UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Dérogation, nouvelle étape ?

    C'est le 19 octobre que la CRCI (la commission régionale pour les intercommunalités) s'est réunie à la demande du Préfet pour se prononcer dans les regroupements envisagés. la loi Notre exigeant la carte définitive en Mars 2016.

    Ce fut une surprise d'apprendre que le président du Conseil départemental a soutenu la suppressions des dérogations et proposait de revenir au projet gouvernemental de 2014 avec la mega-interco de 340 000 habitants.  C'est regroupés que les 5 maires du SAN ont de nouveau réitéré leur préférence pour la survie du SAN Val d'Europe. Choix finalement arrêté la majorité des 2/3 n'étant pas atteinte.  

    On voit ce que les luttes partisanes peuvent laisser comme trace. Le président du SAN, maire de Bailly et aussi conseiller départemental, de la même famille politique s'était présenté contre le Président Barbaux, la majorité large des "Républicains" permettait cette confrontation, la présidence du SAN laisse encore de la "visibilité" à Arnaud De Belenet, même si l'échec de la conversion en commune unique ne fait pas encore de lui un maire de "grande commune". La dilution dans une méga intercommunalité du nord, où les concurrences entre grandes villes serait plus féroce avec Chantal Brunel à Bussy, ou  Christian Robache à Montévrain, et le maire UDI de Lagny, récent président de Marne et Gondoire l'autre interco bénéficiant de dérogation.

    Quand on lit l'article du Parisien relatant les motivations des votes de nos représentants, à une abstention près, les citoyens devraient sérieusement se demander pourquoi il n'y a pas une consultation par référendum des habitants? Décidemment c'est la représentation et la gouvernance qui doivent être revus.

     

     

     

  • Projet Transport en Site Propre, le bilan

    C'est un document de 181 pages qui est produit par le STIF et "adopté" par un vote du conseil régional du 7 octobre et immédiatement mis en ligne.

    Nous rappelons la "concertation" qui a eu lieu ce printemps. Ce document est le bilan.

    Prenons-en donc connaissance. Ce que décident nos élus est forcément bon pour les habitants, qui devront le financer ... Même si l'expression "financé par le STIF" se voudrait protectrice ...

     

     

     

  • Lutte des classes?

    Classe affaires ou classe tourisme, comme on se plait dans l'aviation à scinder la clientèle et les prix.

    Les premières images, reçues presque immédiatement sur Twitter lors des manisfestations  pendant le CE Air-France, ont déclenché une polémique proche des meilleures séquences de la lutte des classes.

    Peu connaisseur de cette économie, il me fallait quelques précisions, avant de m'indigner sur les moyens employés dans ce nouveau degré de "rapports sociaux". Les interviews des responsables syndicaux, les divers éléments diffusés (dans l'émission C dans l'air en particulier) et dans les articles de plusieurs journaux, nous permettent d'alimenter notre réflexion.

    Le groupe Air France KLM, est endetté de plus de 100 milliards d'Euros, à part cette année, il engrange les pertes d'exploitation. Il contribue exceptionnellement par une taxe spéciale aux rentrées de l'Etat, qui est avec encore avec 17% l'actionnaire principal. Si le groupe représente encore 82 000 employés, il aurait baissé et passé pour Air-France de 55000 à 42 000 ces dernières années. L'organisation du groupe s'appuie sur trois catégories de personnels: les pilotes, le personnel volants (stewards, hôtesses) et le personnel au sol (entretien, chargement). On nous a aussi précisé que le secteur n'est pas en crise, il est plutôt en développement, mais par contre la clientèle se divise en deux groupes: le haut de gamme, fortement concurrencé par les lignes de prestige des pétro-compagnies et tournées vers le long-courrier, le tourisme de masse, plutôt moyen courrier concurrencé par les compagnies low-cost. Dans le low-cost le passager veut le moins cher mais avec garantie, dans le haut de gamme ce sont les meilleurs services qui sont privilégiés, au seuil de la domesticité, ce que l'esprit français ne tolère plus. Les clients classe affaires principalement dirigeants d'entreprises ne doivent plus trop se targuer de leurs avantages, la chasse aux frais et dépenses fastueuses, à l'exemple des courses abusives en taxi sont passées par là, cela peut aussi expliquer la désaffection des lignes d'Air France.

