UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bicentenaire

  • Louis Braille, nos grands hommes.

     
    9 Septembre 2012

     

    C'est la grande figure de notre village, il symbolise trop bien une figure idéale du Cupressien, et pourtant les habitants connaissent ils tout de lui?

    Grâce à quelques bonnes volontés, un instit, un conservateur de musée, le maire, il fut sorti de l'oubli (et de la fosse commune) sa maison natale rachetée par l'association, ses cendres transférées au Panthéon l'église mythique de la consécration des grands hommes de la France.

    Son invention, c'est à un Barbier militaire qu'il la doit, son instruction au curé du village, sa promotion c'est au châtelain Conseiller général, Pair de France, enfin la diffusion de sa méthode au directeur de l'enseignement de l'Institut Royal des Jeunes Aveugles, Joseph Guadet, cousin du conventionnel girondin guillotiné dans les derniers jours de la terreur à Bordeaux. Mais c'est sa sensibilité, son intelligence, malheureusement son expérience qui lui ont permis la mise au point de son génial outil.

    Et Coupvray a gardé toutes les traces et l'ambiance de son passage dans sa maison et ses chemins. "Avait gardé" jusqu'à maintenant avant qu'une explosion démographique risque de transformer ce village de 2800 habitants en une grande banlieue de 10 ou 12 000 habitants. C'est aussi au moment où l'informatique, la science de l'électronique, de la vidéo et de la chirurgie neuronale, vont peut être permettre d'équiper de prothèses oculaires, ceux qui n'avaient que leurs doigts pour communiquer avec l'écriture de Louis Braille.

    Il était tout juste temps, de célébrer comme il se devait le bicentenaire de la naissance de notre grand homme, le 4 janvier 2009.

    Reportages:

    Le Parisien  

    Visite du musée TV77

    Une journée mémorable

     

    Un autre homme célèbre, à un tout autre titre fut parmi les propriétaires du château et de ses terres, le Cardinal de Rohan, la fameuse victime de l'affaire du "Collier de la Reine".

    Mais là c'est tout un chapitre sur lequel beaucoup de livres furent écrits, on ne connaîtra surement jamais l'entière vérité, puisque ce fut un prémice de la révolution, et que beaucoup de ses raisons ont été déformées et masquées par des historiens souvent partisans et mal intentionnés.