Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Où sont les masques

Ce 1er avril nous empoisonne, Vrai ou fausse nouvelle?

 

Ne croyons pas Twitter, défions nous de Facebook, et regardons avec prudence la télévision.

 

Lire un quotidien? non sur papier puisque franchement justifier par un déplacement indispensable l'achat de sa feuille de choux, ça ne vaut pas la peine de tenter la confrontation avec un agent pathogène non masqué. Le lire en numérisé sur PC ou tablette, voire se crever les yeux sur son smartphone suffira, pour comprendre que ça tourne à peu de chose, vraiment peu même, puisque la chose est invisible.

 

 

 

Mais dans tous les cas, éviter la fausse nouvelle ou pire la "Fake News", nous nous y habituions , mais le défi un 1er avril, détacher le faux vrai du vrai faux, juste pour rire, il est nécessaire d'attendre le "jour d'après" comme il convient depuis les paroles présidentielles de désigner les lendemains en espérant qu'ils chanteront.

 

Donc que croire du détournement par les riches américains, d'une livraison de masques tant attendus en PACA, quand c'est sur la chaine RT (celle théoriquement généreusement diffusée par les Russes pour nous désinformer) qu'un président de Région comme Renaud Muselier dont on ne peut mettre la parole en doute, en fait l'annonce. Que l'information est largement rapportée précisément ce 1er avril par un quotidien aussi fiable que La Provence contrôlé de main de maître par Bernard Tapie et que ce matin toutes les télés débattent de la vraisemblance de cette info (en la propageant largement) mais en attente que des désinfecteurs comme l'équipede Libération nous éclairent finalement. Suspens effrayant en cette période de vaches maigres.

 

Nous saurons aussi (peut-être) si la France s'est saisi au passage de ceux destinés à l'un de nos autres bons partenaires européens comme l'Espagne ou l'Italie.

La télévision aussi, dans ses reportages, à ses bons moments pour provoquer l’excitation de nos neurones. En les rediffusant de France 3 à France 2, en les répétant en boucle sur Canal 27 ou comme témoignage dans C-dans l'Air, ils ne risquent pas de nous échapper, à croire qu'on voudrait nous bourrer le crâne. Donc nous avons parfaitement constaté que les agents d'EDF ou plus précisément d'Enedis s'activaient pour rebrancher les logements nécessaires au rapprochement des soignants de leur lieu d'exercice, bonne action, et qu'ils font face dans leur métier où ils sont isolés à des compteurs Linky dont ils se protègent avec de forts beaux masques qui manquent tant à leurs protégés, comme leurs collègues dans les salles où ils contrôlent de maints écrans projeteurs d'électrons virulents. On sait que le principe de précaution doit s'appliquer mais on constate de visu que tous les salariés ne sont pas syndiqués de façon égale.

 

Quel sérieux aussi de voir relayer sur internet des publications au Journal Officiel du 1er avril, une nouvelle série de Décrets des Ordonnances émises en circonstances exceptionnelles. Quelle maladresse pour engendrer de la confiance.

 

Pour finir nous apprenons qu'après une fermeture brutale des marchés ouverts (pas la bourse mais ceux de fruits et légumes), les démarches des maires pour l'obtention de dérogations préfectorales (ne pas oublier on est en France) ont permis entre-autre au marché couvert de Chelles de rouvrir. L’interview du maire de la ville par le journaliste se faisait sans masques. Contrairement aux explications sur une circulation encadrée comme chez Ikéa, on voyait des gens passer à contresens et croiser les clientes.  Mais il est vrai que nous sommes habitués à constater dans les reportages de guerre que les observateurs ne doivent pas intervenir dans la scène qu'ils filment.

 

Alors pour Pâques faudra t-il chercher des œufs ou des masques?

 

Après les élections il faudra aussi songer à déplacer la date de cette chasse.

