Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pollution télévisuelle.

Ayant visualisé avec quelque retard l'émission de jeudi soir d'Elise Lucet sur les pesticides, je m'inquiète beaucoup sur la manipulation que semble effectuer France 2 avec Envoyée Spéciale version Lucet.

Quelques attitudes me semblent difficilement compatibles avec une enquête objective. Je me suis inquiété ici de méthodes de culture sur notre territoire. J'ai remarqué (voir l'album des Couacs et Flops) que récemment la commune pratiquait encore des désherbages chimiques, ou ne nettoyait plus du tout les caniveaux, ceci conformément à des engagements signalés dans la communication municipale (Petit Journal, écrans du site - qui ne sont plus visibles puisque site sans archives donc sans mémoire).

Je m'étonne, que des principes soient uniquement développés par des organes écologistes français en contradiction avec toutes les études qui semblent avoir été consultées par les organismes scientifiques de tutelle, français comme l'ANSES ou européens. Que notre situation s'en trouve paradoxalement quasiment unique au niveau mondial. Que des pays raisonnables, il me semble comme le Canada, l'Angleterre, l'Allemagne s'opposent à nos interdits. Bien évidemment je n'ai aucune capacité à trancher, ne comprenant pas ce qui est probable comme cancérogène dans un produit diffusé depuis longtemps partout, et je crains qu'ainsi on passe à coté du souci que je vois dans son utilisation et que j'ai signalé: la suppression des espèces naturelles d'abord les "mauvaises herbes", adventices des cultures qui réduisent les rendements, puis les insectes et oiseaux qui s'y abritent ou s'en nourrissent. Pour moi c'est davantage une question d'utilisation, de méthode de culture qui pose problème et surtout pour la biodiversité. La séquence sur le Sri Lanka ne m'était pas inconnue, mes sources sont ici en particulier.

Dans Atlantico article de Marcel Kuntz, biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale. Il est Médaille d'Or 2017 de l'Académie d'Agriculture de France; Il est également enseignant à l’Université Joseph Fourier, Grenoble.fake glyphosate atlantico.pdf

Bien entendu, il parait prudent de ne rien engager à la légère, mais appliquer face au progrès scientifique et technologique le rejet sous principe de précaution risque bien de faire de nous les prochains rétrogradés sur tous les plans. Je me demande si ce n'est pas à la visualisation de France 2 qu'il est nécessaire d'appliquer en priorité le principe de précaution.

Ajout du 22 janvier Pour ceux qui se trouvent gênés par cette émission, le signaler au CSA est possible.

Un des reportages à sensation de l'émission, consistait à l'analyse d'urines de "personnalités" pour démontrer une présence de "glyphosate". Dans un article de 2015 le journal Ouest-France avait déjà signalé ce fait mais exprimait le doute sur sa signification, "Il s'avère que le glyphosate pourrait aussi provenir de la dégradation via l'oxydation du phosphanate, molécule notamment présente dans les produits lessiviels (détergents lave-vaisselle et produits textiles)." et l'explique car la mesure est faite sur AMPA commun aux différents produits, non seulement du glyphosate.  Une étude de 2011 de l'INRA pointe l'usage du glyphosate comme associé aux semences OGM et en précise les risques.

Lien permanent Catégories : Politique Nationale, Science 1 commentaire

Commentaires

  • Le cimetière (notamment l'ancien) était désherbé au glyphosate qui a bouffé toutes les semelles des tombes en ciment. On sait que le glyphosate ronge le ciment. Et maintenant que les tombes sont dégradées, la mairie veut reprendre ces tombes "menaçantes" pour la sécurité des visiteurs, sous prétexte qu'elle ne sont pas entretenues. Toutes les anciennes tombes qui ont résisté au temps, tombent... en miettes à cause du glyphosate employé à outrance par la commune. Même pour nos morts, le glyphosate est nocif ! Il est loin le temps où le cimetière était désherbé à la binette !!!!!

Les commentaires sont fermés.