UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pottier-husson

  • Campagne départementale

    L'élection prochaine serait, d'après les avis exprimés par divers journalistes, un test sur les aspirations des Français. Ces élections de mars ont elles réellement ce rôle? Avec la double réforme en cours, administrative et électorale, sur un espace territorial en mutation et déjà promis à l'éclatement ou à l'explosion et la disparition, quelle utilité et quel message peuvent elles porter? Déjà sujettes à une forte abstention en tant précédemment qu'élections cantonales, bien que renommées Départementales et établies dans tous les  cantons de France, redimensionnées, donc davantage médiatisées ces élections auront-elles assez d'intérêt pour mobiliser les électeurs? Les premiers beaux jours espérés, les espoirs d'améliorations de la conjoncture seront-ils assez motivants pour justifier un vote d'éclairage sur les intentions politiques des Français.

     

    Nous rappelons la redistribution des communes dans les nouveaux cantons, les communes du SAN quittant Thorigny pour se fusionner avec Crécy pour former le canton de Serris! Chaque nouveau canton doit désigner un "couple" mixte (un vrai: un homme-une femme) . Logiquement les deux conseillers généraux sortant sous l'étiquette UMP, n'ont eu qu'à faire cause commune (confirmation par une brève de la marne du 28 janvier). Il serait étonnant qu'il y ait beaucoup d'autres candidats pour des postes qui selon les dispositions engagées doivent conduire à la suppression des départements en 2020. Quelle confusion aussi avec la fusion des communes du SAN dans l'entité nouvelle de Marne la Vallée, bien loin des intérêts meldois.

    Quel sera l'impact de la mobilisation issue des attentats islamistes? L'unité républicaine jouera-t-elle un rôle pour une mobilisation civique? Déjà l'élection législative partielle du Doubs en est un contre-coup, mais l'élection grecque, les perspectives financières, le discours attendu ce jour de François Hollande, sont de nature à faire réfléchir, cela nous atteindra t-il suffisamment pour justifier un message dans les urnes de mars?

     Candidats pour Serris: EELV-DG :Thierry Dudit & Fatiha Guerin; FN: Georges Hurth & Irina Oskina; UMP-UDI: Arnaud de Belenet & Valérie Pottier-Husson. Front de gauche, communistes, PS en discussion encore pour partenariat avec les verts, il faut choisir la femme, finalement ce n'est pas Geneviève Wortham qui ne sera que suppléante pour le PS mais une inconnue Divers Gauche qui fait équipe avec les écologistes. Pour le détail et les programmes consultez le "blog Valeuropéen".

    Une réflexion sur le sujet chez un bloggeur d'Ile et Vilaine.

     Une explication sur la suppression des départements.