UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Loisirs, Sport, musique - Page 5

  • Promotion sur les nouveaux rythmes scolaires

     

    Cet article était nécessaire, depuis de nombreux mois la question fut esquivée des débats au sein du Conseil Municipal. Y a t'il seulement eu une délibération, un vote?

     

    Le premier débat aurait dû avoir lieu dès le choix de l'intérêt pour les enfants, pour les parents et pour le budget communal, lors de la sortie du décret pour la rentrée de septembre 2013. Vous vous souvenez, un an ou deux de subventions!

     

    Le conflit potentiel entre les positions du Maire (enseignante elle pouvait y être plus sensible) et les divers membres de "l'équipe" risquait de mal tourner. Les partisans de gauche, les encartés UMP, les membres de la communauté chrétienne influente à Coupvray, les laïcs partisans de l'école publique et afficionados de l'Amicale et partisans de l'école privée, tous ces courants se devaient d'une franche et loyale explication.

     

    La plus simple a été de botter en touche (expression favorite de nos sportifs aux affaires) et de repousser à l'année suivante, on ne sait jamais des fois que le décret soit rapporté., que la réforme fasse galère.

    La particularité de notre village, de l'éloignement des emplois de la plupart des parents, cela n'était-il pas un motif urgent de mettre tous les conseillers autour d'une table.

     

    Donc pour profiter de cette nouvelle année de réflexion, des précisions glanées de-ci de-là, on pouvait espérer la consultation de la population, une proposition bien construite, des arguments pour ménagers les uns et les autres, un financement calmement calculé et nettement identifié dans le budget, ce fut encore une question restée en suspend lors du vote du primitif le 23 décembre, la seul décision : établir un groupe de travail, et se pencher "enfin" sur la question. Pas de synergie avec les partenaires du SAN alors qu'on prônait il y a peu l'adhésion à la commune unique, les avantages de l'intercommunalité pour la limitation des effectifs.

     

    En fait on s'en est tenu au service minimum à la veille des élections, un discret entrefilet sur un site 77700 plutôt discret, et celui de la mairie enfin daté du 12 janvier 2014. Une information aux parents, un comité autour des bénévoles de l'instruction publique, et les autres habitants? Ils n'ont rien à faire valoir? Où sont les compte-rendus des réunions d'élaboration? Finalement ce sont leurs impôts qui vont être utilisés, s'il leur prenait un jour d'avoir un enfant, d'héberger leurs petits enfants? Un service de la mairie utilisé pour diffuser et gérer un questionnaire pour donner des idées aux futurs candidats?

    Finalement c'est décidé Ouin Ouin! Comme on est bien obligés, c'est la loi alors on accueille les enfants, le reste, le budget, les embauches, les activités on verra quand on sera élus, entre avril et juin!!! Avec un délai de 9 mois, je ne sais pas si je m’y remets.

     

    Surtout comme "Martine" qui la portait ne sera plus là de toute façon, on pourra s'entendre entre nous, ce n'est pas écrit mais il faut le penser ainsi. Etrange Bilan, étrange programme.

     

     

     

     

  • Clientélisme ou corruption

    Les mouvements d'agitation sont permanents dans des pays où l'on croyait qu'une certaine gouvernance démocratique était enfin établie. L'émission "C dans l'air" d'hier mettait justement l'accent sur deux crises anti-gouvernementales: l'Ukraine et la Thaïlande. Les deux critiques des contestataires : la corruption des tenants du pouvoir. Pour autant les anciens dirigeants écartés, l'avaient ils aussi été sous la même accusation.

     

    Il n'est pas facile de convaincre des électeurs, il faut souvent leur faire miroiter des avenirs meilleurs, et compte tenu des informations données sur les mouvements financiers indispensables et relativement considérables rapportés au budget de tout un chacun, ces électeurs se trouvent vite déçus de ne pas en récupérer quelques retombées.

     

    L'intervention de la France en République Centre africaine, au même moment tente d'étouffer un troisième conflit interne, et d'autres pourraient aussi être listés. Partout les intérêts financiers sous-tendent des crises idéologiques mais la diplomatie veille, les mouvements des gendarmes du monde envoyés par l'ONU sont autorisés par le G20 et les grandes puissances.

