UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

5 en 1

  • C'est CA le non choix du Val d'Europe

    Les électeurs se sont donc exprimés ce dimanche 27 septembre, jour de gloire pour la démocratie locale, mais jour noir pour la clarté de l'information.

    C'est sans trop de surprise que 972 habitants de Coupvray se soient déplacés sur les 2238 inscrits (environ 43%). Choisir à une majorité de plus de 77% la fusion en Commune Nouvelle est une attitude courageuse, sachant l'attachement de la population pour l'originalité de son village, son nom et son histoire, un geste d'espoir dans l'avenir sans arrière pensée électoraliste, sans prétention de domination ou d'individualité peut-être une crainte de dilution dans une intercommunalité trop vaste et un lissage vers le haut des taxes. 

    Sans surprise le oui fut le choix de 97% des électeurs de Bailly-Romainvilliers, qui voyaient probablement leur maire déjà président du SAN, en porteur de la mairie ainsi redimensionnée, mais c'est avec 30% de oui que Serris met fin à cette vision de l'avenir du secteur.

    Le Préfet devra donc entériner le non choix du régime Commune Nouvelle, et prononcer la transformation de l'intercommunalité des 5 communes en (Communauté d'Agglomération (CA).

    Quelles conséquences? La carte définitive des intercos dont la préfecture doit fixer les périmètres définitifs en octobre conservera t-elle l'exception des dérogations pour Marne et Gondoire et Val d'Europe? Les secteurs 3 et 4 seront-ils seuls réunis, ou la méga-interco déjà entrevue redeviendra t-elle une obligation. Les gestionnaires de Disney sont-ils prêts à discuter avec une telle masse d'élus alors que la convention de 1987 avait obligé des relations de partenariats dont le SAN avait su prendre sa place.

    Dans les arguments qui se sont opposés pendant cette campagne, nous devrions dans chaque camp faire la part du raisonnable, les changements de noms de rue, les changements d'adresse, le nom même d'une ville sont des éléments mineurs qui n'ont pas étés approfondis par les partisans de la fusion. Pour ce qui concerne les prévisions budgétaires, et la baisse des dotations de l'état, il nous faudra voir qui disait vrai, mais pour ce qui concerne le partage dans une grande intercommunalité et la représentativité dans les cas d'un tel regroupement, la question se pose encore. N'y aurait -il pas sur ces points encore un très net avantage à la transformation des quatre communes qui l'ont exprimé en une commune nouvelle, même si les avantages du changement de statut SAN sont perdus. Avec environ 20 000 habitants, elle aurait alors tout son poids dans l'avenir, imaginer une CA de 2 communes? mais qui, avec la volonté gouvernementale de regroupements en Ile de France, peut imaginer viable une dérogation pour 5 communes?

     ajout lundi  interview du Président du SAN, Arnaud de Belenet sur 77info.FR

     article du parisienMessage officiel du SAN avec présentation des résultats par commune.

  • Préfiguration de secteur

    Conseil Municipal ce samedi 29 matin à Coupvray,

    JC Style, Alain Rameau, Sylvia Le Bouhis, Thiéry CerriOuvert par Madame le Maire sortant Martine Dogit qui a annoncé les résultats du vote et la désignation des 18 élus de la liste Thierry Cerri qu'elle avait soutenue et les 5 élus de la liste Guillaume Bieth, puis a passé la parole au doyen d'âge Alain Rameau. Celui-ci procéda avec l'aide de deux assesseurs Sylvia LeBourhis et Jean-Claude Style, à la procédure d'élection du maire. Sans grande surprise Thierry Cerri fut élu avec 18 voix contre 5 portées sur le nom de Guillaume Bieth.

    Plus surprenant, le nouveau maire, ne proposa que 4 adjoints assistés de délégués, puis furent élus un par un ces adjoints. (Le nombre des délégués et leurs fonctions n'ont pas été discutés ni voté, il est surprenant que cette élection ne se soit pas faite par liste, comme précisé dnas les textes).

    Ce choix de limiter à 4 adjoints, un conseil qui précédemment en comprenaitBrieux Férot, Christian Dutrey, Guillaume Bieth, Catherine Roullin 6 plus un délégué, est-il simple annonce de gouvernance étroite avec regroupement de fonctions essentielles, mesure de prudence budgétaire, délai supplémentaire pour connaître les membres de son équipe, ou préfiguration des postes de conseillers de secteur dans le contexte de nouvelle étape de fusion en commune unique des cinq communes du SAN. On pourra dire dans cette dernière hypothèse que ce ne fut pas une mesure clairement annoncée par les candidats et ceci dans aucune commune.* D'ailleurs la désignation des conseillers communautaires est une des données qui a complètement été occultée dans l'information des électeurs, c'est pourtant là le sens et l'objectif de la réforme de ces élections.

    Ces niveaux supérieurs de gouvernance n'ont pas l'honneur de plaire à nos concitoyens, tous ont plutôt l'impression que les décisions leur échappent. On aura dans peu de temps l'occasion de le constater lors des élections européennes du 25 mai.

    Sont donc élus: 1er adjoint Fernand Verdellet, 2eme adjoint Véronique Evrard, 3eme adjoint Jean-Claude Style, 4eme adjoint Brigitte Englaro. 

    Au conseil de vendredi soir à Magny-le-Hongre ont été désignés: le Maire JP Balcou et  8 adjoints: Marie-France Aubey, Patrick Ribourg, Véronique Flament-Bjarstal, Eric Boucher, Michelle Laurent, Alain Masson, Valérie Herique, Didier Pasquier.

    * C'est à Magny que la liste Noël s'est exprimée contre la commune unique.

    Au conseil de Chessy Olivier Bourjot est reconduit comme Maire avec 8 adjoints: Véronique Daniloff, Jacques  Cachin, Marie Ureta, Marc Allemandou, Valérie Etienne, Laurent Henry, Isabelle Poilpret, Antoine Poupart.

    Bailly-Romainvilliers n'a pas affiché son compte-rendu. sur site: Maire Arnaud de Belenet, 8 adjoints: Anne Gbiorczyk, René Chambault, Annie Gillet, Grégory Leclercq, Céline Santos-Nunes, Gilbert Strohl, Fabienne de Marcilly, Fabrice Zannier.

     

    Serris  conseil de formation Samedi 5 avril 10H adjoints,commune unique,5 en 1,avenir du sanMaire: Philippe Descrouet, 8 adjoints: Luc Chevalier, Stéphanie Perez, Denis Gayaudon, Virginie Hoarau, Loïc Minier, Noura Bellili, Anicet Fabriano, Dominique Brunel.