant adhérant.

Lien permanent Catégories : Politique Locale 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.