Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Impardonnable défaite

     19h45 28 janv. 2014

    Il peut paraître surprenant de s'intéresser à notre époque à la situation vécue par nos parents en 1940. Le temps passe, il permet le recul et surtout les recoupements des témoignages et documents sortis et enfin analysés par les historiens 70 ans après les faits. L'avalanche de nouvelles sur la guerre de 14 fait un peu oublier que certains considèrent que 1940 n'était que la suite d'une même confrontation, que les conditions de la paix de 1918 n'ont pas permis un équilibre en Europe. La naissance d'un ennemi nouveau introduit avec les soviets en Russie. Les faiblesses des démocraties et de leurs représentants avec les luttes partisanes permanentes, les souvenirs des atrocités de la Grande Guerre, toutes raisons afin d'être timoré, la sortie de la crise de la guerre enchaînée avec la crise économique mondiale (1929) les espérances de vie meilleure avec moins de travail, le partage des richesses, des loisirs pour tous. Il était tentant de lire une synthèse d'historien sur cette période, et cette thèse de guerre permanente, de déchéance et de lassitude méritait bien une attention. Je ne le regrette pas. Une présentation avait été faite sur la chaîne Histoire, historiquement-show disponible en ligne. Ce livre de 2010 rejoint ma liste. (Il n'est pas dans les médiathèques du Val d'Europe.)

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Locale 0 commentaire
  • Dialogue démocratique ?

    11h05 05 janv. 2014

    L'étude de la participation et des résultats aux élections municipales précédentes (celles de 2008) témoigne de la nature et de l'étendue du dialogue démocratique que l'on offre aux citoyens.

    Ceci dans le périmètre restreint de notre intercommunalité du SAN du Val d'Europe, constitué de petites communes étant passées en peu d'années du statut de villes de moins de 3500 habitants qui ne connaissaient que le scrutin sur listes ouvertes, au scrutin dit proportionnel mixé de majoritaire sur listes fermées.

    La liste ouverte: toute personne peut constituer une liste même non complète, les électeurs peuvent rayer des noms, et réunir des listes pourvu que le nombre de sièges à pourvoir soit respecté.

    La liste fermée, une liste complète doit offrir des candidats pour tous les sièges, seuls les premiers sont retenus en fonction de l'ordre d'arrivée des listes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Locale 0 commentaire