Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ouvrir à l'esprit critique Val d'Europe et plus

C'est incroyable comme la communication est mal encadrée et perturbe notre quotidien.

 

Chaque jour les chaines info (classiques ou à sensation, en continu ou en replay) nous assaillent de "scandales" issus des échanges sur les "réseaux sociaux". Le tournant numérique accentué par les mesures de confinement, était déjà exagéré par la facilité de promotion à sens unique du contact personnel et non "compris" par les cibles.

Les exemples sont nombreux, sur le podium au sommet : les "Trumperies sur Tweeter" , mais les "analytics" de Facebook pour "intoxiquer" les électeurs  Anglais, Américains ou Russes sont au coude à coude. Plus silencieux nos édiles locales sans bien comprendre ce qu'ils manipulent ou laissent manipuler par leurs équipes de Communication   (la fameuse COMPOL), nos administrations, n'échappent pas à l'envie de monter leurs audiences. 

Cette communication infiltrée au bon gré , mal gré des sujets branchés, est on ne peut plus inégalitaire, faussée et autoritaire. Décryptons un peu, et ne nous laissons plus manipuler, nous ponctuerons par des lignes de l'ami La Boétie.

 

Ce matin une news de la Mairie de Coupvray ayant attiré mon attention, sa lecture m'a dérouté par une annonce destinée "aux jeunes" à une participation à une vision conférence dite "Webinaire" il me fallait donc approfondir. Voici donc ma réflexion traduite dans cette note. (dans Webinaire je remarque surtout binaire)

 

 

Toujours ma prudence, s'inscrire   sur un questionnaire, le puis-je?  

 

Bien entendu on suppose tout le monde muni de l'équipement dernier cri, assez grand et lisible. Muni d'un forfait  au fournisseur d'accès payé à l'année pour absorber les milliards de données chargées en échange de la donation de tous mes secrets, mes liens , mes positions, mes humeurs, mes préférences, aux monstres quelque part sur la planète pour revendre ces données

Tout ce qui fait "l’expérience utilisateurs" chérie par les publicitaires, expérience de mise en bulle, pose d’œillères aux bêtes de somme en lesquelles certains acceptent de se rabaisser, transmis aux candidats aux postes de marchands négriers que sont devenus nos édiles  -élus comme fonctionnaires- aux ordres de potentats supérieurs.

Suivre ce séminaire en acceptant déjà les conditions d'usage ne serait-ce que du questionnaire d'inscription: pratique ? On ne sait pas encore ce qu'il y a à voir, que nous "acceptions" un pacte de donation absolue avec ce diable de Google.  On n'accepte pas ?  C'est si difficile, que de toute façon on ne pourra pas continuer l'expérience, dès un clic sur ne serait-ce qu'un point d'interrogation salvateur  qu'il nous faut déjouer le piège de la question sur une "autorisation à donner absolument pour accéder à l'aide".  Si en plus on a la chance de  défiler lentement et comprendre parfaitement les clauses en anglais à autoriser le contrat de droit d'un état de l'Amérique enchantée, donner à l'occasion accès à sa carte de paiement pour les services optionnels éventuellement soumis à facturation. Le fournisseur d'accès peut vous dépanner si vous lui avez permis de glisser les suppléments dans sa facture de fin de mois.

S'adressant aux "jeunes" ce séminaire prévoit-il l'autorisation parentale pour les mineurs, non pour les vues probablement sans risque, mais pour l'alimentation des coockies tant sur les postes "auditeurs" que pour les exploitants émetteurs des bases "analytics" croisées.

Je n'irai pas plus loin dans cette expérience de piège acc.  Passer un doigt c'est y laisser le bras ... Mzis j'inspecterai plus tard.

Donc établir une charte sur les sites "institutionnels" de communication aux citoyens concernés est primordial, nécessaire, indispensable. Faute de meilleur traitement les populations n'auront effectivement que la révolte  type Gilets-Jaunes ou communards.  

Quels outils sont utilisés?

Qui reçoit les autorisations, les acceptations?

Quelles données sont collectées?

Quel est le traitement effectué sur les données collectées?

L'affichage anonymisé du traitement de ces données est nécessaire avec le rapport d'interprétation  publié une semaine avant la remise aux organisateurs.

