UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bassin d'Eau pluviale numéro 27

    Sur le site de Val d'Europe Agglo, une information sur le bassin, avec quelques chiffres: 10 hectares, 7,5 Millions d'euros, 90 000 m3 de déblais évacués par le canal (les péniches au repos pour le WE), et une fin des travaux prévue en juin 2017. Si vous souhaitez revoir les différentes phases et quelques détails de conception regardez notre galerie de plus de 150 photos dans l'album BEP27.

    Lire la suite

  • Oeufs pourris

    A Coupvray les parents d'élèves, les promeneurs du dimanche, les cyclistes, mêmes les plaisanciers ou les pilotes de péniches connaissent le pont qu'on sent venir de loin. A pied on bouche le nez et on se dépêche. Pour les riverains il faut régulièrement fermer les fenêtres, une certaine odeur d'œufs pourris se fait remarquer.

    La cause: le poste de refoulement du circuit eaux usées pour franchir le canal. Situé en contrebas du talus de la route, au nord du canal derrière les raccordements téléphone et fibre optiques d'Orange.

     

     

    Lire la suite

  • La relance

    Dans le bras de fer entre la ville nouvelle et l'état, les habitants ont du mal à s'y retrouver.

     

    Avertis par l'appel d'offre de la SANEF, nous avions commenté en juin 2015 la motion du Comité du SAN. Nous étions septiques sur les propos du maire de Bailly, diffusés par le journal La Marne, sur la réalisation prochaine du contournement du péage, et du désengorgement de l'entrée de Bailly par le barreau RN36/A4, surtout à la lecture du rapport sur l'incidence de ce contournement pour la rentabilité du péage de Coutevroult.

    Lire la suite

  • Environnement, urbanisme, ... être citoyen

    L'association RENARD nous transmet son invitation à une formation sur les règles d'urbanisme.

    Journée à Pommeuse le samedi 22 Octobre.

     

    Lire la suite

  • Ce qu'un citoyen ne doit pas lire

    Depuis hier 12 octobre, on ne parle plus que de cela. Les propos du président Hollande recueillis par 2 journalistes du Monde durant plus de 100 heures de rencontres. Le premier personnage de l'Etat montre et confie à ces deux reporters ses façons de travailler, sa méthode de pensée et sa conception de l'action, ceci au nom de la transparence, de l'honnêteté qu'il lui parait due par un dirigeant normal.

    Sous le titre d'une de ses réflexions " ce que moi président, je ne devrais pas dire" (*) on nous offre "ce qu'on ne devrait pas lire".

    Lire la suite