UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des impôts pour l'expo

Dans la frénésie de la campagne pour les présidentielles, nous en oublions les projets.

Car souvenons-nous que notre secteur est une terre à construire.

Si l'appétit de Marne la vallée a failli s'arrêter au milieu des années 80 en oubliant le secteur 4, l'arrivée de l'opération Disney, dont la World Company célèbre cette année le trentième anniversaire de son installation, (et le 25eme de l'ouverture du parc) fut le signe d'un transfert de souveraineté de 1800 hectares de territoire national aux lois américaines. Cette "convention de 87" est finalement très proche de celle que le territoire de Panama détaché de la Colombie a dénoncé pendant 93 ans pour récupérer la "zone du canal".

Pour ne pas subir la mainmise d'un colonisateur étasunien, les élus et l'administrateur d'Etat, font tout leur possible afin de promouvoir des activités nouvelles. Mais les règles de la convention obligent un contrôle et un accord, souvent traduits en partenariat avec le géant du tourisme.

Les conditions du départ ne sont pas respectées? Il y a des "incidents" causes de retard?

Bien que non envisagées, des glissements de délais sont accordés. Les 30 années (1987-2017) devaient conduire à l'équilibre des constructions avec 30 000 habitants. Mais les comptes du parc n'ont jamais été bénéficiaires et l'entreprise Disneyland Paris n'a quasiment jamais rapporté d'Impôt Société. De nouveaux territoires sont ajoutés dans la "zone d'opération" modifications même du PIG, modification du SDRIF, ajout de territoires pour la construction de logements, ajout de territoire (259 ha) pour Village Nature, un objectif population porté à 60 000.

Et des projets imaginés par les "élus" pour équilibrer leurs finances et leur autonomie, car probablement la taille donne des ambitions de gestion aux gouvernants. 

Mais les habitants ont-ils jamais été consultés AVANT l'énoncé de projets? Les élections municipales ont elles porté sur les projets intercommunaux? Les délégués ont-ils fait corps pour présenter un projet d'ensemble? Et c'est bien cette organisation éclatée qui échappe au scrutin des citoyens. Un président est choisi "entre élus" et les projets défilent au gré des idées.  

Des simulations fiscales sont-elles présentées? Les conséquences des changements des règles administratives, des réductions des moyens d'accompagnement de l'Etat qui s'est désengagé des "villes Nouvelles", nous font elles oublier que les taux de taxes locales ont du être augmentés dans les 5 communes en 2016?

Alors puisque les élus ont des idées, pourquoi n'organiseraient-ils pas un referendum, les législatives prochaines pourraient en donner l'occasion. A moins que les divergences entre les élus qui soutiennent tel ou tel candidat à la présidentielle, en s'affranchissant des engagements partisans ne causent des dissensions  dans le portage des projets.

 

Oublié le projet de siège de la Fédération mondiale de foot, oublié le circuit de F1, oublié le transfert de Roland-Garros, et l'on voudrait nous faire espérer un centre de congrès, une salle de spectacle géante (Arena) toutes dépenses sans garantie de couverture financière.

Puis nous n'arrêtons pas de découvrir par la presse de nouvelles candidatures: être le "village global" pour l'Exposition Universelle de 2025, accueillir cinq casinos pour faire de Val d'Europe "le Val du Jeu".

Autant il y a sens à l'organisation à Paris des jeux Olympiques en 2024, car centenaire des jeux de Paris de 1924, autant organiser en deuxième année et pendant une longue période une si grande manifestation asphyxiera le secteur, et en particulier ses transports, l'exemple des Ouigo et du RER A, comme les embouteillages de la A4 sera peut-être suffisant comme mise en garde des habitants.

Le projet de candidature à l'exposition Universelle est surtout présenté par le maire de Magny dans la revue de la commune de janvier.

 

 

 

 

 

Commentaires

  • Bonjour a tous,
    Nous avions plus ou moins entendu qu'un projet de port de plaisance fluvial qui devait naitre a la place de Carrefour Market, celui-ci ayant refuse de quitter le lieu La Fameuse Marina sera donc prevue a Cote de notre (ecole), info releve sur la Marne rubriques Annonces legales,Mission de programmation technique et financiere du projet de port de plaisance fluvial Canal de Chalifert, pour en savoir plus, http://demat.centraledesmarches.com/7029818.
    Cordialement
    Thierry

  • Merci pour l'info. Etrange que ce soit à coté de l'école. Cela signifierait une zone supplémentaire d'urbanisation et incompréhensible car hors des circuits piétons du village. Quelle relation avec le musée Louis Braille? Quel lien avec le transport en site propre qui se trouve au collège d'Esbly? Aucune information dans ce sens dans l'appel d'offre d'étude. Chantier en cours sur Esbly dans l'extension du parking carrefour, est-ce la zone du chantier pour la ZAC de Coupvray?

