UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Orages

Les conditions climatiques sur l'Ile de France ne sont pas alignées sur le calendrier des saisons. On s'en aperçoit encore ces derniers jours, en particulier vendredi soir, encore! avec un orage violent sur Coupvray vers 19h30. Les dégâts sont moindres, mais l'ignorance des cas et la non intervention sur des réseaux dégradés par l'absence d'entretien puisque les services techniques sont mobilisés pour la fête du parc du château, laissent des habitants dans l'angoisse et le désespoir.

 

Sont concernées, surtout le nord du canal: les eaux qui s'engouffrent dans les réseaux de la rue du pont de try, et anormalement par l'assainissement, resurgissent dans les points bas en particulier rue des marais où déjà le niveau de nappe par nature est au ras des rez-de-chaussée. 

Au sud, la rue d'Esbly n'est pas épargnée et malgré les avaloirs placés pour diriger l'eau des caniveaux sur le bassin de l'Aulnoye les surfaces des parkings et des voieries recueillent des volumes surabondants dans ces épisodes orageux.

Mais c'est ainsi fait notre village se situe sur les bords d'un vallon avec un dénivelé de près de 80 m, les zones humides ayant peu à peu été urbanisées, il faut surtout entretenir soigneusement les ouvrages, s'assurer du bon fonctionnement des évacuations, des pompes de relevage, et prévoir encore des exutoires de sécurité, mais hors les soins des urbanistes pour de nouveaux bétonnages qui s'en soucie réellement?

 

Ajout du 21 juin.

inondationsUn panneau d'information (ou de promotion) est ajouté par la CAVE devant le bassin de l'Aulnoye. Beaucoup de temps pour cette information, avec des précisions sur l'utilité, d'ailleurs pas trop relue ou par des gens assez ignorants.  
C'est dans tous les cas le canal qui permettra à l'eau de rejoindre la Marne (pas l'inverse). La passerelle ne permet pas de rallier Chalifert, mais plutôt Coupvray à Esbly par la rue des marais, voire Trilbardou par le chemin haut de la rue du pont de Try (le Bardou).

Les baladeurs sur le schéma vont tous vers la droite, attention la promenade s'arrête sur la plateforme, il n'y a pas de sortie piéton de ce coté.

Nous attendions surtout des informations claires sur les risques, la responsabilité, les interdictions, une référence à un arrêté d'usage. Ceci est plus "politiquement correct par des icones. Nous allons essayer de les traduire.

inondations

1   ????  Il y a de l'eau, Danger risque de noyade,

2 Défense de patiner sur la glace l'hiver

3 Défense d'utiliser des crèmes solaires en aérosols

4 Obligation de tenir les chiens en laisse.

5 Pêche interdite

6 Défense de jeter des détritus

7 Défense de se baigner

8 Interdiction de faire des barbecues

Pour 4 et 6 la pose de poubelles et la mise à disposition deinondations sacs à crottes serait nécessaire. 

Ce que l'information de gestion écologique (différenciée!) : fauchage tardif ou néant, absence de pesticides, d'arrosage!!!, etc. se traduirait-t-il par un ramassage tardif des algues qui se développent si abondamment, dans une eau enrichie par la traversée du compost? En combien de jours, à raison d'un camion par demi-journée pour même pas un 20eme de la surface, le bassin se trouvera-t-il dégagé avant que la pourriture ne commence avec la chaleur prévue dès demain? Dans la faune qui y trouve refuge pourquoi ne pas citer les moustiques, sangsues et surtout les crapauds qui enchantent nos soirées.

Pour en savoir plus, nous sommes invités à suivre le cryptogrammeinondations

Commentaires

  • Pendant les pluies du mois de mai, les services techniques étaient occupés par la fête des bucoliques et ce, depuis plusieurs mois. Puis c'est la préparation de la fête du château, puis ce sera la fête du sport, puis ce sera les voeux du maire etc..... Une habitante de la rue des Prés m'a dit qu'elle avait remonté des problèmes importants aux services techniques et qui lui a répond qu'ils n'avaient pas que ça à faire, vu qu'ils étaient en train de préparer les bucoliques.
    La pharmacienne n'ose même plus se plaindre car elle connait la réponse à l'avance.
    Pourquoi les égoûts (eaux usées) dégorgent ? Certaines habitations enverraient-elles leurs eaux pluviales dans le réseau du tout-à-à légout, poourtant interdit ?
    Quand l'urbanisation sera bien là, la m..... mélangée aux eaux pluviales dans le même réseau, arriveront-elles à remonter la pente depuis le canal jusqu'au plateau de la RD34 ?
    Et quid des constructions sauvages et agrandissements sans permis de construire ? Pourtant visibles de la rue...
    Là aussi, nouvelles eaux à évacuer sans que la prévision puisse être faite, puisque le bétonnage des sols, l'ajout de goutières et d'eaux usées est fait sans que la mairie soit au courant .
    Dans la rue des marais, notamment, il y a des constructions sauvages, alors qu'on connait les dangers des pluies ravageuses dans ce secteur.
    Les avaloirs et les noues ne sont pas nettoyés donc ils ne ne sont plus fonctionnels.
    Mais bon...... on prendra des mesures une fois qu'on sera dedans !!!!!

  • Et on se demande ce que ca rapporte aux habitants d'être le lieu d'amusement du secteur. Les voeux ce n'est pas pour les habitants (contrairement aux autres communes du VE), ici on invite pour faire la concurrence à Disney, on se plaint du bruit de la musique et des feux d'artifice de Mickey, mais on en fait autant à la moindre occasion. Pendant ce temps les habitants se prennent les pieds dans les trottoirs dégradés.

  • Merci pour votre témoignage. J'ajoute quelques photos à l'article et à l'album des couacs.

  • Orages on vous mène en bateau
    Après avoir lu la longue litanie d'auto satisfaction du dernier bulletin municipal, je souligne que les bassins en cours de réalisation ne servent qu'a éponger les eaux de l'urbanisation galopante du secteur et à limiter les débits de rejet, mais n'arrangent en rien le réseau amont complètement obsolète.
    Donc, contrairement à l'éditorial du maire nous continuerons à être inondés
    à cause du manque de prévoyance et d'organisation.
    Mais peu importe puisque les bucoliques se sont bien passées.

  • Les vielles rues n'auront droit qu'à une boucle en sens unique. Des aménagements pour des constructions nouvelles en dépit du bon sens comme les Fours à Chaux, et la disparition des derniers espaces verts du cœur du village.

Les commentaires sont fermés.