Un accès au positionnement de son propre cas par rapport aux moyennes devrait pouvoir être fourni au participant qui en ferait la demande.  dans un certain délai.

Ce sont donc toutes les politiques de gestion "Compol" dans le contexte de l'Open data, qui devraient être rapidement et prioritairement définies. 

On est aussi surpris de cette présentation comme si tout le monde savait ce que ce sigle "DIRECCTE" signifiait, juste un lien et c'est présenté comme un service de la commune. D'autant peu sérieux pour les traçages de la part d'agence gouvernementale. Le numérique c'est un gargarisme incompris, on se plaindra ensuite des mauvais résultats fiscaux des "GAFAM" et on ne s'étonnera pas que sur le site cet organisme signale des piratages et autres nuisances mais dans le droit fil de son inscription au WE-binaire très binairement protégé.

Développer l'esprit critique sur la "navigation" , l’utilisation des nouveaux cadre-de-vie "numériques" devrait être l'urgence tant de l'enseignement, que des services publics. La survie de la Démocratie, la sécurité et l'ordre dans nos parcours, la protection de nos libertés en dépendent.

webinar 0.JPG

webinar 1.JPG

webinar 2.JPG
 Une bonne intention  Des outils pratiques pour naïfs  Des acceptations sans limites

 

Un deuxième exemple se trouve dans la lecture de ces magazines distribués qui rejoignent souvent les papiers publicitaires de la boite aux lettres à la poubelle papier. Je passerai sur les honteux "petits cadeaux" liés aux vœux qui parfois les accompagnent, minuscule clé USB, en 2016, petits carrés de chocolat pour 2020 , qui ne seraient acceptables par les populations que s'ils étaient financés par les indemnités des édiles et non par le budget communication alimenté par les taxes des receveurs. Car par principe si je veux me payer du chocolat j’aimerais autant le choisir moi-même; que faire d'une clé usb si je n'ai même pas de quoi la brancher? Chiche que cette année de vaches maigres les cartes de vœux comme la surprise si elles sont signées par les édiles leur seront facturées. 

--

Donc ces magazines promotionnels des actions des élus, loin de la lettre du maire, de l'avis à la population, sont censés compléter de façon individuelle le panneau d'affichage, papier ou électronique, rendre accessible l'info à ceux qui n'accèdent pas ou ne supportent pas la version numérique. Leur définition et leurs contenus devraient être décrits dans une annexe personnelle et locale aux engagements des élus dès le début de mandat en annexe du Règlement Intérieur du Conseil, il devrait en être de même de Règles Éthiques qui résumeraient la compréhension des élus du code de gestion de la démocratie locale.

Le dernier maq du département, distribué dans un lot de bourrage de boites, n'a échappé qu'en surnageant dans le conteneur sélectif au couvercle bleu, c'est la photo placée en couverture. Sa lecture n'est pas assurée. 

La lecture du dernier mag de Coupvray déclenche inévitablement la critique. Derrière toujours la bonne intention, se cache l'ignorance, le manque de communication, la dépendance, l'arrogance, la prétention du pouvoir, le nombrilisme narcissique. 

Juste sur un sujet: le diagnostic des fuites énergétiques. (ce sujet est technique, le raisonnement complexe, il n'est pas approfondi ici maintenant, j'ai la prétention d'en connaitre jusqu'à un certain niveau, on l'abordera plus tard au besoin) ici ce n'est que l'aspect "faiblesse" du choix et de sa présentation "publicitaire" qui l'ont fait retenir comme exemple.

Il est de notoriété que par un survol (avions renifleurs?) avec une caméra thermique il est possible de reconnaitre les déperditions d'énergie. Beaucoup de communes ont déjà pratiqué cette cartographie.

Val d'Europe, inspiré par les agressifs techniciens du bâtiment et de l'immobilier qui nous gouvernent, présenté comme action déterminée par le PCAET?, dont on n'a jamais vu sortir les rapports et ni compte-rendu et plan de travail à part quelques photos bienvenues pour montrer les candidats aux futures élections (on pourrait comparer listes et bobines présentées). VEA à choisi de financer une telle cartographie et surtout d'en faire profiter la grenouille de Coupvray.  

En décryptage critique ça donne quoi? 

