UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Entrée de ville

    publicitéC'est ainsi que les zones commerciales deviennent les démarqueurs d'entrée de ville, pour Coupvray qui avait tenu jusqu'à il y a peu, à conserver son caractère de village, la négligence des nouveaux élus, leur oubli du passé, leur manque de racines identitaires, conduit à ce résultat: il n'y a plus grand chose qui rendra attrayante une visite à un témoin du paysage briard. Tout se modernise: les éclairages perdent leur caractère, le blanc cru remplace le jaune rassurant, les grilles se veulent transgressives, les façades se banalisent avec l'adoption du clin bois façon américaine, et bon marché. Nous n'en retiendrons que quelques exemples par ces photos récentes. publicité,promotion,infraction

    parking du crossSi couleurs et matériaux, dérivent peu à peu, ce sont d'abord les publicités qui agressent et "donnent l'ambiance". Ici la camionette en stationnement abusif, et sur la commune d'à coté! Les enseignes exagérées de la station essence, mais aussi les publicités et banderolles promotionnelles, quand il ne s'agit plus d'affichage sur les poteaux d'éclairage, ou de l'affichage municipal, qu'un automobiliste est bien en peine de déchiffrer s'il regarde suffisamment sa route. (La publicité sur véhicules doit être autorisée et taxée pour être tolérée, ce qui n'est le cas ni Sur le SAN donc à Coupvray, ni à Esbly).entrée sud.JPG

    Tentation à laquelle ne résiste aucune commune, ni le SAN, pourtant en totale contradiction avec les règlements spécifiques de publicité couteusement mis à jour, et encore récemment.

     

     

     

     

    La gène des livraisons Carrefour Market, si elle est perçue par les riverains lors des livraisons de nuit,  concerne aussi les automobilistes le jour, par exemple ici où la circulation est coupée par la manoeuvre (camion qui entre en marche arrière). Toutes les dispositions auraient dûes être prises pour qu'une telle occupation de la départementale ne se fasse pas. Il y avait déjà les soucis des camions qui, pour faire demi-tour rue de Lesches, ont de nombreuses fois dégradé le rond point, ici certains montent encore sur les trottoirs, cette sortie, comme le croisement avec la rue de la Fontaine Fleurie combinée avec la sortie de la contre-allée devraient être un sujet majeur de mise en sécurité.

    livraison génante

     

  • La chaîne des puits

    17 poussage et forage.jpgQuelques photos et quelques nouvelles sur l'avancée de la liaison entre le Bassin Pluvial 26b de l'Aulnoy, et le futur ensemble de noues et étangs qui aura comme nom bassin de l'écluse BEP27. (voir la fin de l'album)

    Depuis le puits de l'impasse du canal, l'engin foreur, sous contrôle sur écran depuis le poste de pilotage, a atteint environ 60 mètres, et positionne à 6 mètres de profondeur un tube d'environ 1 mètre de diamètre. Encore 40 mètres sont nécessaires, à découper et évacuer l'argile dure et grasse rencontrée à cette profondeur dans le Coupvray "bas du village", pour atteindre le puits numéro 2, et repartir à angle droit dans "les prés".

    Ce passage si profond, quasiment en siphon, entraînera l'eau sous pression naturelle dans une tuyauterie qui avec seulement 80 centimètres de diamètre obligera à une gestion très fine des niveaux des bassins, puisqu'on se retrouve ici avec un diamètre inférieur à celui du siphon (1 mètre) calculé lors de la construction du canal vers 1849, qui permettait au rû de Coupvray de "passer" le canal pour rejoindre la zone des marais à Esbly. Il semble que malgré l'extension de la zone de captage (vers Chessy, vers Montry) , et l'évolution du climat, les prévisionnistes aient gardé au final le même volume à évacuer. C'est l'imperméabilisation des sols par l'urbanisation sur cet immense espace qui entraîne la nécessité de retenir dans la chaîne des bassins les chutes d'eau qui seraient dangereuses en périodes orageuses.

    15 pile de tubes.JPG

     

    L'entretien de ces bassins n'est aussi pas à négliger, comme en témoignent actuellement les travaux de rénovation du BEP 1;, qui se voit doté d'une nouvelle entrée avec un système de filtration et dépollution. En effet l'arrivée est aussi la sortie du bassin de récupération des eaux du parking Disney (en amont à l'intérieur du circulaire), d'une capacité de 12 000 véhicules, avec toutes les fuites de carburant, usure de pneus, et glaces renversées, on imagine que ce milieu n'était pas favorable à la bonne santé des poissons évoluant dans les eaux en aval. 

