UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Passage en force

     

     

    De mieux en mieux, laisser dans un tel état une barrière défoncée c'est risquer un nouvel accident, car avec la circulation, l'entrée-sortie délicate de la contre allée, un cycliste pourrait se faire très mal.

    Ce reportage d'un correspondant (Han Solo) avec ses commentaires:                              

    semi-remorque,livraison,police,assurance  semi-remorque,livraison,police,assurance

    Voilà la suite, si le camion de livraison Carrefour-Market, a commencé le travail hier matin (vendredi) à 10h15 environ,

    ce matin vers 07h15 j'ai entendu un fracas de tôle, je suis sorti vite fait, croyant à un accident  entre véhicules    et j'ai vu le cul du camion qui allait livrer Carrefour, tout en laissant des traces profondes dans le terre-plein central et barrières à terre, le chauffeur ne s'est pas inquiété de cela, j'espère que si quelqu'un  passe sous les roues il s'arrêtera?

    il faut que nos élus se réveillent, et tournent la tête pour voir ce qui se passe autour d'eux.

  • Coup de gueule prioritaire

                      

    C18 priorité (2).jpg

     

    B15

     C18  B15

     Les passages étroits dans Coupvray sont fréquents. La mise en place dans les années 90 de panneaux de priorités était nécessaire pour apaiser les relations entre automobilistes.

    Leur compréhension, le code de la route étant souvent oublié, nécessite une révision pour éviter les incivilités de conducteurs pressés, certains se reconnaîtront peut-être dans cette désignation.  

    Lire la suite

  • L'automne au Val d'Europe

    Quelle surprenante nouvelle de faire la une du journal de 20 heures et être en tête des communes qui sont ponctionnées par l'état car trop "riches"". La hausse de 15% des taxes locales du département, la hausse de 5 à 9% des impôts fonciers locaux qui s'ajoute à la hausse générale des valeurs locatives, la baisse des dotations d'accompagnement de l'urbanisation et du développement forcé des infrastructures lié au Projet d'Intérêt Général (eau, assainissement, voiries, écoles, centres sociaux, équipement sportifs, et culturels) ont échappé aux stratèges gouvernementaux. Le président se rebelle, devront nous encore augmenter les taxes l'année prochaine? Disney malgré la baisse de fréquentation touristique pourra t'il encore longtemps suivre la croissance des charges? Veut-on nous faire payer l'obstination du refus du nouveau grand Marne-la-Vallée?

    Lire la suite