 

Ajout du 3 avril: Une information bien rare sur le secteur Val d'Europe. Nous suivons sur les chaines d'info ce qui se passe à New-York, en Italie, à Mulhouse, à Paris depuis peu mais pourquoi aucune information sur les sites des communes, sur celui du VEA?  Sommes nous touchés, les voisins que nous croisons (même de loin) en faisant nos courses, est-il raisonnable de laisser circuler le personnel de la poste ou de la police sans protections? Livrer, signer un recommandé alors que des patients ne sont pas identifiés? Ce retard que nous reprochons à la Chine ou à nos dirigeants politiques nationaux, nous le reprocherons probablement à nos élus s'ils continuent leur censure quand viendra l'heure des bilans. Il faut lire cet article de la Marne-web pour comprendre les conséquences de l'ignorance de notre environnement, et l'insuffisance des tests. 

 

 

Lien permanent Catégories : Politique Locale 16 commentaires

Commentaires

  • Merci des compléments à votre article, c'est le seul moyen de savoir ce qui se passe autour de chez-nous. Même sur les espaces Facebook des communes il n'y a rien. Des élus vraiment en dessous de tout.

  • On aura des nouvelles de nos municipalités quand les festivités auront repris; là ils se vanteront d'être les meilleurs sur les petits journaux et sites. Quand on voit en page d'accueil qu'ils ont laissé "nos atouts",, sujets légers et ludiques, il y a de quoi s'interroger sur leur responsabilité et maturité. Pas moyen de trouver si des repas ou médicaments sont livrés. Le point sur le coronavirus n'est pas fait parmi les cupressiens alors qu'on sait par la bande que des cupressiens sont atteints et d'autres décédés. Honte à ces nouveaux élus, par seulement 29% des inscrits, ne l'oublions pas

  • Fidèle lecteur merci pour cette confirmation de votre inquiétude. C'est le constat que l'on fait aussi sur tous les sites de nos 10 communes, y compris sur le site commun de l'agglomération. Et ce ne sont pas les quelques nouvelles sur les pages Facebook qu'ils prônent tous en dépit du risque de traçage de nos données qu'ils nous font courir, qui sont tout aussi nuls. Toutes ces dépenses de "communication" sont en pure perte.

  • Coupvray une Catastrophe en Communication.

    Sur le corona virus! ça n'existe pas à Coupvray !
    Être confiné à Coupvray ça n'existe pas, Zone de l'Aulnoy,
    La Police n'existe pas à Coupvray, ou ont-ils des ordres?
    Mail envoyé en Mairie pour les prévenir d'effectuer de la prévention
    Zone de l'Aulnoy.... pas de réponse des services en question,
    c'est normal quant le message provient d'une personne qui défend ses droits à la tranquillité, dont on dit en Mairie par toute la bande, que c'est le chiant, je ne suis pas étonné! Beaucoup vont applaudir à 20h00 , le personnel soignant,mais ils sont pour certains en train de laver leurs voitures tranquillement à centre de lavage auto , sans être vraiment inquiétés ! Il est presque vrai, que le corona n'est
    presque pas à la laverie sur, les Pistolets,sur les aspirateurs, sur les monnayeurs divers et variés, les horaires non respectés (fermeture à 22h30). Donc aucune désinfection sur l'ensemble du matériel, et on vient nous dire qu'il faut prendre de grandes précautions avec ce virus. J'ai donc décidé de démontrer à certains leur grand courage pour laver leurs voitures, j'ai relevé les numéros minéralogique qui n'apparaitront que pour partie, ils se reconnaitront, mais ne pourront peut-être pas applaudir aussi sereinement.
    Renault grise --/333-ZL
    VW noir --/740-JP
    BM Bleu --/838-ZZ
    Renault grise --/788-TB
    Porche grise --ER-534---
    AUDI --/895-DL

  • Bientôt ce sera réglé, si pour sortir du déconfinement on nous oblige de présenter "l'autorisation numérique" version 2, (le lien est sur le QR code). Pour la prochaine loi numérique de déconfinement on se dirige sur l'application de Singapour en nous traçant. Base du volontariat ? C'est comme la vidéo surveillance: celui qui ne voudra pas ne pourra pas sortir, si vous ne voulez pas être vus il ne faudra plus aller là pù il y aura des caméras. Le "jour d'après" ce sera "en prison".

