UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sans etiquette

  • Neutralité, divers droite, apolitique?

    L'appartenance politique d'une municipalité se reconnaît à divers critères, un classement est établi visible sur les listes de la préfecture, quelle crédibilité peut-on lui accorder?

     

    C'est sûrement l'engagement politique affiché du Maire d'une commune qui en premier lieu permet cette identification. Son 'élection s'est faite dans les premiers jours suivant l'élection des conseillers, généralement c'est le meneur de la liste obtenant la majorité des sièges de conseillers qui se présente au suffrage de ses colistiés, dans le cas de Coupvray, ce fut le cas en 2008, déjà en 2002 et 1995 avec les mêmes leaders de la même "équipe", par contre les têtes de liste et anciens élus ayant été rejetés en 1989 ce furent de nouveaux candidats sur cette liste qui constituèrent le team exécutif.

    Si aucune inscription à un parti, si aucune étiquette n'est affichée, on dira en général "intérets locaux", SE "sans étiquette", "divers droite" ou "divers gauche" quand une ou plusieurs listes compétitrices avaient affiché des positions beaucoup plus nettes d'alignement sur des partis. Ce fut le cas dans les précédentes élections à Coupvray. Par contre aux élections de 2008 suivant de près la présidentielle de 2007 et sur la lancée de l'ouverture à la mixité politique imitée de Sarkozy des "transfuges" apparaissaient dans la liste. Quelques uns ont joué le rôle d'un "Kouchner" ou d'un "Besson", ils n'ont apparemment pas étés marginalisés depuis puisque leurs fonctions sont loin d'être négligeables.

    Ensuite les habitants pourraient se poser des questions sur l'emploi des délégations confiées à leurs élus. S'ils ont reconnus certains transferts, ils ont aussi globalement assimilé l'engagement de la liste par les critiques qui se sont exprimées contre elle pendant la campagne électorale. Cela ne laisse personne indifférent, quand vous êtes notablement attaqués par l'extrème droite, par le parti socialiste, voire par des éléments persistants du parti communiste, vous êtes forcément classé globalement en "divers droite".

    Il y a aussi pour le Maire à faire des choix dans ses soutiens, si tel député ou conseiller général, tel président participe, plus fréquemment qu'ailleurs aux manifestations communales, il y a dit-on "anguille sous roche". Ce n'est pas certain, il y a aussi des conventions, des politesses à rendre, et surtout quand la liste se veut "apolitique" ou qu'elle comporte des éléments divers de bonne volonté, elle devra entretenir de bons contacts avec toutes les instances dont elle dépend. C'est d'autant plus nécessaire que l'obtention de conseils, subventions et autres aides, ne viendront pas de copinages fréquemment entretenus dans les partis entre leur membres, genre:"je t'aides si tu votes pour moi au prochain congrès".

    Alors reste qu'aux présidentielles le Maire peut apporter sa caution à tel candidat, les élus délégués dans des instances supérieures peuvent soutenir telle ou telle liste politique, l'élection des sénateurs fait partie de leurs attributions, le choix des délégués de la commune et de l'engagement par ailleurs de ces délégués dans le soutien à des partis est aussi un signe de neutralité ou d'affiliation.