     On apprend aussi que les dirigeants sont désignés par le gouvernement, ce qui explique davantage les interventions du Président Hollande et de Manuel Valls. J'ai noté cette intervention du premier ministre  sur le sujet à l'Assemblée mardi: « Il faut agir et réformer, mais en respectant la société, en respectant tous les acteurs, le patronat, les syndicats, les élus, ceux qui représentent l'autorité au quotidien, c'est-à-dire aussi bien les magistrats que les policiers, les enseignants, les fonctionnaires ». Il ne cite ni le peuple, ni les contribuables, ni les actionnaires!

    Il me semble que les pilotes sont indispensables, les moins nombreux sûrement mais sans eux il n'y aura plus de vols, ils sont les plus formés, ils sont les mieux payés avec les cadres gestionnaires de l'entreprise. La communication de leur positionnement ferme sur le maintien de leurs conditions, comme ils l'avaient déjà exprimé il y a 2 ans sur les transferts sur les vols Trans-avia (filiale bas coûts), nous préparaient à assister à une nouvelle crise. L'annonce (qui avait déjà "fuitée" dans les médias) de 2900 licenciements et en majorité dans les personnels au sol, ceux qui sont les moins formés, les moins payés, les plus facilement remplacés par des personnels extérieurs donc les plus fragiles ne pouvait pas être des plus maladroite, la direction, le gouvernement, ne peuvent pas s'exonérer de leur responsabilité dans ce manque de précautions. Les hommes qui ont mené les violences contre ceux qui semblaient (d'après des vidéos) imperméables à leurs reproches ne sont pourtant pas excusables, ce sont les dirigeants syndicaux qui devaient encadrer et comprendre, non exciter les antagonismes (témoignage du responsable CFE-CGC dans C'est à Vous lundi), mais nous retrouvons ici la force des poings, quand on ne maîtrise plus la parole. Quand un responsable syndical (CGT) exprime que c'est bien grâce à la violence que l'ouvrier a obtenu certains progrès en citant les congés payés, on peut aussi penser que c'est non d'une réforme ni d'une rupture mais bien d'une révolution qu'est venue l'instauration en France de la République. Sur les images diffusées dans le monde entier nous avons entendus crier démission, mais aussi par les plus enragés (les voyous du premier ministre) le slogan "nous sommes chez nous". La valeur de l'entreprise si endettée et si peu rentable, est au plus bas, le ministre des finances qui a déjà "joué le trader" dans Renault, risque de perdre encore en se faisant manger par une compagnie du golfe.

    Avec l'image diffusée partout dans le monde, on s'étonnerait que des investisseurs choisissent de prendre des risques en France, mauvais signal pour la compagnie, quel touriste ne songera t'il au risque de se trouver immobilisé par des personnels grévistes dans cette compagnie, quel usager ne songera que frustrés certains agents qui sont chez eux auront mal déplacé leurs bagages ou mal entretenu l'appareil susceptible de les transporter?

  • Optimisation

    affichage rd934.jpgPassant moins souvent par la rd934 (ex Nationale 34, Route Thibaud de Champagne) ce n'est qu'assez récemment que j'avais entre-aperçu un panneau dans le talus. Comme cette route n'est pas accessible à pied, faute de trottoir, et la circulation ne facilitant pas l'arrêt, ce panneau ne cessait de m'intriguer.

    La vue d'engin de forage en action m'a convaincu de faire les efforts indispensables pour me mettre au courant. L'accès est possible même si non pratique (et dangereux) par un arrêt coté départementale sur le bas coté, mais plus aisé coté boulevard circulaire au fond d'une voie menant au CAMPS (ancienne antenne hospitalière, mais dont l'activité a cessé et désormais désertée). (Remarque sur l'étude d'impact de 2014).

    L'espace en chantier (10 000m) se trouve le long de la station de surpression, il s'agit selon le permis affiché de la construction par ERDF de transformateurs pour l'alimentation du futur quartier urbain de la ZAD des trois ormes. Quatre bâtiments pour environ 5000 m2! Situées dans cette zone étroite entre bassins, accueil gens du voyage, route, boulevard circulaire, tranchée TGV, il est déjà heureux que ce ne soient que des activités techniques et sûrement sans présence de personnel, mais gérées à distance. Et face au grand pylône qui y apporte l'énergie par la ligne à haute tension.