  • Ne rien dire, taire et dissimuler la vérité, c'est faire croire aux habitants qu'il n'y a pas de danger, que le coronavirus n'atteint pas le Val d'Europe ni Coupvray. et c'est donc encourager les habitants à ne pas se protéger.
    Comme d'habitude, la municipalité est plus prolixe quand il s'agit de faire de la pub pour les fêtes. En effet, rien sur le site de la commune, seulement un copier-coller de l'affiche du gouvernement. Alors que sur tous les médias, les autorités font un point sur l'évolution de la situation sanitaire, afin d'informer et surtout de faire prendre conscience au monde que le coronavirus est dangereux, depuis la Chine aux USA, en passant par tous les pays européens et les régions, curieusement sur Coupvray-Val d'Europe, rien n'apparaît. On se croirait vivre dans une bulle de Bisounours. Il serait pourtant très important de savoir le nombre de malades dans le GHEF (grand hôpital de l'Est Parisien comprenant, JOSSIGNY, MEAUX, COULOMMIERS) ; il doit bien y en avoir... Et puis Balcou, Président du VEA, devrait aussi donner le nombre de malades dans les EHPAD, Établissements de soins de suite, pourtant nombreux sur le Val d'Europe.
    La police municipale de Coupvray ne contrôle ni les véhicules, piétons, et autres déplacements et entrées des commerces. Nous en voyons bien quelque uns tous les jours chercher leur baguette à la boulangerie et des cupressiens rencontrer les amis sous prétexte de leur apporter des courses... Mais comme la municipalité n'a pas l'air de s'inquiéter, pourquoi les habitants en feraient-ils autrement ??....

  • Encore des témoignages! Vous avez raison, les élus sont abonnés absents (partis en résidence?) ou vidés de courage puisqu'ils n'ont pas eu à combattre dans ces élections? Pourtant comme ce sont les mêmes ils n'ont pas l'excuse de la découverte des services et des employés. Un bilan? combien d'employés empêchés? Et des infos par l'inscription à la news il n'y en a pas davantage.

  • Reste après les élections? et combien dans les communes?

    400 MASQUES FFP2 : VAL D'EUROPE AGGLOMÉRATION RÉPOND À L'APPEL DE L'ASSOCIATION UNA'DOM

    Thierry CERRI, 1er Vice-président de Val d'Europe agglomération s’est rendu jeudi 2 avril à Lagny-sur-Marne, au siège d’Una’Dom, pour remettre une dotation de 400 masques FFP2 à l’association de soins infirmiers et de soins à domicile.

    Cette association qui intervient sur 57 communes de Seine-et-Marne, dont six communes de Val d'Europe agglomération, rassemble des aides à domicile et aides-soignants qui assurent une présence indispensable auprès des quelques 500 personnes âgées ou handicapées sur lesquelles veille quotidiennement l’association. Pour visiter les personnes âgées en toute sécurité, le personnel utilise chaque jour des équipements de protection jetables qui viennent à manquer.

    C’est la raison pour laquelle Mme Sylvie HOUDANT, Présidente d’Una’Dom a lancé un appel au don, relayé par le journal la Marne.

    Appel entendu par Thierry CERRI et Val d'Europe agglomération : « Il nous restait un carton de FFP2 à Val d’Europe agglomération, déclare Thierry CERRI. J’ai appelé hier l’Hôpital de Jossigny pour savoir s’ils étaient intéressés par ces masques. Ils venaient de recevoir une livraison. Dès lors, quand j’ai lu l’appel de Mme HOUDANT, dans la Marne, je me suis tout naturellement tourné vers cette association que nous connaissons bien et qui assure un service remarquable et précieux auprès de nos aînés et de personnes en situation de handicap dans nos communes. » Une livraison « à domicile » qui a beaucoup touché Sylvie HOUDANT.

    D’autres masques avaient également été livrés la semaine dernière par Val d'Europe agglomération pour les bénévoles de l’association L'Oasis Du Val d'Europe qui assurent le fonctionnement de l’épicerie solidaire à Serris.

  • A enfin de la Com,

    Le texte n'a pas beaucoup changé de celui vu sur FB! Mais il ne faut pas vous arrêter là, il faut nous tenir informé beaucoup plus souvent surtout sur les décisions concernant les Cupressiens,, Alors question :combien d'hospitalisés de Coupvray, et combien de décès sur notre Commune?

