UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

élections coupvray

  • Coupvray village encore

     

    Elections municipales: la course semble lancée.

     

    Un tract d'abord des "sortants" et dans la continuité, où le "dauphin" Thierry Cerri déclare : "Coupvray Mon Village", puis celui d'un groupe n'acceptant pas la façon de concocter l'avenir, d'affirmer cette façon de se plier à des obligations imposées sans discussion, de transmettre cette obligation aux habitants qui avaient choisi le village, pour le transformer en ville de banlieue, et qui veut garder "Coupvray, un village pour nos enfants".

     

    Vont s'opposer naturellement le bilan des uns, l'espoir de résistance et les projets fous des autres.

    D'un coté des anciens avec leur "expérience" de la conduite des affaires, des relations et donc de l'efficacité de la gestion en cours, d'un rassemblement assez facile de personnes satisfaites de leur sort, et en connaissance des ficelles d’un budget. De l'autre des gens pleins de bonnes intentions, probablement peu experts des rouages administratifs, qui auront à apprendre, des gens décidés à se faire écouter puisque leur principale revendication est de ne pas l’avoir été et de contester certaines dépenses parce que mal expliquées ou injustifiées à leurs yeux.

     

    N'est-ce pas finalement un idéal moyen de renégocier quand on arrive "en réaction" à un ordre établi et pouvoir dire "non! ce n'est pas pour cela que nous avons été élus"?

     

    Ce sont les sites internet que donnent ces listes, sous leur nom, qui vont nous permettre dans les prochaines semaines de comparer les projets, et les engagements.

     

    cerri,bieth,élections coupvray

    Ce que nous remarquons dès à présent: la personnalisation excessive des anciens sous le titre de Cerri: "MON" Village, a lui tout seul? Non en fait ce titre est celui qui figure sur la cassette vidéo présentée par François Bentz dans les années 2000, puis utilisé (en collectif notre) comme slogan dans le sous-titre du magazine communal, alors "récupération"?  plutôt amalgame, comme l'usage du bandeau d'images du premier tract distribué qui présente des réalisations des anciens mandats, puisque finalement rien n'a été produit de nouveau par l'équipe sortante (ce qui reprend encore la mise en page du journal communal réalisé par l'agence publicitaire de la mairie). Et la nécessité de mettre sur le site en raccourci "La charte de l'élu" un certificat qui n'empèchera pas certains de participer aux débats, et "d'influencer" des membres qui ne sont pas sans arrières pensées professionnelles  dans la continuité des mandats passés, aussi un certificat de dépendance, alors que justement la nouvelle pratique de désignation des délégués au suffrage direct, devait garantir leur liberté dans l'instance intercommunale. Qu'elle drôle d'idée aussi de condamner les futurs élus éventuels à affirmer leur engagement à soutenir la future gouvernance du SAN, alors qu'elle ne ressortira que des élections, pourquoi pas à l'entreprise Disney. Après tout les délégués issus des votes devront ils tous être liés, le droit d'expression condamné s'il est critique?

    Drôle de conception de la démocratie.

     

    cerri,bieth,élections coupvrayPour le A4 de la liste des chalengers, une présentation plus frappante le vrai choix qui s'offre à la population avec un logo qui donne l'alternative des logements individuels des cupressiens écrasés par l'arrivée de 3 fois plus de logements majoritairement dans des collectifs, ou quelques quartiers paysagers? C'est la pièce qu'il faut choisir. Pas de présentation de visages souriants, juste une liste de candidats signataires, et surtout l'affirmation de travail de réflexion collégial et de consultation des habitants.

    Cela suffira t'il?