Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le débat façon "COMPOL"

Si ComPol" signifie Communication Politique, cela ne s'apparente toutefois ni à l'échange, ni à la transparence mais surtout à la réclame. Choisir la méthode "Live"  soit vidéo directe de FaceBook (ou sa déclinaison WhatsApp) c'est l'image (Visio) en sens unique  d'où le terme de "Conférence" de l'émetteur au spectateur l'Internaute.    Tout au plus (et selon le paramétrage décidé par l'organisateur) des observations pourront être adressées  par message, ceux-ci affichés ou non, puis choisis ou non par le ou les conférenciers, selon des règles qu'ils auront fixées et même à condition qu'ils les respecte.

 

La présentation du "Live" de Facebook est entre autres sur le site/"Blog Du  Modérateur   lors de sa sortie en 2016

Un exemple  déjà utilisé par des sites contrôlés ou connus des services de Val d'Europe Agglo ou des communes qui le composent, c'est la diffusion "en direct" du Conseil Municipal de Serris dont le Maire Philippe Descrouet est aussi le Président de VEA.  Règlage de caméra fixe, règlage du son, la prise est figée, proche de ce qu'un spectateur assis dans la salle (et qui ne tournerait pas la tête) percevrait. Ce n'est en rien un débat, mais l'assistance au Conseil est ainsi prévue, sans interventions de la salle prévues. Des expériences ont été faites par le passé , déjà à Serris, aussi à Bussy-Saint-Georges, à Montevrain, ... elles semblent avoir été abandonnées peut-être avec des moyens viso plus lourds et certainement trop couteux pour les justifier.

Enfin on ne peut repousser cet effort de diffusion puisqu'il est rare de trouver plus d'une demi-douzaine de spectateurs, souvent des assidus qui sont habitués à écouter la litanie des lectures et des votes, juste parfois à l'affut d'une boutade ou d'un bon mot du maire, d'un éclat de rire pour un lapsus entre conseillers bons enfants, beaucoup plus rarement et même exceptionnellement une joute autour d'une dépense de quelques euros supplémentaires pour une babiole, façon de montrer que la politique peut vite échauffer les sangs.  Le spectacle sera davantage partagé ce n'est pas un mal, on verra au bout d'un mandat si cela change l'attrait à la discipline de groupe et l'addiction des électeurs à la participation au scrutin, deux choses qui sont nécessaire pour la survie de la Démocratie avec au moins deux listes en lisse.

 

D'autres exemples de Visio-conférence de enrichies se trouvent sur les sites Facebook de formation. Il est vrai que le "Live" est un peu l'outil du pauvre dans ce domaine, car des outils plus professionnels sont utilisés avec des fonction de tableau blanc, d'interaction pour présenter des documents, transmettre les questions vocales plus faciles à exprimer et moins sujettes aux moqueries sur d'éventuelles fautes d'écriture dans les messages. Mais l'outil n'est plus gratuit, ou le coût est plus élevé si les internautes sont invités. Donc l'exemple du cours de droit des entreprises du professeur Bruno Dondero pionnier dans ce domaine du téléenseignement, sont un gros succès, même si désormais améliorées sur YouTube après reprise de leur enregistrement lors du live. En remarquant que la formation se fait avec des élèves dans la salle et en reprenant les interventions en dynamisant l'échange.

 

Nous concluons donc qu’établir un Live n'est pas comparable à une présentation en salle, avec un "vécu" de la présence du public (pas un faux public constitué des partisans des présentateurs comme les retraités invités aux émissions jeux TV), avec la possibilité de "voir" ce public en tournant la tête, de "voir les têtes aussi" (on en a une idée en regardant des intervenants distants dans des reportages télé).

Et comme des règles doivent être établies il convient de les préciser dès l'annonce de ce type de présentation. Dans ces règles il faut établir clairement qui sont les intervenants sur le plateau, qui modère les temps de parole, si les messages sont autorisés et affiché, comment est fait le choix de leur sélection. Finalement quel usage sera fait de la séquence enregistré et des données personnelles des auditeurs intervenants par messages ou simples spectateurs (avec présentation ou non). Si une demande d'abonnement est prévue avec acceptation et donc enregistrement, les présences sont elles mentionnées, aux autres spectateurs, aux personnes du plateau, une statistique finale est-elle établie et diffusée?

Ce mode de fonctionnement connu assez tôt permettrait aux citoyens une préparation plus efficace pour participer. Nous ferons une statistique sur l'audience de ce type de visio-spectacle politique et son audience.

Lien permanent Catégories : Journalisme ComPol, Politique Locale 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel