Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lecture d'été à Coupvray

Puisque passer l'été 2019 à Coupvray n'est pas un long fleuve tranquille, comment s'occuper?

Car il faut bien l'avouer, les déplacements sont rendus très difficiles avec les chantiers qui pullulent, devenir les élus champions du bétonnage en Ile de France, voire devenir une sorte de référence comme maire constructeur nécessite quelques sacrifices pour les populations. (Puisque le conseil VEA du 11 juillet a désigné Coupvray en charge du volet urbanisme dans un Plan Climat Air-Energie Territorial dont on devrait prochainement recevoir des invitations à des réunions en "world café"! …).

Les news de juillet, les infos laissées sur le site communal et les panneaux d'accueil du village préviennent: il y a des déviations, des routes coupées, des rues ouvertes, coupure du CD934, déplacement du rond point, tranchées pour canalisations et même des débroussaillages intensifs; alors autant rester chez soi. Pour éviter les grosses chaleurs, le bruit des engins et maintenant les gros orages, surtout la puanteur du compost comme au Week-end du 15 Aout, comme on dit sur la place de la mairie "ça cocotte". 

Alors comme occupation on relit, par exemple le compte rendu du conseil municipal de Coupvray du 1 er juillet, ça occupe vraiment, par exemple le point 6 ayant comme titre Adhésion au GIP IP77

 

 

Voilà bien un titre simple, les élus décident de faire adhérer la commune à un truc qui s'appelle IP77. Ca attire forcément l'intérêt, en général quand j'adhère à quelque chose on me demande de payer, alors je voulais savoir pour quoi. La lecture de la motivation ne dit pas vraiment à quoi sert le GIP car Groupement d'Intérêt Public mis en place par le département de Seine et Marne! On apprend que l'adhésion est gratuite, ouf ça ne coûte rien et comme explication c'est que c'est une sorte de boite aux lettres qui permet aux communes et collectivités territoriales du département de contacter les différents organismes techniques pour des conseils … Un élu n'a pas davantage percuté que moi, il s'est abstenu, les autres avaient dus lire le compte-rendu du Congrès des maires du département du 28 novembre 2018 pour en comprendre l'utilité. Les explications ne sont pas destinées aux habitants. C'est dans ces moments où l'on songe aux fameux propos à RTL de Martine Aubry ayant écouté les réponses de François Hollande lors des débats de la primaire socialiste de 2011, elle rapporte la phrase de sa grand-mère "Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup". Ces lectures d'été sont ainsi enrichissantes, car on cherche le loup, c'est une sorte de Cluedo: qu'est-ce qu'un CIP? qui en parle? IP77 ça veut dire quoi? en quels domaines "d'ingénierie" ils interviennent dans les projets des territoires, pourquoi faire référence au recul de l'engagement de l'Etat?

Avec les recherches sur le site du département on ne trouve pas grand-chose sur le GIP, IP77 rien, plus généralement sur internet on finit par trouver via une page de l'association des maires UM77 que le IP77 d'avant modification envisagée servait à gérer les aires de stationnement des gens du voyage.

Est-ce cela finalement ce qui ne devait pas figurer clairement? En croisant les recherches sur le site départemental on trouve quand même une "agence d'appui aux territoires" réunissant 66 élus "regroupant l'offre d'ingénierie départementale" constituée des organismes associés et financés par le département.

Tiens, quel organisme devrait contacter la mairie pour savoir comment obliger l'entreprise de compostage de broyer et composter dans des locaux fermés et ne plus envoyer, poussières et odeurs sur le village, l'ingénierie en environnement, tourisme, santé publique, économie et déplacements devrait avoir de quoi occuper ses 66 membres qui préparent ardemment les élections municipales de mars 2020.

Ajout du 22 Aout, Nous n'attendrons pas les invitations, dans les actualités du site Val d'Europe figure le planning des "réunions" d'élaboration du "Plan Climat du VE" entre le 20 septembre et le 7 octobre. Presque en même temps que l'enquête de la nouvelle révision du PLUI pourtant pas encore dans les "Actualités", ne devrait-on pas attendre les "idées" de la sorte de brainstorming en mode "Speed dating" du Plan Climat, pour songer à réviser un Plan local d'urbanisme intercommunal?

