UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un GPS dans ma carte bleue?

Je me souviens encore du rapport Nora-Minc à la fin des années 70, cela vous dit-il quelque chose?

La reconnaissance des mots: ordinateur, informatique, télématique et leur diffusion dans le grand public.

 

Un sage et un technocrate signaient une étude prospective sur la numérisation et son impact sur la société, les conséquences entrevues pour nos libertés, le fichage possible et l'enjeu économique dans ce virage indispensable de l'après 68. Les réflexions et les hypothèses de projections qui en découlaient, aboutirent aux investissements et décisions politiques qui ont marqué ma vie professionnelle.

Alain Minc fut dirigé sur la conduite d'entreprises pour lesquelles il fallait un symbole: machines Bull, puis St Gobain, Vinci, Sanef ... toujours prophète en capital-progressisme. Les investissements du monopole des télécommunications (France Télécom) dans le Minitel (qui nous fit louper le virage de l'internet mais réussir les pirates du minitel rose comme Xavier Niel), la création de la Commission Informatique et Libertés, la CNIL dont la principale mission était de garantir dans tous les traitements de données d'empêcher les rapprochements de fichiers qui permettraient de tracer les individus, de lier leurs comportements sociétal et économique.  

Quel constat 40 ans après?

 

En cette fin de mandat, dans un contexte économique catastrophique (balance des paiements, dette, chômage, ...), dans une crainte sociale pour l'avenir (religion, terrorisme, emploi, financement des retraites, financement de la santé, ...)

 

On apprend un week-end de Toussaint, que par décret un fichier unique de l'identité de quasiment tous les Français (TES) est mis en place. Le fameux rapprochement sur le numéro de sécurité sociale, peut-être l'identification par profil ADN après la l'empreinte digitale et le portrait photo ne feront qu'un tout, consultable par une multitude de fonctionnaires dans d'innombrables cas totalement incontrôlables. 

Et vient la loi Macron, au nom de la concurrence libérale, dans une de ses nombreuses mesures s'est glissée la facilité (et l'incitation) de changement d'établissement bancaire (à partir de février 2017) dans laquelle comme pour les bus où les monopoles SNCF et Transdev se sont engouffrés, c'est Orange qui saisit l'opportunité.

 Après l'annonce de 1978: « Demain, toutes les techniques aujourd’hui séparées, de la presse, du téléphone, de la télévision, de la poste, fusionneront »   on nous annonce la banque, l'état prévoit le fisc, la sécu et le fichier de l'identité.

Ne comptez pas sur moi pour lier mon compte bancaire qui me trace déjà suffisamment par les lieux et objets de mes dépenses par carte, par les prélèvements obligatoires (impôts, taxes, énergies, assurances, ...) et mes supports de communications que je confiais à l'opérateur Orange ou autre.

Orange qui a racheté Groupama banque, devrait annoncer bientôt Orange-Banque, Numéricâble-SFR a déposé le nom de SFR Bank. Orange, SFR, FREE sont partenaires des groupes de presse et contrôlent les informations diffusées sur leurs médias.

L'opérateur de communications, que ce soit en fixe pour la messagerie internet (les mails, le blog, les recherches ou achats en ligne), en mobile avec les appels et les sms, fait des analyses des contenus qui me dérangent déjà beaucoup. Sans envisager le suivi des émissions que je regarde si j'utilise la box fibre, ni nos commentaires sur les réseaux sociaux et notre enfermement en bulle.

 

Remplacer ma carte bancaire par mon téléphone mobile, je n'y pense pas, concentrer dans cet appareil liberticide et sur un seul compte toute mon interface avec autrui, non décidemment il faut que je relise le rapport Nora-Minc.

 

Ajout du 12 janvier 2017. Sur la reconnaissance par le visage. La morale de l'info par Enthoven sur Europe1. 

Ajout du 20 mars 2018.  Nouvelle information sur le niveau de surveillance en chine. La rançon du progrès: les risques de surveillance par caméras et de leurs déviances.

Commentaires

  • Une directive européenne, pour faciliter les échanges alors que pour un virement journalier limité à 3000€, la banque postale fait vérifier par une confirmation d'un code adressé par SMS.

  • Noté ans un interview de Jean Pierre Viboud du journal "les Echos" du 13/3/17 p16 sur Auchan et sa filiale banque Oney (ex Accord) :
    "Nous enregistrons un beau succès dans l'exploitation des données: l'utilisation de la connaissance client que nous tirons des données de paiement et des cartes de fidélité nous permet de proposer aux industriels une analyse du comportement des consommateurs qui achètent leurs produits. Nous fondons beaucoup d'espoir sur cette activité."
    Tout est dit.

  • Une préparation pas si rassurante pour Orange.


    http://cestpasmonidee.blogspot.fr/2017/04/donc-personne-ne-veut-du-paiement-mobile.html

  • Annonce aujourd'hui de la banque Orange. Sur le lien itw dans l'obs à 17h.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20170420.OBS8244/lancement-d-orange-bank-c-est-le-debut-d-une-veritable-concurrence.html

  • Information de 01net sur les modifications Google.
    http://www.01net.com/actualites/google-a-decide-d-epier-nos-paiements-par-carte-bancaire-1171137.html

Les commentaires sont fermés.