     

    Mais que retrouve t'on en France? Les mouvements des catégories professionnelles, des entreprises en difficultés, des plus instables, des plus fragiles, des plus exclus du gâteau économique, sont ils très éloignés des manifestants que l'on nous montre aux informations télévisées? Et la réponse des gouvernants elle bien éloignée? Les CRS sont présents, les gaz lacrymogènes menacent, et des propositions financières sortent du chapeau. Deux milliards pour la Bretagne, les cultivateurs, les transports. Nous assistons à une avalanche de dépenses: les interventions militaires extérieures, les réparations des dégâts de manifestations, les primes pour calmer les groupes de manifestants. Qui donc fait le rapprochement avec le budget, la dette, et à partir de quel seuil pourra t'on parler de clientélisme ou corruption, car émettre des chèques pour calmer tel ou tel secteur, n'est-ce pas du clientélisme, si par ailleurs les cadres de gestion sont égalitaires et les choix bien pensés: écotaxe, infrastructures de transport, charges des entreprises, impôts des habitants, ...

     

    Ces principes d'aide, de subvention ou de "nationalisation", voire simplement de prêts bonifiés servent ils vraiment l'avancée de la démocratie? Ne sont ils pas sources de favoritisme, soit en faveur des plus "remuants" ou des plus proches? N'éteint-on pas ainsi la critique, et pour obtenir des subventions ne faut il pas montrer en quelque sorte "patte blanche"?

     

    Cette réflexion je la fais même dans les cercles les plus locaux, la commune, le département agissent ainsi, les distributions budgétaires n'échappent pas au clientélisme. Une vigilance de tout instant est donc nécessaire, entre efforts égalitaires et favoritisme il y a peu, et dans notre contexte de crise de la recette et de pression fiscale, les électeurs devraient analyser avec critique les évolutions budgétaires, faute de quoi les lendemains risquent d'être difficiles, delà à la révolte ou la Révolution, les cris de "Dégage" qui sait?

     

  • A coup de godets

    Le creusement du bassin 26b est un travail qui pourrait faire l'objet, (si nous étions américains!) d'un film de la série superstructures. Quelque chose comme un travail de pharaons. Aurons-nous des explications, quelques chiffres. Article du journal la marne de juillet.

     Au début du chantier, qui consistait à la coupe des arbres sur le pourtour et en la démolition de l'ancienne station d’épuration, il a été dit que les habitants intéressés pourraient mieux regarder l'immense ballet des engins. Cette notion a changé depuis, est-ce sous l'instance des services de sécurité, et les piétons sont invités à changer de trottoir, dommage on comprendra moins.

     

    Lire la suite

  • DUP ou dupes

    C'est terminé, l'enquète publique sur la DUP lisez Déclaration d'Utilité Publique, de la ZAC (Zone d'Aménagement Concerté) de Coupvray s'est terminée le samedi 1er juin. Le temps pour le commissaire enquêteur de recueillir les derniers avis des habitants sur le cahier d'enquète et de recevoir quelques riverains pour échanges ou explications sur place.

    Lire la suite

  • Sportif à 2 étoiles

    Les étoiles on les connaissait en ski pour nos gamins, bien fiers et encouragés par la reconnaissance de leurs efforts: assiduité et écoute, respect des règles et adresse.

    La commune de Coupvray, en tout cas au moins son adjoint aux sports, si on lit la Marne, si on regarde la photo de remise du diplôme sur le site de la commune s'ennorgueillit tout à fait de la même façon, d'avoir décroché les 2 étoiles accordées par la commission du Comité Olympique et Sortif de seine et marne (excusez du peu, olympique!!!! en empruntant d'ailleurs les logos des sports créés lors de JO il y a déjà bien longtemps). Pour en savoir plus sur le CDOS voir cette interview dans le Parisien.

    Que récompense exactement ce diplôme remis pour 2 ans? Les efforts, est-il indiqué, en faveur du sport, et quels sports? le Volley, le tennis,  à Coupvray  mais qu'à donc fait de si remarquable pour remporter cette distinction l'éminent adjoint? En fait sa secrétaire a parfaitement bien répondu au questionnaire adressé au Comité par 20 communes qui en ont fait la demande. Et surtout pu afficher tous les efforts que la commune avait engagés depuis 1992 en faveur des équipements sportifs. Nous pouvons d'ailleurs dire en citant le tract distribué par une association montée en 1995 par son collègue l'actuel adjoint à l'urbanisme, que c'est contre vents et marées, et avec un endettement reproché par certains, que l'équipe municipale d'alors conduite par son maire François Bentz avait encouragé ces sports en créant l'espace sportif, les tennis couverts et extérieurs, le gymnase pour la pratique du Volley et des arts martiaux en particulier du judo tant prisé par nos enfants, créé et équipé une salle de billard lors de la réfection du pigeonnier de la ferme.

