Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bulles

 07h20 17 nov. 2016

Sommes nous coincés?

Sous quelle influence sommes-nous "contraints"?

Notre information par des médias, la télévision, les articles de journaux, les réseaux sociaux, forme nos émotions et par là oriente notre critique et nos choix. Ceci bien entendu dans le contexte de notre cadre de vie familial et amical, de notre éducation et de notre formation.

Plus l'information, son accès, sera large et facilité, plus nous pourrons comparer et ouvrir nos possibilités d'orientation. Se refermer sur un groupe d'amis, c'est s'enfermer dans une "bulle", c'est ce que tentent les automates des réseaux sociaux par les algorithmes. S'informer sur ces pratiques, les expliquer et apprendre à les contre-carrer c'est avoir la volonté de garder sa liberté.

Le tout numérique en complément de l'écran vidéo, est trompeur, j'essaie d'en faire le tour.

La presse papier: j'en tire quelques traits de la lecture du livre de Claude Llabres sur la Dépêche du Midi, aux mains des Baylet et maintenant de Tapie. On y comprend le lien entre les intérêts politiques et financiers, on comprend le rôle volontaire d'une autocensure et d'une obéissance à la censure, la désinformation par la fausse nouvelle ou l'absence de nouvelle, surtout le poids du monopole et de la pensée unique. Ici une sorte de bulle forcée.

La radio publique: le numéro de novembre de Causeur  centré sur France-inter (comme Juppé je garde mes références), donne le frisson, un extrait ici, après un avis précédent de Bilger sous un autre président. La reprise de diverses télévisions par les "industriels" et les conflits récents ont quel but? Les journalistes, les rédactions afficheront ils leurs "tendances" donc l'orientation de leurs articles?

Le dernier mémo de Bilger sur les émissions politiques à la télévision, ne relève il pas cet enfermement de spécialistes, même s'il ne l'assimile pas à une bulle? 

Ici cette réflexion de blog sur les algorithmes de Google ou Facebook caractérise le problème des réseaux sociaux.

Les sondages prennent une part non négligeable, que leur présentation soit directe ou à travers leur décryptage par les journalistes.

Qu'elle est l'importance de notre bulle, quels en sont les contours, la nature et l'origine, la question mérite de se poser.

 

Ajout de fin mars 2017: une démonstration du "nudge".

Ajout 17/04/17:  Une façon de mieux paraître sur les réseaux sociaux: les faux comptes, faux amis. Utilisés en marketing commercial mais aussi politique.

Lien permanent Catégories : Blog, Politique 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.