Ajout du 30 Aout,   Information du PLUI sur le site du VEA, il faudra probablement attendre le 16 septembre pour accéder aux documents. 

Ajout Vendredi 13 Septembre les 254K zipé des pièces du dossier d'enquête PLUI sont en ligne. 

Lien permanent Catégories : Politique Locale, Urbanisme 8 commentaires

Commentaires

  • Si si on peut s'occuper à Coupvray pendant le mois d'Aout. Par exemple les samedis le restaurateur local assure une animation musicale dans le parc de l'harmonie appelée "Guinguette" bien que non au bord de l'eau. Une petite promenade à pied et un spectacle, on peut bien entendu aussi y déguster des repas , la mairie ne nous donne pas les tarifs des menus, ni le coût de l'utilisation de l'espace public , ni qui règle la facture des artistes qui s'y produisent, on ne peut penser à tout quand on fait de la communication municipale.

  • Merci pour votre tour plaisant. Si vous avez un retour sur la satisfaction des vacanciers autour du kiosque à musique, n'hésitez pas à nous les fournir.

  • Lors de la première édition de la guinguette sèche

  • Dites-nous en plus … merci, est-ce l'utilisation (exceptionnelle) du kiosque qui a été signalé comme dérangeant les chauves-souris qui s'étaient réfugiées là depuis les travaux sur les communs du Château? Ou bien d'autres démolitions sensibles?

  • Pardon, mon message a été tronqué. Donc á la première édition, succès, à priori, de la guinguette sèche, car une centaine de personnes s'étaient déplacées, qui ont vite déchanté. Longueur du service : les cocottes n'arrivaient pas à suivre. Inorganisée, l'équipe se cherchait et cherchait un chef coq ! Trois serveurs faisaient la même chose pendant que le quatrième regardait les autres... Le samedi 17, personne : la guinguette était noyée... sous la pluie. Du coup suis pas allé hier. Pastiche pose de bonnes questions : qui paye ? On trouve que les cocottes profitent bien des largesses de la mairie. Loyer de la forge gratuit, utilisation de la place de la forge pour ses terrasses gratuite, utilisation du kiosque gratuit. Ça commence à faire beaucoup. Qui empoche le chiffre d'affaires de la guinguette sans bord de l'eau ? Qui paye l'entretien de l'infrastructure, de l'animation ? Côte cote cote codette qu'on se le dise chers concitoyens, encore une fois on nous plume : après le rock 'n flop, la guinguette prend l'eau. Et ils auront l'audace d'écrire dans leur canard, cocorico, c'est nous les meilleurs

  • Merci pour le témoignage. Le chiffre d'affaire c'est une chose, le prix du fonds lors du transfert sera aussi à considérer, en souvenir de la boulangerie qui est passée par la case reprise du fonds par la mairie … pour donner sa chance à un jeune. Dans ma jeunesse on disait "chacun son métier et les vaches seront bien gardées". Question prix était-ce en rapport? Même tarif que pour la forge?

  • On était content, enfin de l'information avec le petit journal dans nos boites aux lettres. Déception : des vraies infos municipales sur seulement les pages 2 et 3
    Le reste, c'est de la pub et des comptes-renduspour les manifestations festives et associations. Ils sont vraiment pas bons en comm !! On ne paye pas un petit journal pour vanter les fêtes des uns et des autres

  • Oui comme souvent, ce sont nos impôts qui payent les félicitations que se font les élus sur leurs actions où ils se font plaisir. Des nouvelles de la surveillance? des baisses des prochaines taxes? du nombre de cambriolages interrompus grâce aux patrouille de police? etc etc. on en voudrait ou bien un budget suivi de satisfaction des habitants, c'est vrai qu'on l'aura en mars prochain.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel