UA-41151802-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Préfiguration de secteur

Conseil Municipal ce samedi 29 matin à Coupvray,

JC Style, Alain Rameau, Sylvia Le Bouhis, Thiéry CerriOuvert par Madame le Maire sortant Martine Dogit qui a annoncé les résultats du vote et la désignation des 18 élus de la liste Thierry Cerri qu'elle avait soutenue et les 5 élus de la liste Guillaume Bieth, puis a passé la parole au doyen d'âge Alain Rameau. Celui-ci procéda avec l'aide de deux assesseurs Sylvia LeBourhis et Jean-Claude Style, à la procédure d'élection du maire. Sans grande surprise Thierry Cerri fut élu avec 18 voix contre 5 portées sur le nom de Guillaume Bieth.

Plus surprenant, le nouveau maire, ne proposa que 4 adjoints assistés de délégués, puis furent élus un par un ces adjoints. (Le nombre des délégués et leurs fonctions n'ont pas été discutés ni voté, il est surprenant que cette élection ne se soit pas faite par liste, comme précisé dnas les textes).

Ce choix de limiter à 4 adjoints, un conseil qui précédemment en comprenaitBrieux Férot, Christian Dutrey, Guillaume Bieth, Catherine Roullin 6 plus un délégué, est-il simple annonce de gouvernance étroite avec regroupement de fonctions essentielles, mesure de prudence budgétaire, délai supplémentaire pour connaître les membres de son équipe, ou préfiguration des postes de conseillers de secteur dans le contexte de nouvelle étape de fusion en commune unique des cinq communes du SAN. On pourra dire dans cette dernière hypothèse que ce ne fut pas une mesure clairement annoncée par les candidats et ceci dans aucune commune.* D'ailleurs la désignation des conseillers communautaires est une des données qui a complètement été occultée dans l'information des électeurs, c'est pourtant là le sens et l'objectif de la réforme de ces élections.

Ces niveaux supérieurs de gouvernance n'ont pas l'honneur de plaire à nos concitoyens, tous ont plutôt l'impression que les décisions leur échappent. On aura dans peu de temps l'occasion de le constater lors des élections européennes du 25 mai.

Sont donc élus: 1er adjoint Fernand Verdellet, 2eme adjoint Véronique Evrard, 3eme adjoint Jean-Claude Style, 4eme adjoint Brigitte Englaro. 

Au conseil de vendredi soir à Magny-le-Hongre ont été désignés: le Maire JP Balcou et  8 adjoints: Marie-France Aubey, Patrick Ribourg, Véronique Flament-Bjarstal, Eric Boucher, Michelle Laurent, Alain Masson, Valérie Herique, Didier Pasquier.

* C'est à Magny que la liste Noël s'est exprimée contre la commune unique.

Au conseil de Chessy Olivier Bourjot est reconduit comme Maire avec 8 adjoints: Véronique Daniloff, Jacques  Cachin, Marie Ureta, Marc Allemandou, Valérie Etienne, Laurent Henry, Isabelle Poilpret, Antoine Poupart.

Bailly-Romainvilliers n'a pas affiché son compte-rendu. sur site: Maire Arnaud de Belenet, 8 adjoints: Anne Gbiorczyk, René Chambault, Annie Gillet, Grégory Leclercq, Céline Santos-Nunes, Gilbert Strohl, Fabienne de Marcilly, Fabrice Zannier.

 

Serris  conseil de formation Samedi 5 avril 10H adjoints,commune unique,5 en 1,avenir du sanMaire: Philippe Descrouet, 8 adjoints: Luc Chevalier, Stéphanie Perez, Denis Gayaudon, Virginie Hoarau, Loïc Minier, Noura Bellili, Anicet Fabriano, Dominique Brunel. 

 

Commentaires

  • je trouve très malin la limitation à 4 adjoints.

    Un adjoint, en tant que tel, ne signifie pas grand chose si ce n'est que représenter le maire en cas d'absence. Ce qui est important, ce sont les délégations (et le niveau de délégation: financier ou non).

    Quelles sont ces délégation?

  • Les délégations ont été évoquées, mais normalement transmises par arrété du Maire. Il a été question d'un poste important au 1er adjoint auquel devrait être adjoints plusieurs délégués dont un poste proposé au chef de file de la liste d'opposition Guillaume Bieth, avec une casquette aux finances. La quatrième adjointe par sa spécialité professionnelle (Agent Major de Police municipale) se verrait attribuer la sécurité et les transports avec comme assistant Michel Garouste. Le vaste ministère de la seconde adjointe couvrirait jeunesse, sports. Le 3eme adjoint aura en charge la communication et aurait comme délégué pour les publications Guy Fontaine. Des discours ont été prononcés par Fernand Verdellet pour soutenir la candidature de Cerri, et par Guillaume Bieth sur sa démarche, Brieux Férot quant à lui a insisté sur le regard inquiet qu'il portait sur le bilan et l'avenir financier de la commune. Monsieur le Maire a conclu avec des remerciements pour son élection. Le secrétaire de séance a réclamé les textes des discours, seront ils publiés? Mais si le site communal ne le peut, nous pourrions ici les accepter.

  • La décision du principe de fusion des 5 communes avait été repoussé sous prétexte qu'il n'y avait pas eut d'engagement lors de la campagne de 2008. Il avait été décidé que cette fusion serait l'enjeu de 2014 qui aurait ainsi servit de referendum.

    Bizarrement personne n'en a parlé dans la campagne de 2014. même pas l'opposition, à moins qu'elle en soit aussi partisan ou qu'il y avait désaccord?

    Il est vrai que cette décision "énarchique" qui sonne la disparition de Coupvray n'est pas très populaire pour une grande partie de la population.

  • Probablement la réponse dans la dernière partie de ta question. Les nouveaux élus contactés ce soir lors du dépouillement à Serris, m'ont dit la même chose, et quelques éléments supplémentaires, entre Balcou et De Belenet, qui portera le nouveau projet du SAN? Commune unique ou exception francilienne pour un "SAN" Ville nouvelle. Un pari à faire et risqué, l'économie waltDisney-iènne doit faire encore beaucoup d'envieux, et la propulsion pour un élu vers de plus hautes strates politiques, une ambition probable.

  • A rapprocher de la relance sur le site du SAN de la réflexion sur la commune unique. Est-ce possible que les candidats des équipes sortantes, se soient mis d'accord pour soutenir ce projet sans l'annoncer dans la campagne. Il semble que la tendance de toutes les listes élues soit UDI et UMP, donc une élection en fait très politisée.
    http://www.avenirduvaldeurope.fr/?p=2054

  • Ne jetons pas l'anathème sur la liste d'opposition en la matière...

    Le sujet est très complexe, et pour beaucoup de concitoyens qui ne font que survoler les tracts, en parler, c'est être pour.

    On a d'ailleurs vu l'incroyable mauvaise foi dont a été capable la liste Cerri dans son dernier tract (j'en ris encore...). Si la liste Bieth avait évoqué le sujet, Cerri ne se serait probablement pas géné pour prétendre que ses opposants voulaient brader le village.

    Pour avoir vécu ça à une époque pas si lointaine, je les comprends.

  • C'était le rôle des sortants, donc la liste Cerri à être claire et honnête sur ce sujet en donnant la position qu'ils défendaient lors du vote en 2012. Il est aussi possible qu'ils n'aient rien envisagé pour leur rôle dans l'intercommunalité. La plupart des nouveaux candidats, ne sont peut-être jamais allé au SAN. En fait on coure vers l'inconnu.

Les commentaires sont fermés.