  • Bonjour Pierre.
    Si vous avez ouvert le dossier vous pouvez constater qu'il est prévu un pont entre la "Marina" et, le bassin n°27, qui permettra de longer ce bassin en direction du Musée Louis Braille, c'est comme ça que je le comprends, de toutes façons ce village ne sera jamais à dominance piétonne à la vue de la non volonté de l'équipe actuelle, il a été préféré de faire des places de parking.
    pour auto plutot que des voies pietonne alors que le parc souterain est a 80% vide ( Batiments rue Saint Pierre), peut-etre pourrait-ont rendre deux Dimanches par mois, certaines rues aux pietons! ainsi promenades securisees avec interdictions aux vehicules et donc moins de vitesse importante.

  • Merci de votre observation, c'est une première étude que j'ai consultée. C'est donc bien une opération immobilière de grande ampleur à laquelle il faut s'attendre (passerelle ou pont). Je ne la crois pas envisageable car le PLU devra être modifié. Et il est surprenant qu'une telle étude soit lancée alors que les constructions des ZACs ne sont pas encore opérationnelles. Surprenant qu'une équipe lance de tels projets pour un avenir si lointain alors qu'ils ne seront que des nonagénaires plus élus et peut-être même plus habitants d'un village qui sera devenu une banlieue perdue dans une agglomération de 90 000 citoyens.

  • Ok, j'ai pris connaissance de l'annexe, étude du 8/12/2016 sur le projet de Cite & Cité pour la commune. déjà 280 logements sur cette petite parcelle. Il faudra probablement y ajouter un plan de circulation. Et assurer une liaison aisée avec le centre Disney grâce au transport en site propre comme lu dans un message de la mairie par ailleurs bien discrète, pas de réunion publique, pas de dossier distribué aux habitants, en fait quel intérêt de demander leur avis puisque de nouveaux habitants les remplaceront bientôt.

  • Bonjour,
    Le PLU n'existe plus, il est remplace, et executoire depuis Aout 2016, puisque nous sommes une EPCI
    Cordialement
    Thierry

  • RECTIFICATION
    Le PLU est remplace par un PLUI et executoire depuis Aout 2016
    Thierry

  • Exact, mais le zonage n'est toutefois pas fixé dans les mêmes délais. Ce qui prouve aussi que le passage des choix en interco éloigne les décisions de la population locale. (idem France- Europe) Et cette entorse laisse présager une urbanisation plus importante entre Coupvray et Lesches. une voierie comme prévue dans les vieux plans entre Disney et Meaux risque fort de ressurgir.

  • Un PLUI est fait pour être respecté dans le temps. Pas pour que des études soient lancées pour divers projets nouveaux en dehors des zones affectées. A agricole, N naturelle, AU avec soit des équipements soit une occupation définie. Rentabiliser un projet par des logements pour justifier une modification de PLUI, c'est l'inverse de la raison d'un plan. Le grignotage permanent des espaces justifiera alors le passage complet d'une zone Naturelle ou agricole en urbaine, et avec une densité de 80 Hab à l'ha on franchit une nouvelle frontière pour l'avenir. Voir les 3 ormes ou st Etienne. Comme le nombre de niveaux on le voit à Esbly. Dans la plan masse d'ailleurs il est mentionné "tour de ville", le village disparaît.

  • Eh oui notre beau village disparait... au profit du béton que la plupart des habitants ont fui pour se mettre au vert....

  • Merci de votre participation aux commentaires. C'était une illusion et pour certains une trahison. La fièvre immobilière de l'argent va tout écraser. Regardez ce projet de port fluvial, il permet d'entamer une zone non équipée ce qui justifiera ensuite une urbanisation totale. De quoi rajouter 2000 logements. Le pire c'est le bruit généré, la poussière constante des circulations, il restera le toit terrasse de l'école pour planter quelques légumes.

  • Bonne nouvelle aujourd'hui 12h: le gouvernement clos le dossier de candidature: nous n'en aurons pas les moyens. Un exemple de puissance de la raison pour les maires et présidents d'EPCI. Paris c'est fini! Val d'Europe vivez heureux, cachez vous un peu.

  • Toujours étrange d'apercevoir encore un panneau publicitaire que les habitants , contraints par leurs élus, ont financé. Photo ici du 7 juin 2018. (Voir les couacs dans l'album).

  • C'est comme l'opération "Village nature" qui fait plonger le partenaire de Disney, Pierre et Vacances, dans le rouge à la bourse. Passant de 51.76 à 29,95 soit - 34,87% en 1 an. https://www.boursorama.com/bourse/actualites/pierre-et-vacances-poursuit-son-recul-d6a1953a61f31754b6e915920aa30786?symbol=1rPVAC

Les commentaires sont fermés.