UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dette

  • L'automne au Val d'Europe

    Quelle surprenante nouvelle de faire la une du journal de 20 heures et être en tête des communes qui sont ponctionnées par l'état car trop "riches"". La hausse de 15% des taxes locales du département, la hausse de 5 à 9% des impôts fonciers locaux qui s'ajoute à la hausse générale des valeurs locatives, la baisse des dotations d'accompagnement de l'urbanisation et du développement forcé des infrastructures lié au Projet d'Intérêt Général (eau, assainissement, voiries, écoles, centres sociaux, équipement sportifs, et culturels) ont échappé aux stratèges gouvernementaux. Le président se rebelle, devront nous encore augmenter les taxes l'année prochaine? Disney malgré la baisse de fréquentation touristique pourra t'il encore longtemps suivre la croissance des charges? Veut-on nous faire payer l'obstination du refus du nouveau grand Marne-la-Vallée?

    Lire la suite

  • Calendes grecques

    Je mets en ligne ce petit billet préparé depuis longtemps, l'actualité s'y prête à nouveau.

    Nos civilisations occidentales doivent beaucoup à la culture grecque. La démocratie n'est elle pas l'un des modes de gouvernement qu'on a étudié chez eux. Les dieux auxquels ils se référaient pour la direction de leurs méditations n'ont pas forcément étés nos pires modèles et restent la base de beaucoup de nos contes, mais c'est probablement à l'heure actuelle, leur calendrier qui fascine le Président de notre pays.

    Au fond, opter pour des leaders politiques, forts d'une étude économique avantageuse, qui vous promettent des distributions de revenus, des loisirs et tout ce qui relève le moral en niant le labeur contre l'austérité, c'est un penchant logique même s'il n'est pas raisonnable.

     

    Lire la suite

  • PDB

    La lecture du compte-rendu du conseil municipal de Chessy, il y a quelque temps m'avait étonné, par l'absence de demande de précisions des élus.

    A l'ordre du jour de ce Conseil, le point traité en page 6 au sujet d'une garantie d'emprunt pour une société HLM. (l'ODJ n'est pas disponible sur internet, ce qui ne permet pas "à distance" de savoir s'il est important d'assister à la séance ou non, et de s'y préparer, même situation qu'à Coupvray).

    ...

    Lire la suite

  • Crise de croissance

    A combien remonte la crise? 2008? 1983? plutôt 1973 avec le premier choc pétrolier.

     

    Quelle fut la solution? La croissance, toujours la croissance pas de pétrole? Donc des idées pour consommer autant, même davantage afin de s'assurer des moyens de couvrir les achats, réaliser des bénéfices suffisants pour... payer l'emprunt car pour plus de croissance, il faut investir dans des solutions nouvelles donc faire des dettes qui seront remboursées par les suivants qui seront riches grâce à la croissance. Et donc depuis 40 ans on croit croitre, alors que on s’élève progressivement sur un tas de dettes.

    Comme la France n'en peut plus, que son modèle égalitaire ne résiste pas à la concurrence de ceux qui ont des manières outrageusement concurrentielles pour nous prendre des parts de marché en Europe ou à travers la planète, les gouvernants cherchent à faire porter cette croissance nécessaire pour retrouver son équilibre dans cette course en avant, par nos partenaires européens, c'est le bras de fer engagé par le nouveau gouvernement, nos caisses étant vides allons échanger les caisses de ceux qui ont économisé. Quitte à revenir sur des engagements de traités ou des promesses de bon aloi d'ils y a à peine un an et demi.

    C'est une situation que l'on trouve dans les niveaux locaux, la crise des financements des projets soutenus par l'Etat étant annoncée via des budgets de dotation en régression, communes, intercommunalités, au lieu de voir à la baisse leurs projets, pensent au contraire créer de l'emploi, en finançant de nouvelles implantations commerciales, d'activités, voire de fausses activités avec des complexes sportifs ou de spectacle, sans connaître les envies, les capacités réelles des habitants à s'en payer les entrées. Toujours plus, maires et présidents à peine élus projettent l'étude d'une nouvelle croissance, ces jeunes pousses souhaitent se pousser en avant, se faire distinguer et comme un organisme d'Etat est substitué à la concurrence des banques pour prêter, ce ne sont plus des subventions mais des prêts qui vont à nouveau porter une croissance. N'avons nous pas repoussé bien loin l'âge de raison?

     

  • Et ma dette, qu'est-ce qu'elle a ma dette?

    Paroles d'un voisin rencontré au bar:

    Eh oui, j'ai une dette.

     

    Une?

     

    Pourtant je n'ai aucun crédit.

    Hors mes impots sur le revenu, puisqu'ils sont décalés.

    Oui il y a peut-être l'IFS aussi, mais il faut bien que je vive quelque part, et qu'est-ce que j'y peux si ma campagne est devenue une ville avec tous ces aménageurs qui disent que je devrais être heureux car "ça prend de la valeur", moi qui trouve que mon environnement se dégrade. D'ailleurs je pense sérieusement à partir, plus de silence la nuit, des bouchons de circulation, des parkings plein pour prendre le train, des mauvaises odeurs quand j'attends le bus. Et pas plus d'argent si je dois payer un impot sur une richesse fictive, riche oui quand je serai mort et que l'on vendra ma maison, qui a pris tant de valeur.

    Mais ma dette? Comme on m'a toujours dit "on s'enrichit en payant ses dettes" je n'ai pas fait d'achat sans avoir de quoi le payer en très peu de temps, un temps prévisible et maitrisé.

    Mais il y a celles que je dois supporter en tant que citoyen:

    Celles de ma commune,

    Celles du San pour l'aménagement de la future ville et la zone Disney,

    Celles du Département, les routes toujours en retard, le collège,

    Celles de la Région, pour des transports qui me desservent si mal, 

    Celles de l'Etat enfin, immense pour tout ce qui est promis,

    j'oubliais, la Communauté Européenne, comment la désigner? l'Europe?

    Celles du monde alors sûrement, ou la Planète  car là aussi on doit avoir une dette mais envers qui? 

    Dans toutes ces dettes qui se cumulent, ce qui coûte le plus ce sont sûrement les intérêts.

     

    Finalement le reste de mon revenu ne sert-il qu'a payer des intérêts?

    C'est quoi ma dette? c'est combien ma dette?

      essai récapitulatif

    niveau année montant population individuel    sources   
    commune 2012  2000K 2865  698    Budget
    EPCI SAN *  2013  170.540.355 22000  7751    DOB
    Dép. 77 **  2010  856 000 000    653  JDN 2010
    Region IDF  2012  4.332,000  11,9 M

     294.70

     S&P***
    France *4*  2012  1.535.301  66 M  23262  
    Europe  2009  4.850.000  325 M    *5*
    total ---      31.712  

    (en Millions €)

     

     * environ 5M de dépense d'intérets annuels

    ** Journal du net comparatif departements

    *** Région selon rapport S&P du 4/10/2013 notation et prévisions

     *4* estimation le point  1689 milliards moins 9,1% collectivités locales

     *5* Pas de dette, elle augment les budgets participatifs des états membres ou fait fonctionner "la planche à billets" de la BCE. Toutefois elle "supporte" dans les règles (60% du PIB!) les dettes de l'ensemble des états européens, donc la dette européenne pourrait se chiffrer par le cumul des dettes en déduisant celle de la France ce que nous tentons ici, car difficile de trouver le montant chaque pays ne fournissant que le % de son PIB. (données de wikipedia pour 2009: 5900-1150).