    17 BEP 1   renovatentretien.JPG

     Pour information, et pour ceux que cela interesse un avenant aux marchés conclus par EPAfrance pour la réalisation du BEP26B (l'aulnoye) a été accepté en Comité du SAN du 15 12 2014 au point 8 des délibérations.

  • Il s'accroche

    C'est bien ce que je retiens de l'actualité. Lancé maintenant depuis ... 10 ans issu d'un projet beaucoup plus ancien,  le dépôt d'un si petit objet humain sur un vieux morceau de l'univers qui se déplace à si grande vitesse est une prouesse qui nous laisse réveurs, nous les pauvres français moyens qui participons quand même au financement de cet exploit. Alors arriver et ricocher, puis finalement se poser légèrement, se mettre malheureusement un peu dans l'ombre et s'agripper du bout d'un pied, c'est joindre la chance à la technique. Il s'agit maintenant de s'accrocher, et attendre que les choses changent autour, un environnement meilleur pour reprendre quelque énergie.

    Ca ne vous rappelle pas un discours récent?

    D'ailleurs pour ne rien rater de toute opportunité qui pourrait attirer positivement l'attention ailleurs que sur les confidences de son secrétaire aux journalistes qu'il lui a délégué, l'auteur de cette déclaration, notre président, s'est montré très habile sur les félicitations aux équipes de l'agence européenne, en forçant largement le sourire et les petites blagues qui font toute sa personnalité.Philae, rosette, tchouri

    Alors, avec tant d'exemples venant de si haut, accrochons-nous, et souhaitons que la descente où nous précipitent des réformes mal ficelées, et avec si peu de garantie, ne nous lâche pas dans un trou noir.

     

     

     

  • Les dernières marches

    Les travaux du bassin se terminent.

    marchesLes bordures de protection sont posées, les cheminements devront faire l'objet d'un roulage pour être de nouveau aplanies faute de circulation depuis longtemps (chantier interdit au public). Les derniers aménagements d'accès que représentent les escaliers ne sauraient tarder, des marches en pierre reconstituée en attente de pose sont rangées tout près.

     

     

    En attendant un rôle plus efficace de ce bassin, (l'évacuation vers le prochain bassin à l'écluse est en construction) il fait déjà la joie de quelques gamins qui viennent regarder, cignes, canards et surtout mouettes, qui l'ont rapidement adopté, cette eau étant plus calme que le canal où passent les péniches et autres bateaux de plaisance en transit. On demandera certainement à la commune l'équipement d'une sente complémentaire pour circuler en venant du pont du canal, ce passage serait plus agréable que le trottoir en virage. Compte tenu de la complexité des passages avec les escaliers, une petite sente en pente ne repésente pas grand chose! J'en profite pour ajouter quelques vues dans l'album.

    13 futur escalier w.JPG

      

  • Commémorations et Félicitations

    Deux fois par an, à l'occasion des commémorations de paix retrouvée, une cérémonie réunie traditionnellement les édiles et notables cupressiens sur la place du village devant le monument aux morts érigé en 1920 en souvenir des victimes de la guerre de 1914.

    Donc ce 11 novembre les enfants de l'école communale et le conseil des jeunes, seront les acteurs qui prendront la relève du témoignage du souvenir de nos valeureux ancêtres par les édiles municipaux. Les gloires victimes enfouies dans le passé belliqueux des européens. Heureusement la France et l'Allemagne, qui remirent cela en 1940 avec comme autre issue la paix commémorée le 8 mai, se sont depuis et lentement associées dans la paix des armes et de l'économie, bien que de ce coté la concurrence semble plutôt exacerbée.

    Mais que reste-t-il, pour se distinguer, à nos citoyens cupressiens? C'est ce jour de convivialité en Mairie, que sont regroupées d'autres vedettes méritantes et remis des prix: les médailles du travail: qui récompensent la non mobilité et l'ancienneté dans un poste qu'il est désormais si difficile dobtenir et surtout de conserver, ces médailles sont-elles aussi menacées? C'est aussi l'occasion de distribuer des prix, féliciter et encourager ceux qui embellissent le village en fleurissant leur jardin ou balcon, ceux qui l'hiver ont décoré de guirlandes les grilles et façades de leur pavillon pour Noël. Il faut rapeller que ne sont distingués à ces sortes de récompenses que ceux qui se prêtent à une inscription. Je place ci-après le commentaire reçu à ce sujet, pour mieux faire connaitre un avis  digne d'intérêt. J'indique aussi que l'article 7 du règlement (accessible en ligne ou ici Règlement illuminations Noel 2014.pdf) exclu les gagants de l'année précédente.