Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bimestre des bilans

 07h10 05 mars 2014  

Janvier et Février, comme tous les ans, je me précipite sur les magazines qui font le "bilan" de l'année écoulée.

La recette initiée par Le Monde Diplomatique, avec la situation économique mondiale en fin d'année, était un incontournable, une fois par an se plonger dans la révision de ses vieux atlas, se remémorer, même si c'est souvent avec partialité, les grands évènements mondiaux, est une façon agréable de se mettre en condition pour l'année nouvelle.

L'idée n'est pas nouvelle, on se souvient (pour les moins jeunes) le bon principe de l'Almanach, le Vermot pour ses blagues Olé Olé, mais peut-être aussi ceux de nos grands-parents dans les provinces, j'ai une collection de l'almanach savoyard, c'est une façon mois par mois de revisiter tous les évènements petits ou grands du pays-département par canton ou par village.

Cette année quelques numéros spéciaux ont fait à leur façon leur bilan, histoire de changer de thème, histoire d'innover dans ce genre de "marronnier" de la nouvelle année. J'ai donc sélectionné sur l'étalage du rayon journaux quelques magazines et remarqué ceux là.

L'Express, série Histoire revient non sur 1 an mais sur 40 ans d'articles sur la crise. Nous détailler en fait cette évolution de la crise, que certains niaient encore il y a peu, et par une sélection d'articles de ses journalistes garder un fil conducteur probant n'était pas une mince affaire. L'éditorial de Christophe Barbier, nous enthousiasme toujours par sa pertinence et ses bons mots. L'article de synthèse doit nous laisser réfléchir quant à l'avenir assez pessimiste sur le bout du tunnel. Prédiction? Justification? à lire et conserver, placé dans ma bibliothèque.

Capital, s'est fendu d'une revue spéciale de "ceux qui plombent la France", donc ceux de l'année, mais comme ils viennent de loin c'est un défilé des femmes et des hommes qui (d'après les journalistes de Capital) ont tout fait pour nous assommer, puisque nous sommes dans la galère, et dans chaque secteur cite aussi ceux qui ont ramé à contre courant pour résister au naufrage. La lutte était inégale, les puissances maléfiques avaient en plus les vents (européens, mondiaux) pour elles, l'anticyclone ne s'est pas assez bien placé pour nous épargner et l'avenir est toujours aussi bouché. Il y a les hommes ici, en complément du journal précédent. A conserver encore dans ma petite bibliothèque thématique.

 Enfin, jamais deux sans trois, Les Echos fait le job avec son spécial Bilan de janvier 2014, avec comme titre 2013/2014 Les dix ruptures qui changent le monde. En complément AUDIT où en est vraiment la France? Point de vue sur la crise, l'Europe, les fortunes, le climat, etc Des statistiques et des analyses, accompagnées de tableaux graphiques assez agréables qui aident à "visualiser" les ruptures et les rendre plus claires. Un bon dossier qu'il sera tentant de consulter sur les sujets traités. Le débat entre Attali et Ferry, m'a beaucoup moins intéressé, ça ressemble plus à un montage qu'à une véritable rencontre. Les fleurets sont mouchetés au point que la confrontation ne paraît pas réelle, mais n'est-ce que l'impression que donne les conseilleurs qui ne sont pas vraiment les payeurs?

 

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.