    PA042850 droit.jpgEn détaillant le permis, on remarque qu'il est signé le 29 juin, affiché probablement dès cette date, dans un talus inaccessible, à peine visible depuis une chaussée impraticable. Donc tranquille pour laisser passer les deux mois (Juillet et Août) qui autorisent la contestation, si tant est que quelqu'un s'y intéresse, et puisse trouver à redire dans cette construction. En fait ce n'est probablement pas dans la construction que l'on peut trouver une anomalie, mais dans le fait que le démarrage de cette installation compte comme acquis la validation de la procédure d'urbanisation des ZAC sur Coupvray. Ignorées les procédures judiciaires pour la suspension, alors même que les volumes, le nombre de logements ne sont pas complètement validées.

    forage micropieux.jpgCe que je relève le plus dans cette construction, c'est que pour implanter une construction devant résister dans le temps (on peut l'espérer pour les investissements d'ERDF), il est nécessaire de créer des pieux sur un sol connu pour son épaisseur d'argiles. Sans être d'immenses bâtiments puisque la hauteur est indiquée de 9m, le coût de construction en subira les conséquences. Mais que dire de ce que devrons subir ainsi toutes les constructions des ZAC de Coupvray si elles veulent être de qualité?

    L'inauguration "première pierre" fit l'objet d'un discours du maire de Coupvray, invitation de dernière minute relayée sur le site de la mairie:

     

    Extrait de la page "actualités" de la Mairie. (je me permets de recopier car les infos du site ne sont par consultables une fois archivées).

     

    Le mercredi 9 septembre, a été posée la première pierre du poste source de transformateurs qui sera implanté au sud de la D934 à proximité de l'aire des gens du voyage. Ce projet a fait l'objet d'une enquête publique en 2014 et sa gestion est assurée par ErDF. Il répond aux besoins futurs du Val d'Europe en énergie et devrait être opérationnel en 2017.                     

     

    Monsieur le Maire a prononcé le discours suivant :

     

    discours pose première pierre poste source (pdf - 99 Ko)

     Ajout du 5 Octobre:

     Bien qu'indiqué "ce projet a fait l'objet d'une enquête publique en 2014", il nous a complètement échappé. Après quelques recherches nous avons trouvé l'appel d'offre par EDF lancé le 26 avril 2013 pour l'Assistance à Maitrise d'Œuvre de Construction d’un poste source HTB/HTA de Coupvray (77) pour RTE et ERDF.. et un avis  de l'autorité environnementale le 25 mars 2014.

     

  • Avez-vous la fibre?

    armoire fibre.jpgDes travaux sur les boitiers nous avaient alertés sur un chantier de câblage du secteur. La société Orange s'est engagée dans le déploiement de la fibre Optique. Le SAN nous a averti de l'arrivée prochaine. La mairie de Coupvray sur son site s'est un peu embrouillée dans la date de disponibilité, en nous prévenant sur son site que les travaux principaux étaient terminés mais que les offres se feraient en début 2016, puis dans un message récent nous informe que la commercialisation de nouvelles offres avait commencée.

    Comme des pannes fréquentes sur la connexion Internet par boitier ADSL m'obligent à faire des démarches pour réparation, j'ai découvert que non seulement l'offre était disponible, mais qu'elle était assortie CETTE SEMAINE d'une promotion. Je ne voulais pas manquer de vous en avertir, au cas où vous seriez concernés.

     

    Si vous êtes client Orange en téléphonie fixe, vous pouvez tester la possibilité d'être connecté par la fibre.

    La promotion actuelle pour des abonnements Fibre est valable jusqu'au 7 octobre 2015.

    Elle consiste en une réduction de 9€ pendant 12 mois, sur l'abonnement mais surtout elle est accompagnée d'une installation gratuite en pavillon (au lieu d'un forfait de 149€). (La description semble réserver cette offre aux nouveau clients, il est également décrit que les offres ADSL n'existent plus pour les zones raccordables fibre, et la livebox est en location, le boitier TV avec caution).

    Selon vos contrats une comparaison de capacité et de qualité s'impose. Je ne suis pour ma part pas étonné de constater des défauts fréquents sur ma connexion ADSL comme sur mon accès télévision par câble Numéricâble, quand on voit l'état des réseaux, et des répartiteurs!dans l'eau.jpg

     Lorsque l'on questionne les intervenants (sous-traitants) sur les améliorations attendues, ils répondent "4G" ce qui me surprend, la 4G pour moi étant une technique de communication "sans fil" donc destinée aux mobiles, même si l'internet est alors accessible de cette manière, on peut d'ailleurs toujours suivre l'évolution de la couverture de ce coté.