On ignore le fond du dossier, c'est cadeau? Y a t-il eu prospection ou cahier des charges et marché? Finalement quels sont les critère de choix puisque c'est une solution précise qui est présentée. le repérage se fait de nui, la camera thermique (tout le monde connait il s'en trouve même des petites pas chères à l'Idéal) doit être bien lourde puisqu'il faut la porter en hélicoptère (on sent déjà l'excuse pour les deux nuis de survol de ces engins les plus bruyants qui soient. Les échappées de chaleur à travers les vieux toits mal isolés, les fenêtres mal fermées ou munies de pauvres petits vitrage trop fin, les joints de cloisons mal colmatés sont collectés. Les gammes de températures relevées, converties en tache rouge inscrites sur le "film" rapporté à la carte par géolocalisation on pourra donc avertir du mauvais civisme les propriétaires, ou faire réagir les locataires sur les conditions insupportables pour leurs charges.

En bref

  • Pourquoi Coupvray, .... simplement parce que c'est la commune qui a réellement le plus de bâtiments anciens, où donc une campagne de "réhabilitation" est concevable (c'était déjà limite pour une prise en compte par l'ANAH il y a 30 ans, depuis l'ancien a déjà été "amélioré" ne serait-ce que par destruction comme une maison "remarquée" au PLUI en zone UACo, laissée à l'abandon suffisamment longtemps pour justifier un péril imminent. Dire son chien malade ... Donc seuls Esbly ou St Germain aurait pu justifier d'une priorité, mais leurs élus sont moins aguerris aux jeux de pouvoir de l'EPCI.  (* abrévations et sigles en note)rue du Canal
  • Pourquoi l'hélico, alors que des prestataires le font en drônes plus souple, silencieux  plus précis.

 

Et à qui iront les résultats? sous quelle forme, transmis aux énergéticiens pour les aider dans leur prospection, aux occupants pour qu'ils viennent animer le marché des marchands de fenêtres, de services complémentaires ... testeurs, certificateurs, de financeurs conseillés par les élus de leurs parents? Et devant les factures des travaux correctifs nécessaires ne seraient-ce l'occasion d'un changement de résidence et consulter une agence pour estimer et comparer, d'une raison de protester des contraintes esthétiques d'un règlement insupportable en matière d’isolation par l'extérieur, de matériaux trop chers et tout cela sans aides puisque non reconnu "patrimonialement" par la volonté de "liberté du commerce" de certains élus dans un passé récent.

 

Voyez comme une information peut être trompeuse en semblant être utile.

*petit vocabulaire local-administratif.

PLUI Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (concerne actuellement les 5 communes d'origine) est tous les 6 mois remis en chantier.

PCAET  Déclinaison locale du Plan Climat Energie national et Régional, prévu dans l'accord de Paris pour le climat.

EPCI Établissement Public de Coopération Intercommunal (l'interco. soit pour ici l’agglomération du Val d'Europe dit VEA (ne pas confondre avec VDE sigle et nom retenu pour Val D' Europe  le Centre commercial "International" défini dans la "Convention Disney" ce pacte avec la diablesse souris qui n’arrête plus de nous grignoter, avec l'assistance farouche du bras promoteur de l'Etat et de tous ses vaillants soldats.

EPA Suite de si dessus, mais Etablissement public d'Aménagement, ici consacré sur Marne la Vallée par Epamarne, et pour des comptes séparés sa fille Epafrance pour le Val d'Europe.

AUCp zonage caractéristique d'urbanisation de centre bourg, le Co pour Coupvray spécificités particulières à chaque commune Co Coupvray, Ch Chessy, Ba ...   vous voyez le principe, c'est pas sorcier, mais ça déconcentre quand on lit le règlement pour une seule commune, ça devient vite une affaire de spécialistes.

ANAH Agence Nationale de l’Habitat, fourche caudine aux règles précises pour accéder à des aides à la rénovation de l'habitat insalubre (ou mal isolé ici) généralement réservées aux projets de mise en locations de régime social. 

 

 

Commentaires

  • Informer et comparer les conditions générales d'utilisation des fournisseurs de services sur internet. https://twitter.com/AmbNum/status/1361586696022855687

Les commentaires sont fermés.