  • Bonjour Il semble que ce ne soitt que la retranscription du texte placé sur le FaceBook de Val d'Europe. On y apprend que les communes (ou le VEA ici) avaient des stocks de masques (et de gel probablement) fournis pas la préfecture pour ces élections municipales. Alors que tout cela manquait pour les soignants. Un scandale en germe juste pour un acte des politiques.

  • On aura tout vu á Coupvray ! Alors que l'état réquisitionne les masques pour les hôpitaux, on voit sur Facebook Thierry Cerri Maire irresponsable poser devant un carton de masques qu'il avait gardés jusqu'à présent dans sa réserve. Il dit avoir téléphoner à l hôpital de Marne la Vallée qui les aurait refusés. C'est à se taper la tête contre les murs. Complètement fou ! Je doute fort que les hôpitaux du 77 et départ. D ile de France aient assez de masques au point de les refuser. Il faut alerter sans attendre le ministère de la santé sur ce qui se passe au Val d'Europe. De plus les donner à Unadom est contestable. Si les hôpitaux du 77 ont trop de masques Thierry Cerri aurait dû les partager entre les divers prestataires d'aide à domicile qui desservent le val d Europe plutôt que de favoriser une société et pas forcément la meilleure.

  • Même si c'est la saturation à Jossigny, il n'y a personne du Val d'Europe signalé sur les informations locales. Faut-il le croire?

    extraits d'info: Mag-journal 3/4

    Jossigny ► La morgue saturée, les corps sont conservés dans des camions frigorifiques

    extraits d'info: Mag-journal 28/3

    Les pompiers indiquent : "Quand une personne est contaminée, on est certain qu'elle en a contaminé dix autour d'elle."

  • C'est effectivement le copié /coller, de VEA, se faisant de la pub, j'ai une autre question concernant VEA, les 600000, €
    perdu du RockandFlop, comment vont-ils les retrouver ?, ou en sommes nous ? , sa nous concerne.
    Se sont les impôts des Français,
    Non.

  • Euh ... la dessus, ils vont probablement trouver assez de masques ... et pas assez de sous pour payer les avocats. De toute façon en face ce sont des insolvables, donc rien à en tirer, normal de les avoir choisi, tant que la vache avait du lait.

  • Thierry Cerri aurait aussi pu donner ses masques FFP2 (réservés en priorité au personnel soignant des hôpitaux, et très recherchés par ceux-ci) à des auxilliaires de vie valeuropéennes, plutôt comme dit un internaute, que de choisir arbitrairement une société privée.
    Plusieurs dames HABITANTES de Chessy, Coupvray, Esbly, Montry, St Germain, sont auxiliaires de vie ou aide-ménagères chez diverses sociétés et Thierri Cerri aurait pu vouloir les équiper ??... NON, il a préféré tout fourguer à une société plutôt qu'à ses dévouées administrées ou mieux encore aux hôpitaux et infirmiers à domicile de la région Ile de France, selon la loi en vigueur. C'est un acte contre-citoyen qu'il a fait là et c'est dans la lignée de ses pratiques ainsi que de quelqu'uns de ses accolites. En plus d'une infraction à la loi.

  • Il est bien précisé que ce sont des stocks de masques disponibles à la CA Val d'Europe et TC agit en tant que vice président! Par ailleurs vérification faite il ne s'agit pas d'une entreprise privée, mais d'une association loi 1901 SES spécialisée dans l'Aide à domicile (8810A) et particulièrement militante, son siège à Lagny, une agence à Chelles, il serait difficile de ne pas privilégier telle ou telle structure qui dépendent de liens établis librement, tous les tarifs étant encadrés. Seuls les membres des CCAS des communes sont en mesure d'en connaitre l'activité sur le secteur. Il est probable que les communes de Coupvray, Esbly, Montry et Saint-Germain plus historiquement rattachées à Meaux le sont moins que sur Lagny ou Chelles mais les nouveaux élus ignorent ces choses.

Les commentaires sont fermés.