UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeunesse

  • Promotion sur les nouveaux rythmes scolaires

     

    Cet article était nécessaire, depuis de nombreux mois la question fut esquivée des débats au sein du Conseil Municipal. Y a t'il seulement eu une délibération, un vote?

     

    Le premier débat aurait dû avoir lieu dès le choix de l'intérêt pour les enfants, pour les parents et pour le budget communal, lors de la sortie du décret pour la rentrée de septembre 2013. Vous vous souvenez, un an ou deux de subventions!

     

    Le conflit potentiel entre les positions du Maire (enseignante elle pouvait y être plus sensible) et les divers membres de "l'équipe" risquait de mal tourner. Les partisans de gauche, les encartés UMP, les membres de la communauté chrétienne influente à Coupvray, les laïcs partisans de l'école publique et afficionados de l'Amicale et partisans de l'école privée, tous ces courants se devaient d'une franche et loyale explication.

     

    La plus simple a été de botter en touche (expression favorite de nos sportifs aux affaires) et de repousser à l'année suivante, on ne sait jamais des fois que le décret soit rapporté., que la réforme fasse galère.

    La particularité de notre village, de l'éloignement des emplois de la plupart des parents, cela n'était-il pas un motif urgent de mettre tous les conseillers autour d'une table.

     

    Donc pour profiter de cette nouvelle année de réflexion, des précisions glanées de-ci de-là, on pouvait espérer la consultation de la population, une proposition bien construite, des arguments pour ménagers les uns et les autres, un financement calmement calculé et nettement identifié dans le budget, ce fut encore une question restée en suspend lors du vote du primitif le 23 décembre, la seul décision : établir un groupe de travail, et se pencher "enfin" sur la question. Pas de synergie avec les partenaires du SAN alors qu'on prônait il y a peu l'adhésion à la commune unique, les avantages de l'intercommunalité pour la limitation des effectifs.

     

    En fait on s'en est tenu au service minimum à la veille des élections, un discret entrefilet sur un site 77700 plutôt discret, et celui de la mairie enfin daté du 12 janvier 2014. Une information aux parents, un comité autour des bénévoles de l'instruction publique, et les autres habitants? Ils n'ont rien à faire valoir? Où sont les compte-rendus des réunions d'élaboration? Finalement ce sont leurs impôts qui vont être utilisés, s'il leur prenait un jour d'avoir un enfant, d'héberger leurs petits enfants? Un service de la mairie utilisé pour diffuser et gérer un questionnaire pour donner des idées aux futurs candidats?

    Finalement c'est décidé Ouin Ouin! Comme on est bien obligés, c'est la loi alors on accueille les enfants, le reste, le budget, les embauches, les activités on verra quand on sera élus, entre avril et juin!!! Avec un délai de 9 mois, je ne sais pas si je m’y remets.

     

    Surtout comme "Martine" qui la portait ne sera plus là de toute façon, on pourra s'entendre entre nous, ce n'est pas écrit mais il faut le penser ainsi. Etrange Bilan, étrange programme.