Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas belles les LEDs

Un nouveau rapport de l'agence de santé ANSES est diffusé et commenté par UFC-Quechoisir.

Le remplacement généralisé des ampoules "à incandescence" par les diodes de plus en plus performantes et les divers éclairages du même genre comme les écrans vidéo qui remplacent les affiches, visent la moindre consommation énergétique. Le rapport de l'Inserm avait déjà été pris en compte par Que Choisir.

 

Ce rapport signale la nuisance de la lumière "bleue" des écrans, le rayonnement vif des LEDs qui attaque (un peu comme le laser) les cellules rétiniennes. Nous le percevons quand on croise les phares d'une voiture, et certains préconisent l'usage de lunettes à verres jaunes pour s'en protéger. Si les sources de lumière deviennent agressives pourquoi est-ce à l'usager de s'en protéger?
Qu'en est-il des êtres incapables de protection: les enfants du coté humain, mais quelles conséquences pour la faune? Comment expliquer à des oiseaux ou des chats ou chiens déjà perturbés par des éclairages trop persistants, qu'ils ne doivent pas fixer ces lumières attrayantes?
Une telle étude existe-t-elle? Quelles en sont les conséquences?
Je me pose toujours cette question en voyant les éclairages des stades comme celui de Coupvray quand on le perçoit en venant de Lesches, la question est aussi de savoir si cet éclairage sert vraiment (alors que le stade est désespérément vide), et s'il est compatible avec la zone naturelle le long du canal (Zone N du PLUI) qui fait partie du schéma des corridors écologiques trames vertes et bleues du schéma régional.

De plus certains débats existent sur la réalité "économique" du remplacement, donc la moindre pollution pour produire l'énergie. Autant l'usage de leds d'appartement semble raisonnable (mais réduction de consommation et longueur de vie compensent-elles vraiment le coût de remplacement?), autant les puissances nécessaires en extérieur semblent contestables. Mais pour moi autant que ce soit en esthétique que pour la protection de la faune je préfère les lumières jaunes et l'interruption, l'illusion d'une économie en supprimant les caches jaunes n'est pas pour me plaire. 

Lien permanent Catégories : Finances, Politique Locale, Sport, Urbanisme 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel