Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • CLOSE DATA

    12h45 12 avril 2013

    La vie moderne, le siècle où le virtuel prend le pas sur le matériel conduit à informer, expliquer.

    Combien de fois ne m'a t-on dit, fait court, résume, simplifie. C'est une attitude qui m'a toujours gênée, parce que moi je voulais entendre, pouvoir comprendre, si on me demande mon avis, il me faut analyser les "pours" et les "contres", je ne suis pas breton et têtu, mais je ne suis pas non plus normand, un peu italien et vite soupe au lait, le lorrain qu'il y a en moi me rattache à la rigueur germanique, mais surtout je ne veux pas être pris pour un imbécile qui n'aurait qu'à "moutonner".

    Ainsi je me méfie de tous ceux qui prennent des communicants, pour mieux présenter, ne pas tout dire en pensant "ils ne comprendront pas", simplement parce que l'émettrice de cette réflexion le prend pour elle même et ne prend pas le temps de lire.

    A l'ère de l'internet, où tant de gens passent leur instant dans l’interruption de penser permanente, avec les sonneries de portables, les t'ouït persifleurs et moqueurs, pas lu, pas compris, et les résultats que l'on connaît dans les pourcentages d’abstention aux élections, dans le classement en "tous pourris" des édiles, puisqu'ils ne jouent pas la transparence.

    C'est un exercice auquel on peut se livrer immédiatement:

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique Nationale 0 commentaire