    Donc ces deux étoiles, on les doit à une politique d'investissements reconnue et aux courageux parents et bénévoles, qui ont inscrit et dirigé les participants, aux présidents et aux nombreux membres des associations sportives historiquement très actives pour un si petit village. Les dernières actions de l'équipe en place depuis les municipales de 2008 laissent beaucoup plus à désirer.

    La réussite du Judo c'est aussi le partage d'abord avec Brou puis avec une autre commune du SAN, les tatamis se multipliant sur le secteur, c'était fusionner et se faire supplanter, le Volley a lutté en prenant l'étiquette Val d'Europe mais en gardant dans son nom suffisamment d'attache à Coupvray pour ne pas perdre l'avantage de l'usage de la magnifique salle. Le tennis est un sport individuel, chaque commune s'est équipée, Bailly, Serris, Magny avec des équipements financés par l'intercommunalité et Coupvray comme Chessy ont dû s'assumer seuls. Le mérite des individus revient donc aux disponibilités des terrains, aux qualités des entraîneurs, et à leur persévérance d'entrainement. La couverture d'un terrain qui dans l'esprit des créateurs était davantage destiné aux débutants et aux amateurs pour le plaisir plutôt que pour la compétition, s'il est un complément, s'est pratiqué dans une déplorable structure économique qui du coup gâche l'esthétique de l'ensemble sportif, mais visiblement ce n'est plus le souci majeur des édiles, comme quoi entre sport et culture il y a toujours un conflit. 

    Autres sports qui avaient leur succès à Coupvray: le cross de la fraternelle Esbly-Coupvray (FSE), le vélo surtout le VTT qui profitait d'un site superbe avec la côte St Jacques et les grands tours avec l'arrivée place de la forge, mais le passage sous le maillot Val d'Europe a rendu ces épreuves plus hardues pour nos amateurs cupressiens qui sont désormais un peu effacés.

    Au fait pour évaluer le mérite réel consacré par ces étoiles, un journaliste comme celui de la marne ne devrait-il pas, plutôt que de simplement diffuser la note de la mairie, nous détailler le questionnaire, prendre connaissance du dossier remis par la commune et nous informer, comme les autres communes qui prétendent au titre, de ce qui fait les atouts de la commune, car si l'on en croit le tableau des subventions votées aux associations le 8 avril 2013, ce n'est pas seulement le nombre des cupressiens inscrits aux associations sportives qui a permis de décrocher les 2 étoiles. Peut être les dépenses sur les équipements (éclairage du stade de foot, réfection arrosage, création stade d'entraînement), et les démarches de demandes de subventions (couverture tennis, achat parcelle pour accès direct au stade de foot) aux instances départementales ont-elles été de plus d'influence.

     Petit extrait des subventions votées le 8 avril 2013

     
    association sportive subvention 2013

    total

    pratiquants

    de coupvray
    Badminton 2000  125  50
    Billard Club  400  38  16
    Cadanse 3500  222  116
    C loisirs et sports 1100  87  45
    Découverte gym enfants 1200  81  27
    Energym plus 800  89  50
    Football club 1900  20

     0

    FSE athlétisme 1900  29  4
    Judo VE 4400  150

     71

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    association sportive subvention 2013

    total

    pratiquants

    de coupvray
    Karaté 400  28  2
    Rando club 900  82  36
     Tennis 4000  321  108
     VCVE (Vélo) 700  71  6
    Volley VE 7500  199  22
    Basket Club VE 300  297  10

    autres (artmen asca boxe)

    1300

    122

     26

           
    Totaux  32 300  2036  589 ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    * Les association portant les lettres VE sont succeptible de recevoir des aides su SAN du Val d'Europe (VE).

    *** inscriptions multiples possibles.

    A ces montants il convient aussi d'ajouter l'aide de 10 euros pour tout adhérant de Coupvray à une des associations. Sans parler des coût d'entretien des structures mises à disposition, et des consommations surtout électricité en éclairage et chauffage du gymnase et on peut s'inquiter quand on remarque l'éclairage du stade même les jours de neige, pluie ou de grands froid quand personne n'occupe le terrain, probablement uniquement pour que les voitures des dirigeants sportifs puissent s'orienter en allant stationner devant le gymnase.